Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : HIPPOCAMPEinfo2
  • HIPPOCAMPEinfo2
  • : TOUTE L'INFO Locale, Nationale et Internationale. Reportages -
  • Contact

DIVERS

 

soir-sur-les-quais.jpgScan-Lauf-jpg

 

 

Recherche

A la Une!

 Le premier média sur l'info locale
 Votre annonce ou votre publicité sur

"Ensemble, faisons circuler l'Info" "  

« Le savoir faire n’est rien sans le faire savoir »

contact téléphonique : 06 27 22 74 28

site  de Milepat Production : http://mileprod.over-blog.com
(pour nous contacter cliquer sur le bandeau)
entreprise individuelle SIRET n° 332 893 635 00059 code APE 7021Z

Les bonnes adresses au Croisic 

cliquer sur les liens 

 

Les saveurs de la mer, au cœur du centre historique  

 

Milepat Production Le Croisic "Votre communication sur mesure" :

 MAQUET~2 MAQUET~2 (cliquer sur le lien)

 

 

 

Communiqués

Carnaval : venez nous rejoindre

La ville invite tous ceux qui souhaitent à rejoindre les carnavaliers déjà inscrits pour le carnaval du Croisic le samedi 14 avril au soir pour le bal et le dimanche 15 avril pour le défilé sur les quais. Pas de thème imposé, costumes libres, chars acceptés avec enthousiasme. Contact à la mairie Laure Brechet 02 28 56 78 50 ou l.brechet@lecroisic.fr

 

 

 

Promotion de la Ville   

le croisic documentaire le croisic : documentaire copyright Milepat Production

 

(clic gauche pour visionner chaque vue, clic droit pour voir la vue précédente)

le croisic donnez de la hauteur 

Archives

Site à découvrir CAPTAIN MALO


Pour atteindre le site de CAPTAIN MALO cliquer  sur le bandeau
1 avril 2006 6 01 /04 /avril /2006 06:19
18ème OPEN DU CŒUR 2006
 
C'est sous le Haut patronage de Christian PONCELET, Président du Sénat que s'est déroulée la conférence de presse du 18ème Open du Coeur le jeudi 30 mars 2006 dans les Salons de Boffrand au Sénat avec le Sénateur Philippe NOGRIX et Patrice BEGAY.
 
Dix huit ans, c'est l'âge de la majorité. L'âge où un adolescent devient adulte. Un jeune pour notre pays est une richesse : il faut donc le préserver, il est notre avenir et nous devons l'aider à grandir pour devenir un citoyen respectable et respecté.
 
Aider les jeunes, c'est avant tout les aimer, et comme le disait Antoine de Saint-Exupéry : « Aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction ».
C'est ainsi que depuis 18 ans, tous les bénévoles, associations, partenaires, artistes et médias oeuvrent dans le même sens tout au long de l'année :
Quelques exemples d'opérations menées durant l'année par l'Open du Cœur avec le concours de ses partenaires pour les enfants : leur donner accès à des visites privées et commentées de grands lieux nationaux comme le Sénat ; leur permettre d'assister en tant qu'invités d'honneur à la représentation de «  la Traviata  » dans les jardins du Luxembourg ; leur donner l'occasion de vivre la magie du cirque en assistant aux représentations du Cirque Pinder dans la France  ; de voir des matchs de football aux Girondins de Bordeaux et au Stade de France... ; d'être invités à des avant-premières de cinéma, des comédies musicales, des concerts avec TPS, Fun Radio et M6 ; de recevoir des cadeaux au moment de Noël avec Hasbro et Playstation et GFP ; sans oublier de nombreux CD offerts par TF1 et Warner Music.
Des centaines d'enfants des 6 associations : Le Mouvement pour les Villages d'enfants, le Secours Populaire Français,   la Fondation d'Auteuil, l'Orphelinat de la RATP , les Papillons Blancs de Paris et les Pupilles Orphelins de Sapeurs Pompiers, seront les invités d'honneur d'une journée unique le 10 juin prochain au Parc Astérix :
-         Dès 10 heures du matin, les enfants et leurs accompagnateurs profiteront comme jamais des 31 attractions et des 10 spectacles du Parc.
-         Le soir les artistes choisis par les enfants eux-mêmes : LÂÂM, K'MARO, ANGGUN, ROHFF, AMINE, MYRIAM ABEL, SINGUILA, MAGALIE VAE, NOYAU DUR, INDRA, et bien d'autres encore se produiront sur l'immense scène ( 1500 m² ) du spectacle « Main basse sur la Joconde  » pour un concert privé. 
Cette soirée sera animée par Sandra (M6), Eric Jean Jean (RTL), Dario (Fun Radio), Lucas (Fun TV) et Elodie Gossuin (miss France et miss Europe et aujourd'hui animatrice sur TF6)
Repost 0
Published by padraig - dans NEWS
commenter cet article
31 mars 2006 5 31 /03 /mars /2006 10:57
Compte rendu de l'entretien de M. Jacques CHIRAC, Président de la République avec Mme Condoleezza RICE, Secrétaire d'État des États-Unis d'Amérique.
 
Palais de l'Elysée, Paris le 30 mars 2006
 
Le Président de la République s'est entretenu avec Mme Condoleezza RICE, Secrétaire d'État des États-Unis d'Amérique, de retour de la réunion de Berlin du P5 et de l'Allemagne.
L'entretien a porté sur l'ensemble des questions internationales et plus particulièrement sur les questions du Proche et Moyen-Orient.
 
En ce qui concerne l'Iran, le Président de la République a exprimé la grande préoccupation que nous inspire la situation. Il a dit la satisfaction de la France après la déclaration présidentielle du Conseil de sécurité qui marque l'unité de vues de la communauté internationale et qui demande unanimement à l'Iran de respecter ses obligations en termes de non prolifération. Il a réitéré la volonté de la France que l'Iran entende ce message et s'y conforme.
S'agissant de la Syrie et du Liban, le Président de la République a indiqué à Mme RICE que la France juge très positifs les premiers résultats du dialogue national, qui a permis de réunir les forces politiques libanaises et de progresser dans l'application de la résolution 1559. Il a estimé que ce qui s'est passé lors du sommet de la Ligue Arabe à Khartoum a également une grande importance. Il a marqué la volonté de la France de continuer à travailler avec l'ensemble de la communauté internationale à l'application intégrale des résolutions de l'ONU.
 
