Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : HIPPOCAMPEinfo2
  • HIPPOCAMPEinfo2
  • : TOUTE L'INFO Locale, Nationale et Internationale. Reportages -
  • Contact

DIVERS

 

soir-sur-les-quais.jpgScan-Lauf-jpg

 

 

Recherche

A la Une!

 Le premier média sur l'info locale
 Votre annonce ou votre publicité sur

"Ensemble, faisons circuler l'Info" "  

« Le savoir faire n’est rien sans le faire savoir »

contact téléphonique : 06 27 22 74 28

site  de Milepat Production : http://mileprod.over-blog.com
(pour nous contacter cliquer sur le bandeau)
entreprise individuelle SIRET n° 332 893 635 00059 code APE 7021Z

Les bonnes adresses au Croisic 

cliquer sur les liens 

 

Les saveurs de la mer, au cœur du centre historique  

 

Milepat Production Le Croisic "Votre communication sur mesure" :

 MAQUET~2 MAQUET~2 (cliquer sur le lien)

 

 

 

Communiqués

Carnaval : venez nous rejoindre

La ville invite tous ceux qui souhaitent à rejoindre les carnavaliers déjà inscrits pour le carnaval du Croisic le samedi 14 avril au soir pour le bal et le dimanche 15 avril pour le défilé sur les quais. Pas de thème imposé, costumes libres, chars acceptés avec enthousiasme. Contact à la mairie Laure Brechet 02 28 56 78 50 ou l.brechet@lecroisic.fr

 

 

 

Promotion de la Ville   

le croisic documentaire le croisic : documentaire copyright Milepat Production

 

(clic gauche pour visionner chaque vue, clic droit pour voir la vue précédente)

le croisic donnez de la hauteur 

Archives

Site à découvrir CAPTAIN MALO


Pour atteindre le site de CAPTAIN MALO cliquer  sur le bandeau
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 12:29

Institution Saint Jean de Dieu

Quand le destin d’un homme façonne l’humanité

 

Etonnante aventure que celle de João Cidade, un homme qui devait par la suite se muer en Jean de Dieu et être mondialement connu. Un destin fabuleux qui fit suite à une existance quelque peu chaotique avec notamment une période ou João frôla la folie pour tout au long du reste de sa vie développer l'Ordre des Hospitaliers de Saint Jean de Dieu. Une conférence donnée par Marie Rablat, historienne et archiviste, attachée au siège parisien de l’institution, a permis aux nombreux auditeurs d’effectuer un voyage à travers le temps.

Tout commence au Portugal

Saint-Jean-de-Dieu-portrait-copie-1.jpgIl naît en 1495 à Montemor-o-Novo au Portugal, au sein d’une famille pauvre. Quand il n’avait pas encore 10 ans, ses parents s’établirent à Oropesa en Espagne, dans la maison de François Cid Mayoral, celui qui était prêtre.

Il commença par mener une vie des plus aventureuses : enlevé enfant par un inconnu, puis abandonné, il devint berger puis, en 1523 s’engagea dans l’armée et participa à de nombreuses guerres, la dernière en 1532 avec Charles Quint contre les Turcs. Ce fut pour lui une dure expérience. En 1535 il se mit à travailler comme tailleur de pierre pour la fortification de la ville de Ceuta. Il aida, avec ses maigres revenus une noble famille portugaise qui vivait ruiné. Plus tard il alla à Gibraltar, où il se dit vendeur ambulant de livres et de timbres. Il déménagea définitivement à Grenade en 1538 et ouvrit une petite librairie.

C’est là qu’il eut ses premiers contacts avec des livres religieux.

 

Le 20 janvier 1539, à l’âge de 42 ans il se rendit à un sermon de Jean d'Avila, au cours duquel il eut sa conversion.

 

Les propos de Jean d'Avila provoquèrent en lui un si grand choc qu’il se mit à détruire les livres qu’il vendait, se mit à traverser nu la ville sous les huées des enfants qui le suivaient. Son comportement fut considéré comme celui d'un aliéné et il fut incarcéré dans l’hôpital psychiatrique de l’Hôpital Real, avec les fous et les mendiants. Il prend alors la résolution de s’occuper et de servir les malades. Jean d'Avila fut son directeur spirituel, et le poussa à faire un pèlerinage au sanctuaire de la Vierge de Guadeloupe, en Estrémadure.

