Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : HIPPOCAMPEinfo2
  • HIPPOCAMPEinfo2
  • : TOUTE L'INFO Locale, Nationale et Internationale. Reportages -
  • Contact

DIVERS

 

soir-sur-les-quais.jpgScan-Lauf-jpg

 

 

Recherche

A la Une!

 Le premier média sur l'info locale
 Votre annonce ou votre publicité sur

"Ensemble, faisons circuler l'Info" "  

« Le savoir faire n’est rien sans le faire savoir »

contact téléphonique : 06 27 22 74 28

site  de Milepat Production : http://mileprod.over-blog.com
(pour nous contacter cliquer sur le bandeau)
entreprise individuelle SIRET n° 332 893 635 00059 code APE 7021Z

Les bonnes adresses au Croisic 

cliquer sur les liens 

 

Les saveurs de la mer, au cœur du centre historique  

 

Milepat Production Le Croisic "Votre communication sur mesure" :

 MAQUET~2 MAQUET~2 (cliquer sur le lien)

 

 

 

Communiqués

Carnaval : venez nous rejoindre

La ville invite tous ceux qui souhaitent à rejoindre les carnavaliers déjà inscrits pour le carnaval du Croisic le samedi 14 avril au soir pour le bal et le dimanche 15 avril pour le défilé sur les quais. Pas de thème imposé, costumes libres, chars acceptés avec enthousiasme. Contact à la mairie Laure Brechet 02 28 56 78 50 ou l.brechet@lecroisic.fr

 

 

 

Promotion de la Ville   

le croisic documentaire le croisic : documentaire copyright Milepat Production

 

(clic gauche pour visionner chaque vue, clic droit pour voir la vue précédente)

le croisic donnez de la hauteur 

Archives

Site à découvrir CAPTAIN MALO


Pour atteindre le site de CAPTAIN MALO cliquer  sur le bandeau
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 10:41

Portait à la loupe, Le Croisic

Une description sensible de la ville et de ses habitants

 couv2.JPG-buret.jpg

 

Raconter l’histoire d’un lieu à travers celle de ses habitants, c’est précisément ce que nous propose Colette Buret dans cet ouvrage. En alternant les clichés couleurs et les photographies noir et blanc, l’auteur-photographe s’applique à dresser le portrait de personnes qu’elle a croisées au fil du temps et qui ont retenues son attention.

 

Collet-Buret.jpgElle nous livre un magnifique témoignage avec « un regard d’humaniste émerveillée pour les autres et pour Le Croisic et les Croisicais qu’elle aime et dont elle parle fort bien » (Patrick Douault, arrière petit neveu de Jules Verne et ex-conférencier au Croisic). Colette Buret continue ainsi son travail de reportage et de photographie qu’elle a exercé au Ministère de la Jeunesse.

Les Croisicais ont des vies tellement romanesques que c’en est à tomber de l’armoire parfois. On pense : « C’est un vrai roman, il faudrait l’écrire… » Avec plein d’épisodes et de rebondissements à résumer dans le chapitre précédent, comme dans les séries télé. Un roman d’amour, toujours, et pour chacun, et pour chacune, bref pour les deux, et pour les enfants, et pour tous ceux qui suivront.

Un ouvrage qui illustre l’amour qu’elle porte à cette ville, un témoignage en forme d’hommage.

Colette Buret est une parisienne installée au Croisic depuis une dizaine d’années. Voyageuse routarde, elle a toujours aimé ramener de ses explorations dans le temps et l’espace des témoignages écrits ou photographiques. Elle est l’auteur d’un roman historique, « Le survivant », paru en 2006 chez L’Harmattan et d’un beau livre, « Le Croisic - petite cité de caractère », paru en décembre 2008 aux éditions Cheminements.