Enfin, le Président de la République et la Secrétaire d'État ont abordé la question israélo-palestinienne, au lendemain de la formation du gouvernement de l'Autorité palestinienne et des élections en Israël. Le Président de la République a rappelé les conditions que met l'Europe à un dialogue et à la poursuite d'une coopération avec le gouvernement palestinien à savoir la reconnaissance d'Israël, la renonciation à la violence et la reconnaissance des accords qui ont suivis Oslo. Il a exprimé la volonté des Européens que le peuple palestinien continue à être aidé et que les populations ne subissent pas de conséquences humanitaires néfastes. Il a marqué, à cet égard et de façon générale, le soutien de la France à l'action du Président de l'Autorité palestinienne, M. Mahmoud ABBAS.
Sur cet ensemble de questions, le Président de la République a conclu l'entretien en soulignant les convergences de vues entre les États-Unis et la France et en marquant sa volonté qu'une concertation étroite se poursuive entre nos deux pays.
 
Repost 0
Published by padraig - dans NEWS
commenter cet article
31 mars 2006 5 31 /03 /mars /2006 06:35
Référencements --- Les sites amis à consommer sans modération !
 
Association Les Amis du Kurun            http://www.amisdukurun.info/
Office de Tourisme Le Croisic              http://www.ot-lecroisic.com/
 MILEPROD – Galerie virtuelle               http://mileprod.over-blog.com/
OR BLANC – au Pays du Sel                   http://or-blanc.over-blog.com/
SI LE CROISIC---spectacle                       http://www.silecroisic.fr.tc/
 
Repost 0
Published by padraig - dans hippocampeinfo2
commenter cet article
30 mars 2006 4 30 /03 /mars /2006 04:55
Procès Moussaoui: le jury délibère pour savoir s'il est passible de la mort
Les douze jurés au procès de Zacarias Moussaoui aux Etats-Unis se sont retirés mercredi pour délibérer afin de décider si le Français de 37 ans reconnu coupable de complicité avec les auteurs des attentats du 11-Septembre est ou non passible de la peine de mort.
Dans la journée, l'accusation et la défense avaient tenté une dernière fois de convaincre les jurés siégeant au tribunal fédéral d'Alexandria (est), d'épouser leurs vues.
"Zacarias Moussaoui est venu dans ce pays pour tuer autant d'Américains que possible. Dans ce procès, vous l'avez entendu dire lui-même que c'est exactement ce qu'il a fait", a déclaré le procureur David Raskin, en recommandant que la peine de mort lui soit appliquée.
"La plus grande enquête de l'histoire américaine n'a pas permis d'apporter la preuve que Moussaoui a été en contact" avec les terroristes du 11-Septembre, a rétorqué l'avocat de la défense Edward MacMahon. "Il n'était pas impliqué dans l'opération quoi qu'il en dise", a-t-il dit, dénonçant son arrogance.
Si le jury, composé de neuf hommes et trois femmes, estime que Moussaoui est passible de la peine de mort, le procès entrera dans une seconde phase consacrée à l'examen de circonstances aggravantes ou atténuantes.
C'est seulement à l'issue de cette seconde phase qu'il sera, ou non condamné à l'injection mortelle.
Si le jury considère qu'il n'est pas passible de la peine de mort, le Français sera automatiquement condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.
Voir la photo
Sur les 17 personnes sélectionnées pour ce jury, cinq ont été désignées mercredi de manière aléatoire pour jouer uniquement le rôle de suppléants, et ne devraient donc pas participer aux délibérations.
Une femme noire qui avait souri aux blagues de Me Edward MacMahon était parmi les suppléants, de même qu'une femme née en Iran, de confession musulmane.
"Vos conclusions doivent être unanimes", a expliqué la juge en charge de l'affaire, Leonie Brinkema, avant de lever l'audience.
"Vous ne représentez ni l'accusation ni la défense ni les personnes touchées par le 11-Septembre: vous êtes des juges", a aussi prévenu la magistrate.
Les jurés doivent estimer que l'accusation a prouvé "au-delà de tout doute raisonnable" que le Français a "participé de manière intentionnelle dans un acte ayant pour but de tuer" en mentant lorsqu'il a été arrêté en août 2001 et nié être un terroriste pour "protéger ses frères d'Al-Qaïda".
L'accusation doit aussi avoir convaincu les jurés que l'accusé a participé à cet acte en sachant qu'il "ôterait la vie d'une personne" et que son acte a "directement entraîné" la mort d'"au moins une victime".
Les procureurs affirment qu'en mentant Moussaoui a empêché que les attentats soient déjoués, du moins en partie, ce qui en fait "un tueur".
"Victoire pour Al-Qaïda et Moussaoui", a lancé le Français au public, alors que les jurés avaient déjà quitté la salle.
 
Repost 0
Published by padraig - dans NEWS
commenter cet article
30 mars 2006 4 30 /03 /mars /2006 04:53
Le lapsus de Villepin: "démission" au lieu de "décision" du Conseil constitutionnel
Voir la photo
 
Dominique de Villepin a commis un lapsus mercredi à l'Assemblée nationale quand, évoquant le verdict attendu jeudi par le Conseil contitutionnel sur le contesté contrat première embauche (CPE), il a prononcé le mot "démission" au lieu de "décision".
"Je veux vous rappeler que nous avons des institutions républicaines et que nous devons les respecter", a répondu le Premier ministre à François Hollande (PS), qui lui réclamait une nouvelle fois de retirer le CPE.
"Attendons le Conseil constitutionnel qui prendra sa démission demain", a-t-il lancé, avant de se reprendre quelques secondes plus tard: "qui prendra sa décision demain". Ce lapsus a aussitôt provoqué l'hilarité sur les bancs de l'opposition et laissé la majorité UMP interloquée.
Juste auparavant, le chef du gouvernement a réaffirmé sa "disponibilité totale à apporter des améliorations à (ses) propositions et notamment sur la durée de la période de consolidation ainsi que sur les conditions de la rupture".
"Il y a des inquiétudes sur ces deux sujets, nous y répondrons. Personne ici ne peut douter de ma volonté de renouer le dialogue", a-t-il dit.
Insistant sur la situation "pas acceptable, injuste et même désespérante" des jeunes face à l'emploi, qui provoque "un malaise profond dans notre pays", M. de Villepin a martelé une nouvelle fois la nécessité "d'apporter des solutions nouvelles et efficaces".
"Vous continuez à refuser toute adaptation de notre pays", a-t-il lancé en direction de la gauche. "Ce que vous proposez, c'est de ne rien faire", a-t-il accusé. "Croyez-vous que cela soit digne, que cela soit responsable, que cela soit à la mesure de ce qui se passe dans notre pays?".
 