C’est en Espagne que fut fondé l’ordre qui porte son nom

signature-du-saint.jpgSorti de l'asile, il fonde à Grenade (Espagne), en 1537, son premier hôpital, selon des conceptions très hardies pour son temps. Des disciples se joignent à lui ; ensemble, ils posent les fondements d'un ordre hospitalier au service des pauvres malades : les Frères de la Charité, appelé de nos jours l'Ordre hospitalier de Saint Jean de Dieu. Et ce fut le début d’une formidable aventure autant humaine que spirituelle dont la portée est sans conteste d’un importance capitale pour les valides et les personnes handicapées

 

Il a été proclamé par Léon XIII patron des malades, des hôpitaux et des ordres hospitaliers en 1886, et par Pie XI, patron des infirmiers, infirmières ainsi que des imprimeurs, relieurs et libraires en 1930. Les personnes alcooliques sollicitent son aide pour guérir leur dépendance.

 

Grande et petite histoire du site croisicais

La grande histoire comporte un chapitre croisicais assez emblématique  de ce fut et devint l’ordre hospitalier. De l’hôtel – casino Deslandes, l’un des tous premiers établissements de bains de mer où se rendaient les élégantes afin de prendre les eaux, au nouveau centre édifié il y a une quinzaine d’années, le centre déroule ses pages de manière harmonieuse avec l’histoire de la ville et de son développement.  

vue-aerienne-3.jpg 

Il s’agit là d’une œuvre de bâtisseurs que les frères hospitaliers ont réalisé avec beaucoup de courage, d’opiniâtreté, de clairvoyance mais aussi de réalisme, avec des bonheurs mais aussi des difficultés sans toutefois déroger aux fondamentaux de l’ordre.

 

Le bâtiment connut des remaniements, une reconstruction, des aménagements adaptés à ses différentes fonctions, puis il fut délaissé en raison de la grosse difficulté à le rendre fonctionnel et surtout de respecter les normes de confort et de sécurité.

 

Un nouveau centre a vu le jour, légèrement en retrait mais toujours en bordure de la route côtière qui longe la plage de Saint Goustan. Le bâtiment est original en raison de sa conception « de style village dans lequel chaque habitat ou parties communes a une double exposition, à la fois côté route et côté jardin, de longs couloirs ressemblent à des rues sur lesquelles s’organisent les déplacements, ça et là des patios ou jardins structurés offrent calme et sérénité.

 grande-cour-du-sanatorium.jpg

De même le public concerné par l’institution pour les soins et la convalescence a largement évolué avec le temps, des personnes atteintes de maladies respiratoires à des personnes handicapées moteur, une population répartie en deux unités : d’une part le foyer occupationnel et la maison d’accueil spécialisée.

A l’origine l’ancien centre accueillait majoritairement des enfants et de jeunes adultes, aujourd’hui la nouvelle unité accueille des adultes hommes et femmes. Le bâtiment parfaitement intégré dans son environnement s’est ouvert sur l’extérieur permettant une intégration satisfaisant des résidents dans la ville. Une intégration qui se traduit par de nombreuses animations et évènements, culturels, ludiques et même sportifs organisés par le centre voire même, dans certains cas, par la ville.

Le vivre ensemble en dehors de toute différence prend ici tout son sens renforcé par l’implication d’associations forte de bénévoles extérieurs au centre pour l’accompagnement des résidents lors des sorties ou voyages qui sont organisés.

Sans-titre---1-copie-1.jpg 

L’avenir s’écrit au présent

Depuis quelque années et pour aller dans le sens d’une meilleure intégration, le centre en partenariat avec la ville développe une politique de placement de certains résidents capables d’autonomie dans des logements intégrés à certains programmes immobiliers, plus récemment et grâce à l’acquisition par la ville de nouvelles parcelles, un nouveau bâtiment compris dans un programme sera édifié non loin du centre. Il accueillera d’autres personnes handicapées autonomes dans des logements spécialement conçus pour eux.

Le centre qui est l’un des principaux employeurs croisicais conforte ainsi sa position dans la ville. Il développe et favorise en son sein de nombreuses activités et des ateliers qui favorisent l’épanouissement des résidents « L'objectif des activités dans l'établissement n'est pas "d'occuper", mais d'offrir aux résidents accueillis des possibilités de s'intéresser, de s'investir, de créer, de se dépasser, de s'exprimer, de communiquer, de nouer des liens, de sortir physiquement et se repérer, de faire des apprentissages... le but étant de rendre l'activité suffisamment attrayante et adaptée à chacun pour que les personnes accueillies s'y rendent par plaisir et par intérêt et non par obligation. » indique le site du centre croisicais.

 

 

Communauté Saint Jean de Dieu

6 chemin du Lingorzé

44490 Le Croisic

Tél : 02 40 62 92 63

http://sjdlecroisic.free.fr/

 

HippocampeInfo2

 

 

L'actualité Locale, régionale, nationale 

 responsable de la publication : Patrick Lehmann  courriel :hippocampeinfo2@wanadoo.fr

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans REPORTAGE
commenter cet article

commentaires