Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : HIPPOCAMPEinfo2
  • HIPPOCAMPEinfo2
  • : TOUTE L'INFO Locale, Nationale et Internationale. Reportages -
  • Contact

DIVERS

 

soir-sur-les-quais.jpgScan-Lauf-jpg

 

 

Recherche

A la Une!

 Le premier média sur l'info locale
 Votre annonce ou votre publicité sur

"Ensemble, faisons circuler l'Info" "  

« Le savoir faire n’est rien sans le faire savoir »

contact téléphonique : 06 27 22 74 28

site  de Milepat Production : http://mileprod.over-blog.com
(pour nous contacter cliquer sur le bandeau)
entreprise individuelle SIRET n° 332 893 635 00059 code APE 7021Z

Les bonnes adresses au Croisic 

cliquer sur les liens 

 

Les saveurs de la mer, au cœur du centre historique  

 

Milepat Production Le Croisic "Votre communication sur mesure" :

 MAQUET~2 MAQUET~2 (cliquer sur le lien)

 

 

 

Communiqués

Carnaval : venez nous rejoindre

La ville invite tous ceux qui souhaitent à rejoindre les carnavaliers déjà inscrits pour le carnaval du Croisic le samedi 14 avril au soir pour le bal et le dimanche 15 avril pour le défilé sur les quais. Pas de thème imposé, costumes libres, chars acceptés avec enthousiasme. Contact à la mairie Laure Brechet 02 28 56 78 50 ou l.brechet@lecroisic.fr

 

 

 

Promotion de la Ville   

le croisic documentaire le croisic : documentaire copyright Milepat Production

 

(clic gauche pour visionner chaque vue, clic droit pour voir la vue précédente)

le croisic donnez de la hauteur 

Archives

Site à découvrir CAPTAIN MALO


Pour atteindre le site de CAPTAIN MALO cliquer  sur le bandeau
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 15:31

La situation au Japon

16 mars2011

 

Le conseil des ministres a fait le point sur la très grave catastrophe qui affecte le Japon.

 

Le ministre d’État, ministre des affaires étrangères et européennes, a dressé un premier bilan des conséquences humaines et matérielles de cette catastrophe, d’une ampleur exceptionnelle. Le nord-est du pays est dévasté. La population de cinq préfectures, soit près de 15 millions d’habitants, a été atteinte. Pour l’heure, le bilan provisoire fait état de plus de 10.000 morts et disparus et de plus de 1.600 blessés mais il continue de s’alourdir à mesure que les équipes de sauveteurs progressent.

 

La France, par la voix du Président de la République, a immédiatement proposé son aide et, avec elle, de nombreux pays. Les Japonais ont accepté l’aide des Etats-Unis, de leurs proches voisins et - au sein de l’Union européenne - celles de la France, du Royaume-Uni et de l’Allemagne. La mission française est arrivée au Japon, lundi 14 mars, avec 14 tonnes de matériel. Elle compte 121 personnels dont deux détachements de la sécurité civile, incluant des spécialistes de radioprotection, des agents du centre de crise du ministère des affaires étrangères et européennes et des personnels du ministère de la santé. Ils interviennent dans la région de Sendaï qui est la plus touchée par la catastrophe.

 

Il n’y a pas pour l’instant de victime française à déplorer, mais quatre de nos compatriotes sont encore recherchés dans la zone touchée. Il y a en temps normal près de 5 000 Français dans l’agglomération de Tokyo, sans doute un peu plus de 2 000 aujourd’hui. 280 parmi les personnes prioritaires, notamment les enfants, sont rentrés avec l’avion qui avait transporté les agents de la sécurité civile et les 10 000 pastilles d’iode destinées à nos ressortissants, au cas où la situation le justifierait. Il a été proposé à ceux de nos compatriotes qui ne sont pas astreints à rester à Tokyo de rentrer en France ou de partir vers le Sud du Japon dès maintenant. Le Gouvernement a demandé à Air France de mobiliser des avions se trouvant en Asie pour répondre sans délai à la demande des ressortissants français.

 

La ministre de l’économie, des finances et de l’industrie a souligné l’impact économique immédiat de la catastrophe qui est d'ores et déjà considérable. En plus des lourdes pertes humaines et matérielles à déplorer, l'interruption d'une partie de la production électrique affecte gravement l'activité économique au Japon. Ce choc pour l'économie japonaise provoque un regain de tension sur les marchés financiers à travers le monde et un rapatriement de capitaux japonais, s'il était massif, pourrait accentuer la volatilité sur les marchés financiers internationaux. L'effort de reconstruction aura également un impact non déterminé à ce stade sur les finances publiques du Japon.

 

La ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement et le ministre auprès de la ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, chargé de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique, ont évoqué les accidents qui affectent les centrales nucléaires japonaises, en particulier celle de Fukushima Daiichi. L’enceinte de confinement d’un des réacteurs de Fukushima semble avoir été endommagée. Dans plusieurs des réacteurs, le cœur a été partiellement dénoyé et a entamé un processus de fusion partielle. Les piscines de stockage de combustibles usés sont également vulnérables. Cela a conduit à des rejets importants de radioactivité au plan local. Les conséquences restent à ce stade limitées géographiquement.

 

L’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) a rendu accessibles en temps réel les données de son réseau de surveillance de la radioactivité, constitué de 163 balises de surveillance réparties sur tout le territoire français, dont une à Tahiti.

 

La France a fait de la transparence un fondement de la sûreté nucléaire. Le moindre incident doit être signalé systématiquement à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). L’ASN évalue et qualifie l’importance de ces incidents et les rend publics dans des délais très courts.

 

Après le premier choc pétrolier, la France a fait le choix du nucléaire pour des questions d’indépendance énergétique. Ce choix lui permet aujourd’hui de moins dépendre des hydrocarbures et de disposer d’une électricité compétitive et génératrice d’emplois. Ce choix demeure pertinent au regard des défis énergétiques actuels. Il repose sur une exigence absolue en termes de sûreté nucléaire.

 

La France souhaite être à la pointe du retour d’expérience sur l’accident de Fukushima. C’est pourquoi il sera procédé, en toute transparence, à une évaluation de sûreté de chaque réacteur au regard des événements de type séisme ou inondation. Les résultats en seront rendus publics et les prescriptions de l’ASN systématiquement prises en compte.

 

Conseil des ministres du 16 mars 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN
commenter cet article

commentaires