Repost 0
Published by padraig - dans POLITIQUE
commenter cet article
30 mars 2006 4 30 /03 /mars /2006 04:43
Sondage: 83% des Français pour la suspension ou le retrait du CPE

AP | 29.03.06 | 22:26


PARIS (AP) -- L'immense majorité (83%) des Français souhaite la suspension ou le retrait du contrat première embauche: 42% souhaitent que le CPE soit suspendu "le temps de trouver une solution" et 41% qu'il soit retiré purement et simplement, selon un sondage CSA publié jeudi dans "Le Parisien"/"Aujourd'hui en France".
Seules 12% des personnes interrogées sont favorables au maintien du CPE "tel qu'il est", tandis que 5% ne se prononcent pas.
Par ailleurs, les Français trouvent que le Premier ministre Dominique de Villepin n'est pas suffisamment à leur écoute (77% contre 17%), qu'il ne sait pas où il va (49% contre 40%), qu'il n'est pas compétent (47% contre 41%), qu'il est trop autoritaire (58% contre 36%), mais qu'il est courageux (59% contre 34%).
Ce sondage a été réalisé par téléphone le 29 mars auprès d'un échantillon national représentatif de 907 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas. AP
Repost 0
Published by padraig - dans SOCIETE
commenter cet article
23 mars 2006 4 23 /03 /mars /2006 08:08
Traités de Rome

Deux traités ont été signés à Rome le 25 mars 1957. On les appelle le traité de Rome (abusif) ou les traités de Rome.
Il s'agit : du Traité instituant la Communauté économique européenne. Il est l’acte fondateur de la Communauté économique européenne (CEE). Il a été signé le par l’Allemagne, la France, l’Italie et les trois pays du Benelux : Belgique, Luxembourg et Pays-Bas. Ce traité a institué le marché commun et a défini les bases de la politique agricole commune (PAC) mise en œuvre en 1962.
Il constitue le seul traité de paix signé entre puissances belligérantes européennes à l’issue de la Seconde Guerre mondiale.
du traité instituant la CEEA, appelé Communauté Européenne de l'Énergie Atomique ou Euratom.
De plus, le traité CECA a été joint à ces deux textes.
Modification des traités
Le Traité de Maastricht du 7 février 1992 a renommé la Communauté économique européenne en Communauté européenne. Le nom du traité est donc devenu officiellement : « Traité instituant la Communauté européenne ».
Le Traité a été modifié successivement par :
L’Acte unique européen signé à Luxembourg, entré en vigueur le 1er juillet 1987 ;
Chronologie de l'union européenne

 

 

Piliers de l'Union européenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

 

Pris ensemble, les trois piliers sont les éléments qui constituent depuis le traité de Maastricht en 1992 l'architecture institutionnelle de l'Union européenne :

  • 1er pilier: les Communautés européennes. Héritières de la CECA, de la CEE et du traité Euratom, elles reprennent le traité de Rome révisé par l'Acte unique. Il s'agit d'un pilier supranational relatif aux politiques intégrées (politique agricole commune, union douanière, marché intérieur, euro, etc.). Pour les matières relevant de ce pilier, les États membres ont transféré une partie relativement importante de leurs compétences et souveraineté à l'Union européenne.
  • 2e pilier: la Politique étrangère et de sécurité commune (PESC). Coopération intergouvernementale, en matière d'affaires étrangères et de sécurité.
  • 3e pilier: la coopération policière et judiciaire en matière pénale.
Union européenne
 Premier pilier Second pilier Troisième pilier 
Communautés européennes (CE)Politique extérieure et de sécurité commune (PESC)Coopération policière et judiciaire en matière pénale (ancienne JAI)

Politique étrangère:

Politique de sécurité:

 

À l'intérieur de chaque pilier, un équilibre propre est assuré entre souverainetés nationales et supranationalisme. La supranationalité est essentiellement présente dans le premier pilier, qui est également le plus important par son action et ses moyens.

Origine de la structure en piliers

Historiquement, le premier pilier, également appelé « pilier communautaire », est le plus ancien et correspond au regroupement des institutions des trois premières communautés européennes (charbon et acier (CECA), Communauté économique européenne (CEE) et Euratom) décidé par le traité de fusion de 1965. Il regroupe essentiellement aujourd'hui les compétences exclusives, partagées et de soutien de l'Union. Le traité de Maastricht consacra l'élimination du E d'« économique » dans le terme CEE, qui devint la Communauté européenne (ou CE). Des domaines de compétences supplémentaires furent transférés par le traité d'Amsterdam du troisième vers le premier pilier. En 2002, le Traité CECA arrivant à expiration disparut des institutions.

Lors de la rédaction du traité de Maastricht, certains États membres objectèrent que le transfert de souveraineté dans les domaines de la politique étrangère ou de la justice représentait un sujet trop sensible en regard de la souveraineté nationale, et qu'une autre manière de gérer ces questions, au niveau intergouvernemental, devait être imaginée.

