Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : HIPPOCAMPEinfo2
  • HIPPOCAMPEinfo2
  • : TOUTE L'INFO Locale, Nationale et Internationale. Reportages -
  • Contact

DIVERS

 

soir-sur-les-quais.jpgScan-Lauf-jpg

 

 

Recherche

A la Une!

 Le premier média sur l'info locale
 Votre annonce ou votre publicité sur

"Ensemble, faisons circuler l'Info" "  

« Le savoir faire n’est rien sans le faire savoir »

contact téléphonique : 06 27 22 74 28

site  de Milepat Production : http://mileprod.over-blog.com
(pour nous contacter cliquer sur le bandeau)
entreprise individuelle SIRET n° 332 893 635 00059 code APE 7021Z

Les bonnes adresses au Croisic 

cliquer sur les liens 

 

Les saveurs de la mer, au cœur du centre historique  

 

Milepat Production Le Croisic "Votre communication sur mesure" :

 MAQUET~2 MAQUET~2 (cliquer sur le lien)

 

 

 

Communiqués

Carnaval : venez nous rejoindre

La ville invite tous ceux qui souhaitent à rejoindre les carnavaliers déjà inscrits pour le carnaval du Croisic le samedi 14 avril au soir pour le bal et le dimanche 15 avril pour le défilé sur les quais. Pas de thème imposé, costumes libres, chars acceptés avec enthousiasme. Contact à la mairie Laure Brechet 02 28 56 78 50 ou l.brechet@lecroisic.fr

 

 

 

Promotion de la Ville   

le croisic documentaire le croisic : documentaire copyright Milepat Production

 

(clic gauche pour visionner chaque vue, clic droit pour voir la vue précédente)

le croisic donnez de la hauteur 

Archives

Site à découvrir CAPTAIN MALO


Pour atteindre le site de CAPTAIN MALO cliquer  sur le bandeau
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 08:30

 libre expression

 

« L’union de la carpe et du lapin »

Par Bertrand Le Cormoran

 

Un premier constat : force est d’admettre, à moins d’être de mauvaise fo,i que l’arrivée de l’Office au cœur du centre historique est une réussite qui dépasse toutes les espérances et dissipe tous les doutes. L’implantation de l’OTSI est non seulement une réussite qui s’inscrit dans une logique commune à toutes les villes modernes. D’autant qu’aux détracteurs qui bataillent ferme contre le projet  Forum, le maire et son équipe ne ménagent en rien leurs efforts pour dynamiser ce fameux cœur de ville dont on parle tant. La fréquentation de l’Office explose véritablement, son positionnement est très apprécié, les visiteurs ont eux bien remarqué que la ville s’était donné les moyens pour faire de ce bâtiment rénové, valorisation du patrimoine oblige un exemple sans doute à suivre, le résultat donne une vitrine remarquée et remarquable d’une petite cité de caractère qui ne perd pas son temps en de vaines querelles.

Autre point important, la présence à l’Office d’une équipe opérationnelle, compétente et soudée avec une organisation rodée et performante sont les éléments d’un succès annoncé. Ajoutons à cela, une recherche permanente de qualité dans l’accueil des visiteurs, du service rendu (avec l’apport des technologies nouvelles et la volonté d’évoluer et de s’ouvrir à un public qui évolue lui-même au rythme des changements de la société et des manières de vivre de façon moderne le temps libre et les vacances, à tout cela s’ajoute la volonté d’accéder à des labels importants comme « Tourisme et handicap » pour n’en citer qu’un.

 

Alors qu’est-ce qui ne va pas pour certaines personnes ? Serait-il si difficile d’admettre que la politique développé par la municipalité puisse être efficace et porteuse d’un projet global visant l’intérêt collectif ? Les éternelles relances de commentaires ne sont certainement pas la garantie d’une sérénité indispensable à la bonne exécution des projets, il nous semble déceler de la part de certains une volonté manifeste de souffler inlassablement sur les braises afin de provoquer l’incendie.

 

Pourquoi partant de l’Office de Tourisme (sur lequel certains n’ont rien de nouveau à ajouter), glisse-t-on tout doucement vers d’autres sujets pour critiquer la majorité en place. Alors on à presque envie de rire devant les arguments des censeurs, on nous parle de créer une confrérie des acteurs locaux. Pourquoi une confrérie et pas une union des commerçants ou toute forme de syndicat professionnel ?

 

On lit qu’un ex directeur du comité départemental du Tourisme à la retraite s’échauffe quelque peu du fait que l’on oublie les anciennes pratiques, celles où l’office de tourisme, tel un vieux chat, ronronnait, faisait le gros dos et finalement se laissait glisser dans une torpeur, satisfait et béat de vivre de ses acquits. S’il est juste de regarder le passé  ce ne peut être que pour en tirer les leçons et évoluer dans l’intérêt de tous.

 

On apprend aussi qu’une élue dissidente et sans doute revancharde, oubliant qu’elle fut un temps à la tête de ce même Office, fustigeait les oppositions lors des questions portant sur l’office, son déplacement, son organigramme et sa mission, elle se livre désormais à des observations acides et contraires sur des choix qu’elle n’a pas fait ou n’a pas su faire alors qu’elle était en situation de responsabilité. Bravo, mais pas de rappel , là ce n'est pas possible!