C'est ainsi qu'apparut la notion de piliers distincts: la Communauté européenne en représenterait le premier, tandis que le deuxième s'occuperait des questions de politique étrangère, de défense et de sécurité, et que le troisième pilier permettrait de coopérer dans le domaine judiciaire. Les modifications apportées par le traité d'Amsterdam ont transféré une grande partie des compétences du troisième pilier à la Communauté européenne, mais le terme Justice et Affaires Intérieures (JAI) reste abusivement utilisé pour décrire à la fois les compétences transférées et ce qui reste dans le troisième pilier. Toutefois la dénomination officielle de ce dernier pilier, depuis 1999 et la fin de l'action commune JAI, est la suivante : « coopération policière et judiciaire en matière pénale ».

Si les deux derniers piliers fonctionnent sur le mode de la coopération intergouvernementale, les pouvoirs de la Commission, du Parlement européen et de la Cour de justice des communautés, quoique très limités, ne sont pas complètement inexistants.

Fusion des piliers

Les compétences diverses au sein des trois piliers, qui souvent se recoupent et se superposent, constituent un enchevêtrement particulièrement confus et difficile à appréhender, même pour les experts. Ainsi, près de 15 actes politiques ou législatifs peuvent être décidés au sein des différentes institutions de l'Union. Les deux piliers intergouvernementaux souffrent de plus d'une certaine inefficacité liée à leur mode de fonctionnement basé sur l'unanimité stricte, qui aboutit régulièrement à des blocages lors des négociations. Cette opacité et cette inefficacité furent parmi les raisons qui poussèrent les États membres à donner mission à la Convention sur l'avenir de l'Europe de simplifier le fonctionnement des institutions européennes, en fusionnant les trois piliers. Le traité instituant une Constitution pour l'Europe simplifie grandement l'architecture de l'Union, réduisant le nombre d'actes à 6, à la hiérarchie et valeur juridique bien définie.

Chronologie de l'union européenne

Union européenne - Traités européens, histoire
1952 1958 1967 1993 1999 2003 ?
      U N I O N   E U R O P E E N N E  
Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA)    
  Communauté économique
européenne
(CEE)
Communauté européenne
Euratom (Communauté européenne de l'énergie atomique)
  ...Communautés européennes: CECA, CEE , Euratom Justice et
affaires intérieures
Politique étrangère et de
sécurité commune
(PESC)
Traité  de
Paris
Taité de
Rome
Traité  de
fusion
Traité de
Maastricht
Traité
d'Amsterdam
Traité de
Nice
Traité de
Rome II (projet de constitution)
"TROIS PILIERS" - Communautés Européennes (CE, Euratom), Politique extérieure et de sécurité commune (PESC), Justice et affaires intérieurs (JAI)
Repost 0
Published by padraig - dans REPORTAGE
commenter cet article
21 mars 2006 2 21 /03 /mars /2006 07:57

Repost 0
Published by reporter sans frontière - dans hippocampeinfo2
commenter cet article
21 mars 2006 2 21 /03 /mars /2006 05:21
LIBERIA : L'ancien président libérien, Charles Taylor (photo), qui vivait, depuis 2003, en exil au Nigeria, a été extradé vers la Sierra Léone, où il sera jugé devant le Tribunal Spécial de l'ONU pour la Sierra Léone, qui l'a inculpé le 4 juin 2003 de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre pour sa responsabilité dans les guerres civiles qui ont touché le Libéria et la Sierra Léone pendant près de 15 ans et qui ont fait plus de 400 000 morts. Le procureur du tribunal, Desmond da Silva, a annoncé que le procès de Charles Taylor n'aurait pas lieu "avant plusieurs mois". Le Tribunal spécial pour la Sierra Leone a demandé aux autorités néerlandaises que le procès se déroule devant le Tribunal Pénal International de La Haye, jugeant que "la présence physique" de l'ancien président Charles Taylor "dans la zone des crimes qui lui sont reprochés pouvait menacer la stabilité de la région".

NIGERIA : Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA, United Nations Population Fund) a indiqué dans un communiqué que le Nigéria avait terminé le recensement de la population, le premier depuis 15 ans, débuté mardi 21 mars 2006 et destiné à rassembler "des données précises et fiables" pour la planification nationale et savoir si la "populations du Nigéria s'élève à 130 ou 150 millions d'habitants. Le personnel de l'UNFPA avait apporté une assistance technique aux autorités nigérianes et va maintenant aider à l'analyse des données recueillies.

CONGO : Débuté le 22 mars 2006, le "projet de prévention et de réinsertion des anciens enfants soldats", initié par le Bureau international du travail (BIT), grâce à un appui financier estimé à 312 000 dollars du Département américain du Travail a été lancé, mercredi 29 mars 2006 à Brazzaville, la capitale. Il devrait se terminer en décembre 2006. 5 000 enfants impliqués dans les conflits armés (filles et garçons) dont l'âge varie entre 16 et 25 ans, sont concernés par ce projet qui doit également les sensibiliser sur l'éducation à la santé et la sensibilisation au VIH/Sida. L’épidémie du SIDA touche entre 80 000 et 110 000 personnes au Congo qui a une population estimée à 3 millions d’habitants, soit un taux de séroprévalence de 4,2 %.

MAROC :
La chambre criminelle près le tribunal de première instance d`Agadir a condamné mardi 28 mars 2006, à 3 ans de prison ferme et à une amende d'environ 500 euros un Allemand dont l'identité n'a pas été révélée, arrêté le 16 mars 2006 en possession de photos de mineurs, accusé "d'entretenir des relations homosexuelles, d'inciter un mineur à la débauche, d'aménager un local à cet effet et d'encourager le tourisme sexuel". 2 Marocains de 20 ans ont été condamnés à 4 et 6 mois de prison et une amende de 100 et 50 euros pour avoir entretenu des relations homosexuelles.

SOUDAN :
S'exprimant à l’ouverture du 18e sommet de la Ligue arabequi s'est tenu mardi 29 et mercredi 30 mars 2006 à Khartoum la capitale, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a exhorté mardi 28 mars 2006 "la communauté internationale à respecter le résultat des élections parlementaires palestiniennes, qui ont placé le groupe islamique Hamas au pouvoir" ajoutant que "tout boycottage d’un gouvernement dirigé par le Hamas pourrait être considéré comme une attitude hostile et une punition contre le choix démocratique du peuple palestinien".

CISJORDANIE : Un palestinien s'est fait exploser avec la bombe qu'il transportait à l'entrée de la colonie de Kedoumim dans le nord du pays, tuant 3 Israéliens. Cet attentat a été revendiqué par les Brigades des Martyrs Al-Aqsa.
 
IRAN : L'ambassadeur de l'Iran auprès de l'ONU, Javad Zarif, a rejeté jeudi 30 mars 2006 la déclaration 5 membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie et Chine) exigeant que l'Iran cesse ses opérations d'enrichissement d'uranium dans les 30 jours, et adoptée ensuite par les 15 membres du Conseil. L'ambassadeur d'Iran auprès de l'ONU a déclaré : "Les menaces ne fonctionnent pas avec l'Iran. L'Iran est allergique aux pressions. L'attachement de l'Iran au régime de non-prolifération, à la non-prolifération, est catégorique."

IRAK :
La journaliste américaine "freelance", Jill Carroll, travaillant pour le quotidien américain "The Christian Science Monitor", enlevée à Bagdad le 7 janvier 2006, a été libérée jeudi 30 mars 2006. ** Plus de 3 mois après les élections générales du 15 décembre 2005, le gouvernement irakien n'a toujours pas été formé. Une réunion qui devait se tenir jeudi 30 mars 2006 a été annulée en raison de "divergences". Le premier ministre sortant, et candidat à sa succession, le chiite Ibrahim Jaafari, a accusé Washington, dans une interview publiée par le quotidien "New York Times", "d'ingérence" dans la vie politique irakienne, ajoutant que le président George W. Bush aurait fait savoir "la majorité chiite irakienne qu'il ne voulait pas de M. Jaafari à la tête du prochain gouvernement". ** Une avocate, Maimouna Al-Hamdani, a été abattue de plusieurs balles par des inconnus dans le centre de Bassorah.

COREE DU SUD : Le président Roh Moo-hyun a inauguré jeudi 30 mars 2006 la zone de libre-échange de l’aéroport d’Incheon, en présence de 1 000 personnes, afin d’encourager les compagnies aériennes et les entreprises de logistique étrangères à y implanter des installations destinées au traitement du fret. Elles bénéficieront d'allégements fiscaux et des tarifs douaniers plus bas. Une surface de 2 millions de mètres carrés a été aménagée à l’intérieur de l’aéroport.

ETATS-UNIS :
Jack Abramoff, puissant lobbyiste proche du Parti républicain, 46 ans, accusé par le tribunal fédéral de Washington "d'escroqueries et fraude fiscale", et "corruption active de responsables publics", a été condamné mercredi 29 mars 2006 à 5 ans et 10 mois de prison, avec un co-accusé, un homme d'affaires new-yorkais, Adam Kidan, par un tribunal de Miami pour le rachat frauduleux de casinos flottants en Floride. Les 2 hommes ont également été condamnés à rembourser la somme de 21,7 millions de dollars.

ESPAGNE : Les députés espagnols ont adopté jeudi 30 mars 2006 par 189 voix pour et 154 contre un projet de statut d'autonomie élargi pour la région de Catalogne, région située au nord-est du pays, l'une des plus riches et des plus autonomes de toute l'Espagne. Ce nouveau statut élargit encore plus les compétences de la Catalogne et lui permettrait notamment de percevoir 50 % des bénéfices de ses taxes contre 35 % environ actuellement. Ce projet doit maintenant être validé par le Sénat puis soumis à référendum probablement en juin 2006. ** La maire de la station balnéaire de Marbella, dans le sud du pays, Marisol Yagüe, et des responsables de 18 autres villes, accusés de blanchiment d'argent et de corruption, ont été arrêtés mercredi 29 mars 2006. Environ 350 millions d'euros et un grand nombre de propriétés a été saisi durant l'opération de police, baptisée "Ballena Blanca" (baleine blanche), qui avait commencé le 5 mars 2006 suite à une enquête de 4 mois effectuée par le juge de Marbella, Miguel Angel Terres. 1 000 comptes bancaires représentant au total 250 millions d'euros de recettes du trafic de drogue ont été gelés après une mise sur écoute des bureaux de la ville.

SERBIE MONTENEGRO :
Le commissaire à l’élargissement, le Finlandais Olli Rehn, a demandé jeudi 30 mars 2006, au nom de l'Union européenne, "d'agir sans délai" pour livrer au Tribunal Pénal International pour l'ex-Yougoslavie (TPYI), Ratko Mladic, ancien chef militaire des Serbes de Bosnie. Olli Rehn a ajouté que si "la Serbie ne coopérait pas, les discussions prévues le 5 avril 2006 sur les accords d'association avec l'Union européenne pourraient être reportées".

BELGIQUE :
Réuni à Bruxelles, la capitale, le Quartette pour la paix au Proche-Orient (Etats-Unis, Union européenne, Russie et Nations unies) a averti jeudi 30 mars 2006, que le gouvernement palestinien dirigé par le Hamas, qui a remporté 74 des 132 sièges du parlement lors des élections législatives du 25 janvier 2006, devait reconnaître Israël et tenter de parvenir à des discussions de paix, s'il souhaitait continuer à recevoir de l'aide internationale.
 
FRANCE : EMPLOI - CONTRAT PREMIERE EMBAUCHE CPE : Le Conseil constitutionnel, présidé par Pierre Mazeaud, a validé sans réserves le Contrat première embauche (CPE). Le président Jacques Chirac doit maintenant promulguer cette loi. Le Conseil constitutionnel estimé que l'article 8 de la loi sur l'égalité des chances, qui institue le CPE, n'était pas contestable sur le fond et la forme. Le Président de la République devrait s'adresser aux Français vendredi 31 mars à 20 heures dans une allocution télévisée. La police a évacué près de 2000 étudiants qui bloquaient les voies ferrées de la Gare de Lyon à Paris. Un nouvel appel à la grève générale a été lancé pour le mardi 4 avril 2006.NDLR.
 