 

Entrons dans le détail :

Ceux là nous disent que les statistiques seraient inexactes, car on ne tient pas compte des résidents secondaires.
Mais, oubliez-vous que le résident secondaire n’est plus à gagner parce qu’il a déjà fait son choix : investir au Croisic pour y séjourner le temps des vacances et sans aucun doute s’y retirer une fois la retraite venue.

C’est vers le touriste occasionnel et nomade,  et même l’habitué soumis à tant de sollicitations  qu’il convient d’aller, de lui fdonner matière à choisir Le Croisic, à le fidéliser et vous le savez bien, un produit ne se vend bien que grâce à ses avantages.

 

Quels sont ces avantages ?

La liste est longue, mais citons quand même la position privilégiée du Croisic, son caractère particulier, son (micro) climat, sa situation avancée dans la mer qui lui confère un charme certain, et bien sûr son patrimoine et son histoire sauf que l’on ne choisit pas de venir au Croisic parce qu’il y a l’Hôtel d’Aiguillon mais bien pour les premiers éléments cités. Nous ne sommes pas en bord de Loire et nous n’avons plus de château !

 

Pas d’animations au Croisic ?

C’est à mourir de rire !

En effet, sans chauvinisme aucun, la  ville regorge d’animations : festival de la Page à l’Image, Un soir sur les quais, tempo, Plumes d’Equinoxe, Théâtre en Automne et de nombreuses expositions, évènements nautiques de grande envergure, Vieux métiers de la mer, exposition de modélisme à cela il convient d’ajouter les concerts gratuits, les animations montées par un tissu associatif dynamique comme La calebasse, Arts et Balises, Arts et Animations et des initiatives municipales de qualité saluées par le public, des animations sportives. Un inventaire qui conviendrait à bien des communes, je crois. Ajoutons que la ville noue des partenariat avec ces acteurs de la vie locale, qu’elle les soutient financièrement, soit directement par le biais de subventions (de fonctionnement ou exceptionnelles) soit indirectement par le prêt de salles, par l’engagement du personnel communal et la mise à disposition de matériels… Tout cela a un coût qui est assumé par la collectivité, cela n’est cependant pas à regretter

En conclusion pour certains ce n’est pas assez, pour d’autres c’est trop ! Cherchez l’erreur

 

Et le tourisme ? Comment est-il vécu aujourd’hui ?

De manière bien différente qu’autrefois, il s’agit désormais d’un tourisme de territoire. Ce qui veut dire clairement et cela est vrai qu’une politique allant dans ce sens est souhaitable, sauf qu’elle existe déjà !

Nous sommes dans un secteur concurrentiel qui, même si l’on doit développer une politique d’ensemble, la promotion de chaque ville composant ce territoire se doit d’être faite (le mieux possible avec une vision et des moyens modernes)  et j’ai envie de dire à cet ancien directeur du CDT que cela est pratiqué depuis quelques années quand même. Je m’étonne qu’il ne le sache pas. Pour Le Croisic c’est une évidence qui ne peut échapper à personne, la volonté existe, les moyens sont là et vous ne le voyez pas ?

 

En conclusion :

Finalement à quoi servent les observations faites par les deux personnes précitées ?

A rien du tout, nous y voyons clairement une démarche visant à semer le trouble et la confusion dans un premier temps puis le doute et la défiance envers les élus, le tout teinté de l’incompétence dont on voudrait injustement  les alourdir. Mais il paraît qu’il y a en 2014 une élection, cela ne leur a pas échappé, ça par contre c’est sûr. Etre plus négatif que cela, on meurt ! C’est un peu l’union de la carpe et du lapin !

 

Qu’auront-ils à présenter à l’heure du bilan ? Où sont les idées miraculeuses tout droit sorties du chapeau de ceux-là ? Que mettent-ils de concret sur la table ?

 

 La crise souvent invoquée existe bien mais c’est justement dans ces situations que l’on voit où se situent les hommes et femmes de progrès, responsables, ceux là affrontent l’adversité et agissent avec courage, non pour eux-mêmes mais pour la communauté qui leur a donné démocratiquement le mandat pour le faire.

 

Enfin la pensée du jour :

« L’honneur d’un homme (ou d’une femme) public c’est de ne pas ressembler à ces critiques » pas de souci sur ce plan là pour nos élus qui ont pris en main les affaires, quant aux autres …Il y a du boulot !

 

 


 

Texte réglementaire :

Toute personne a droit à la liberté d'expression. Ce droit comprend la liberté d'opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu'il puisse y avoir ingérence d'autorités publiques et sans considération de frontières."
- Article 11-1 de la "
Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne". 2000/C 364/01. Nice, le 7 décembre 2000  (source avocats)

 

Rappel de la rédaction:

   

La publication des communiqués reçus reste la liberté totale et entière de la rédaction du blog Hippocampeinfo2 qui dégage toute responsabilité sur les propos tenus et se réserve le droit de publier les commentaires concernant cet article après modération.

Partager cet article

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans LIBRE EXPRESSION- contributions
commenter cet article

commentaires