Le contrat première embauche CPE, validé par le Conseil Constitutionnel garant de l'Etat de droit, est jugé conforme à la Charte sociale européenne adoptée en 1961, révisée à Strasbourg le 3 mai 1996. La Charte sociale européenne garantit les droits sociaux et économiques de l’homme. Le respect des engagements énoncés dans la charte est soumis au contrôle du Comité européen des Droits sociaux. Plus de détails : Décision n° 2006-535 DC - Loi pour l'égalité des chances (Conseil Constitutionnel, contrat première embauche CPE,  30 mars 2006) ** 
 
EMPLOI - DISCRIMINATION POSITIVE : Lancée à Saint-Ouen, fin 2005 par Yazid Chir, représentant du MEDEFnord-francilien, président de Neocles et adhérent de SYNTEC Informatique, l’opération "Nos quartiers ont des talents" se décline désormais sur tout le territoire, grâce à la mobilisation des réseaux locaux de l’ANPE et du MEDEF, formalisée le 29 mars 2006 en présence d’Azouz Begag, ministre délégué à la Promotion de l’Egalité des chances. Elle vise à faire entrer les jeunes qualifiés issus des quartiers sensibles dans la "boucle du recrutement". Les prochaines étapes de opération "Nos quartiers ont des talents" sont : Ile-de-France (4 avril 2006), Haute-Marne (12 avril 2006), Eure-et-Loir (18 mai 2006), Nord–Pas-de-Calais  (29 mai 2006). NDLR. SYNTEC, dont le siège n'est pas situé en banlieue "sensible" mais dans le plus chic arrondissement de Paris, le 16ème, bénéficie de l'appui d'un groupe d’entreprises composé notamment d’Accenture, de Cap Gemini et d’IDRH. Plus de détails : SYNTEC Fédération des métiers du savoir.
NDLR. Archives : Saint-Ouen, maire communiste, Jacqueline Rouillon-Dambreville, à la une de l'édition du 9 février 2004, rubrique France, trafic de drogue en Seine Saint-Denis) **
 
INTERNET : Le Forum économique mondial (Davos, Suisse) a publié son classement des pays les plus ouverts aux nouvelles technologies de l'information et de la communication NTIC. La France perd 2 places et est classée en 22ème position au même niveau que l'Estonie. Les Etats-Unis sont premiers et le Danemark, premier pays européen, se positionne à la 3eme place.
 
** CENSURE :  Selon www.droitdepenser.com/ le site www.progressiste.info/  hébergé par OVH est fermé pour cause de "diffamation envers Christian Basano". La Ligue Internationale de Défense des Droits des Citoyens, présidée par Christine Louis-Quéré, se réserve le droit de porter plainte contre OVH qui "ne transmet aucune information concrète sur la fermeture de www.progressiste.info/ (voir copie d'écran). OVH appliquerait simplement sa charte de bonne conduite conformément à la loi LEN n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique. Le secrétaire général de la nouvelle organisation de défense de la liberté d'expression et d'opinion SOS-REPORTERS, Pascal Mourot, a déclaré : "Il ne s'agit pas de savoir ici qui a tort ou qui a raison, mais de constater qu'un droit fondamental a été violé. Un débat contradictoire et public est souhaitable. En matière de diffamation, seul un juge est actuellement en droit de juger. La substitution de l'hébergeur est flagrante. Cette censure sauvage mérite donc une enquête. Poursuivant :"En matière de censure arbitraire, c'est-à-dire sans aucune décision de justice équitable et rendue 'au nom du peuple', le passé nous rappelle que c'est toujours la Liberté d'expression que l'on frappe en premier". L'ONG SOS-REPORTERS demande, par la voix de son secrétaire général, à la société OVH de "justifier publiquement sa décision concernant la fermeture de www.progressiste.info/ dès lors qu'elle est mise en cause sur Internet par le responsable du site". Plus de détails : CENSURE INTERNET
 
Source :
Fil Info France
LIBERIA : L'ancien président libérien, Charles Taylor (photo), qui vivait, depuis 2003, en exil au Nigeria, a été extradé vers la Sierra Léone, où il sera jugé devant le Tribunal Spécial de l'ONU pour la Sierra Léone, qui l'a inculpé le 4 juin 2003 de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre pour sa responsabilité dans les guerres civiles qui ont touché le Libéria et la Sierra Léone pendant près de 15 ans et qui ont fait plus de 400 000 morts. Le procureur du tribunal, Desmond da Silva, a annoncé que le procès de Charles Taylor n'aurait pas lieu "avant plusieurs mois". Le Tribunal spécial pour la Sierra Leone a demandé aux autorités néerlandaises que le procès se déroule devant le Tribunal Pénal International de La Haye, jugeant que "la présence physique" de l'ancien président Charles Taylor "dans la zone des crimes qui lui sont reprochés pouvait menacer la stabilité de la région".

NIGERIA : Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA, United Nations Population Fund) a indiqué dans un communiqué que le Nigéria avait terminé le recensement de la population, le premier depuis 15 ans, débuté mardi 21 mars 2006 et destiné à rassembler "des données précises et fiables" pour la planification nationale et savoir si la "populations du Nigéria s'élève à 130 ou 150 millions d'habitants. Le personnel de l'UNFPA avait apporté une assistance technique aux autorités nigérianes et va maintenant aider à l'analyse des données recueillies.

CONGO : Débuté le 22 mars 2006, le "projet de prévention et de réinsertion des anciens enfants soldats", initié par le Bureau international du travail (BIT), grâce à un appui financier estimé à 312 000 dollars du Département américain du Travail a été lancé, mercredi 29 mars 2006 à Brazzaville, la capitale. Il devrait se terminer en décembre 2006. 5 000 enfants impliqués dans les conflits armés (filles et garçons) dont l'âge varie entre 16 et 25 ans, sont concernés par ce projet qui doit également les sensibiliser sur l'éducation à la santé et la sensibilisation au VIH/Sida. L’épidémie du SIDA touche entre 80 000 et 110 000 personnes au Congo qui a une population estimée à 3 millions d’habitants, soit un taux de séroprévalence de 4,2 %.

MAROC : La chambre criminelle près le tribunal de première instance d`Agadir a condamné mardi 28 mars 2006, à 3 ans de prison ferme et à une amende d'environ 500 euros un Allemand dont l'identité n'a pas été révélée, arrêté le 16 mars 2006 en possession de photos de mineurs, accusé "d'entretenir des relations homosexuelles, d'inciter un mineur à la débauche, d'aménager un local à cet effet et d'encourager le tourisme sexuel". 2 Marocains de 20 ans ont été condamnés à 4 et 6 mois de prison et une amende de 100 et 50 euros pour avoir entretenu des relations homosexuelles.

SOUDAN : S'exprimant à l’ouverture du 18e sommet de la Ligue arabequi s'est tenu mardi 29 et mercredi 30 mars 2006 à Khartoum la capitale, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a exhorté mardi 28 mars 2006 "la communauté internationale à respecter le résultat des élections parlementaires palestiniennes, qui ont placé le groupe islamique Hamas au pouvoir" ajoutant que "tout boycottage d’un gouvernement dirigé par le Hamas pourrait être considéré comme une attitude hostile et une punition contre le choix démocratique du peuple palestinien".

CISJORDANIE : Un palestinien s'est fait exploser avec la bombe qu'il transportait à l'entrée de la colonie de Kedoumim dans le nord du pays, tuant 3 Israéliens. Cet attentat a été revendiqué par les Brigades des Martyrs Al-Aqsa.
 
IRAN : L'ambassadeur de l'Iran auprès de l'ONU, Javad Zarif, a rejeté jeudi 30 mars 2006 la déclaration 5 membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie et Chine) exigeant que l'Iran cesse ses opérations d'enrichissement d'uranium dans les 30 jours, et adoptée ensuite par les 15 membres du Conseil. L'ambassadeur d'Iran auprès de l'ONU a déclaré : "Les menaces ne fonctionnent pas avec l'Iran. L'Iran est allergique aux pressions. L'attachement de l'Iran au régime de non-prolifération, à la non-prolifération, est catégorique."

IRAK : La journaliste américaine "freelance", Jill Carroll, travaillant pour le quotidien américain "The Christian Science Monitor", enlevée à Bagdad le 7 janvier 2006, a été libérée jeudi 30 mars 2006. ** Plus de 3 mois après les élections générales du 15 décembre 2005, le gouvernement irakien n'a toujours pas été formé. Une réunion qui devait se tenir jeudi 30 mars 2006 a été annulée en raison de "divergences". Le premier ministre sortant, et candidat à sa succession, le chiite Ibrahim Jaafari, a accusé Washington, dans une interview publiée par le quotidien "New York Times", "d'ingérence" dans la vie politique irakienne, ajoutant que le président George W. Bush aurait fait savoir "la majorité chiite irakienne qu'il ne voulait pas de M. Jaafari à la tête du prochain gouvernement". ** Une avocate, Maimouna Al-Hamdani, a été abattue de plusieurs balles par des inconnus dans le centre de Bassorah.

COREE DU SUD : Le président Roh Moo-hyun a inauguré jeudi 30 mars 2006 la zone de libre-échange de l’aéroport d’Incheon, en présence de 1 000 personnes, afin d’encourager les compagnies aériennes et les entreprises de logistique étrangères à y implanter des installations destinées au traitement du fret. Elles bénéficieront d'allégements fiscaux et des tarifs douaniers plus bas. Une surface de 2 millions de mètres carrés a été aménagée à l’intérieur de l’aéroport.

ETATS-UNIS : Jack Abramoff, puissant lobbyiste proche du Parti républicain, 46 ans, accusé par le tribunal fédéral de Washington "d'escroqueries et fraude fiscale", et "corruption active de responsables publics", a été condamné mercredi 29 mars 2006 à 5 ans et 10 mois de prison, avec un co-accusé, un homme d'affaires new-yorkais, Adam Kidan, par un tribunal de Miami pour le rachat frauduleux de casinos flottants en Floride. Les 2 hommes ont également été condamnés à rembourser la somme de 21,7 millions de dollars.

ESPAGNE : Les députés espagnols ont adopté jeudi 30 mars 2006 par 189 voix pour et 154 contre un projet de statut d'autonomie élargi pour la région de Catalogne, région située au nord-est du pays, l'une des plus riches et des plus autonomes de toute l'Espagne. Ce nouveau statut élargit encore plus les compétences de la Catalogne et lui permettrait notamment de percevoir 50 % des bénéfices de ses taxes contre 35 % environ actuellement. Ce projet doit maintenant être validé par le Sénat puis soumis à référendum probablement en juin 2006. ** La maire de la station balnéaire de Marbella, dans le sud du pays, Marisol Yagüe, et des responsables de 18 autres villes, accusés de blanchiment d'argent et de corruption, ont été arrêtés mercredi 29 mars 2006. Environ 350 millions d'euros et un grand nombre de propriétés a été saisi durant l'opération de police, baptisée "Ballena Blanca" (baleine blanche), qui avait commencé le 5 mars 2006 suite à une enquête de 4 mois effectuée par le juge de Marbella, Miguel Angel Terres. 1 000 comptes bancaires représentant au total 250 millions d'euros de recettes du trafic de drogue ont été gelés après une mise sur écoute des bureaux de la ville.

SERBIE MONTENEGRO : Le commissaire à l’élargissement, le Finlandais Olli Rehn, a demandé jeudi 30 mars 2006, au nom de l'Union européenne, "d'agir sans délai" pour livrer au Tribunal Pénal International pour l'ex-Yougoslavie (TPYI), Ratko Mladic, ancien chef militaire des Serbes de Bosnie. Olli Rehn a ajouté que si "la Serbie ne coopérait pas, les discussions prévues le 5 avril 2006 sur les accords d'association avec l'Union européenne pourraient être reportées".

BELGIQUE : Réuni à Bruxelles, la capitale, le Quartette pour la paix au Proche-Orient (Etats-Unis, Union européenne, Russie et Nations unies) a averti jeudi 30 mars 2006, que le gouvernement palestinien dirigé par le Hamas, qui a remporté 74 des 132 sièges du parlement lors des élections législatives du 25 janvier 2006, devait reconnaître Israël et tenter de parvenir à des discussions de paix, s'il souhaitait continuer à recevoir de l'aide internationale.
 
FRANCE : EMPLOI - CONTRAT PREMIERE EMBAUCHE CPE : Le Conseil constitutionnel, présidé par Pierre Mazeaud, a validé sans réserves le Contrat première embauche (CPE). Le président Jacques Chirac doit maintenant promulguer cette loi. Le Conseil constitutionnel estimé que l'article 8 de la loi sur l'égalité des chances, qui institue le CPE, n'était pas contestable sur le fond et la forme. Le Président de la République devrait s'adresser aux Français vendredi 31 mars à 20 heures dans une allocution télévisée. La police a évacué près de 2000 étudiants qui bloquaient les voies ferrées de la Gare de Lyon à Paris. Un nouvel appel à la grève générale a été lancé pour le mardi 4 avril 2006. NDLR.
 
Le contrat première embauche CPE, validé par le Conseil Constitutionnel garant de l'Etat de droit, est jugé conforme à la Charte sociale européenne adoptée en 1961, révisée à Strasbourg le 3 mai 1996. La Charte sociale européenne garantit les droits sociaux et économiques de l’homme. Le respect des engagements énoncés dans la charte est soumis au contrôle du Comité européen des Droits sociaux. Plus de détails : Décision n° 2006-535 DC - Loi pour l'égalité des chances (Conseil Constitutionnel, contrat première embauche CPE,  30 mars 2006) ** 
 
EMPLOI - DISCRIMINATION POSITIVE : Lancée à Saint-Ouen, fin 2005 par Yazid Chir, représentant du MEDEFnord-francilien, président de Neocles et adhérent de SYNTEC Informatique, l’opération "Nos quartiers ont des talents" se décline désormais sur tout le territoire, grâce à la mobilisation des réseaux locaux de l’ANPE et du MEDEF, formalisée le 29 mars 2006 en présence d’Azouz Begag, ministre délégué à la Promotion de l’Egalité des chances. Elle vise à faire entrer les jeunes qualifiés issus des quartiers sensibles dans la "boucle du recrutement". Les prochaines étapes de opération "Nos quartiers ont des talents" sont : Ile-de-France (4 avril 2006), Haute-Marne (12 avril 2006), Eure-et-Loir (18 mai 2006), Nord–Pas-de-Calais  (29 mai 2006). NDLR. SYNTEC, dont le siège n'est pas situé en banlieue "sensible" mais dans le plus chic arrondissement de Paris, le 16ème, bénéficie de l'appui d'un groupe d’entreprises composé notamment d’Accenture, de Cap Gemini et d’IDRH. Plus de détails : SYNTEC Fédération des métiers du savoir.
NDLR. Archives : Saint-Ouen, maire communiste, Jacqueline Rouillon-Dambreville, à la une de l'édition du 9 février 2004, rubrique France, trafic de drogue en Seine Saint-Denis) **
 
INTERNET : Le Forum économique mondial (Davos, Suisse) a publié son classement des pays les plus ouverts aux nouvelles technologies de l'information et de la communication NTIC. La France perd 2 places et est classée en 22ème position au même niveau que l'Estonie. Les Etats-Unis sont premiers et le Danemark, premier pays européen, se positionne à la 3eme place.
 
** CENSURE :  Selon www.droitdepenser.com/ le site www.progressiste.info/  hébergé par OVH est fermé pour cause de "diffamation envers Christian Basano". La Ligue Internationale de Défense des Droits des Citoyens, présidée par Christine Louis-Quéré, se réserve le droit de porter plainte contre OVH qui "ne transmet aucune information concrète sur la fermeture de www.progressiste.info/ (voir copie d'écran). OVH appliquerait simplement sa charte de bonne conduite conformément à la loi LEN n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique. Le secrétaire général de la nouvelle organisation de défense de la liberté d'expression et d'opinion SOS-REPORTERS, Pascal Mourot, a déclaré : "Il ne s'agit pas de savoir ici qui a tort ou qui a raison, mais de constater qu'un droit fondamental a été violé. Un débat contradictoire et public est souhaitable. En matière de diffamation, seul un juge est actuellement en droit de juger. La substitution de l'hébergeur est flagrante. Cette censure sauvage mérite donc une enquête. Poursuivant :"En matière de censure arbitraire, c'est-à-dire sans aucune décision de justice équitable et rendue 'au nom du peuple', le passé nous rappelle que c'est toujours la Liberté d'expression que l'on frappe en premier". L'ONG SOS-REPORTERS demande, par la voix de son secrétaire général, à la société OVH de "justifier publiquement sa décision concernant la fermeture de www.progressiste.info/ dès lors qu'elle est mise en cause sur Internet par le responsable du site". Plus de détails : CENSURE INTERNET
 
LIBERIA : L'ancien président libérien, Charles Taylor (photo), qui vivait, depuis 2003, en exil au Nigeria, a été extradé vers la Sierra Léone, où il sera jugé devant le Tribunal Spécial de l'ONU pour la Sierra Léone, qui l'a inculpé le 4 juin 2003 de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre pour sa responsabilité dans les guerres civiles qui ont touché le Libéria et la Sierra Léone pendant près de 15 ans et qui ont fait plus de 400 000 morts. Le procureur du tribunal, Desmond da Silva, a annoncé que le procès de Charles Taylor n'aurait pas lieu "avant plusieurs mois". Le Tribunal spécial pour la Sierra Leone a demandé aux autorités néerlandaises que le procès se déroule devant le Tribunal Pénal International de La Haye, jugeant que "la présence physique" de l'ancien président Charles Taylor "dans la zone des crimes qui lui sont reprochés pouvait menacer la stabilité de la région".

NIGERIA :
Repost 0
Published by padraig /goopress - dans NEWS
commenter cet article
12 mars 2006 7 12 /03 /mars /2006 16:13

Pour être régulièrement informé des nouveautés, reportages et communiqués, abonnez-vous gratuitement à la news letter (inscription colonne à la droite de cette page) à bientôt sur http://hippocampeinfo2.over-blog.com

 

Repost 0