 

Colette Buret dédicacera son livre au Triangle Blanc, rue de la Marine au Croisic, le 12 novembre de 11 h à 12 h et de 16 h à 18 h

 

 

 Chez Geste éditions,prix public 25 € disponible Maisons de la Presse et librairie Le Triangle Blanc

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans PUB - PROMOTION
commenter cet article
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 09:52

Plaisir et saveurs à l’ancienne criée

 Pour la 4ème édition du marché du chocolat

 

Pour la quatrième année consécutive l’ancienne criée du Croisic se transforme en un temple du bien vivre dédié aux produits nobles et aux saveurs subtiles. Après le plébiscite adressé aux organisateurs par les 16 000 visiteurs venus l’année dernière, un raz de marée est attendu du 10 au 13 novembre pour le Marché des saveurs et du chocolat. Explications !

 compo-rte-du-cacao.jpg

 C’est sur une idée de Gérard Bosc (maître chocolatier) avec le soutien très actif de l’association  Arts et Animations et de nombreux partenaires dont la ville du Croisic que fut lancé à l’automne 2008 le projet. D’entrée, le public a suivi avec une fréquentation remarquable pour une première, un succès qui a été confirmé l’année suivante avec près de 12 000 visiteurs formant une longue et impressionnante queue devant l’ancienne criée. Les organisateurs ont donc logiquement décidé de faire plus et mieux avec cette opération en adoptant cette phrase célèbre « Le savoir faire c’est bien mais le faire savoir c’est mieux encore » d’autant que la presqu’île guérandaise n’est pas avare de talents et de produits de qualité qui sont travaillés avec une passion identique que l’on soit jeune dans ces métiers ou confirmé. En filigrane la transmission d’un art qui ouvre toutes grandes les portes de la créativité et le bon goût mâtiné d’imagination. Cette année un thème nouveau a été choisi avec les oiseaux de la région dans leur cadre naturel

« Nous avons évidemment été satisfaits de ce succès qui s’est construit depuis l’origine au-delà de la proche région, cela nous obligent et nous amènent à encore plus d’exigences » souligne Gérard Bosc  « autour de cette opération, placée sous le signe du bon goût, se regroupent naturellement celles et ceux, public et professionnels qui aiment et promotionnent les produits nobles de pays, transformés avec la recherche de l’excellence pour le bonheur des papilles, le partage et la promotion du bien vivre, le tout dans la simplicité avec toutefois un très haut niveau qui qualifie l’excellence »

 

C’est ainsi que la « fine fleur » des professions de bouche investira le décor maritime de l’ancienne criée : Espace escargot, pâtissiers, chocolatiers seront réunis pour le plus grand plaisir des visiteurs qui découvriront l’art et la manière de sublimer les produits de pays ou d’ailleurs. Tous ont l’amour du métier qu’ils veulent faire partager au plus grand nombre.

 megalithes-chocolates.jpg

Démonstrations par les professionnels, dégustations et expositions (dont une hors concours constituée de chapeaux en chocolat) sont inscrites au programme de ces quatre journées avec une participation significative des jeunes apprentis ou ouvriers récemment confirmés dans le métier accompagnés par  les professionnels expérimentés qui forment et accompagnent les futurs ambassadeurs du goût. « Il faut savoir que la conception et la réalisation des œuvres exposées nécessitent au moins deux mois de travail tant sur la recherche de documentations que sur la concrétisation des différents projets  » précise Bruno Baconnais « C’est le partage avec le public »

Des concours auront lieu sous la responsabilité de Bruno Baconnais (chef pâtissier emblématique du restaurant croisicais L’Océan), les œuvres (une trentaine),  artistiques et chocolatées seront exposées dès le vendredi, un jury mais aussi le public aura à se prononcer sur les œuvres présentées. La lecture des résultats sera donnée le dimanche aux alentours de 17 ainsi que la veille avec le coup de cœur du public matérialisé par le prix de la ville du Croisic remis officiellement par Michèle Quellard, maire de la ville. Une restauration, uniquement élaborée avec des spécialités à base d’escargot, sera assurée sur place. 

 CHOCOLAT.JPG

Utile :

Heures d'ouverture du Marché du Chocolat et des Saveurs du 11 au 14 novembre  10 h à  18 h. (excepté le jeudi de 15 à 18 h) Accès gratuit, parking à proximité. Restauration et dégustations sur place. Concours en différentes catégories et désignation de la meilleure pièce réalisée en chocolat avec le coup de cœur du public et remise des prix le samedi  et le dimanche vers 17 h. Bar à chocolat, salon de thé. Exposition. Ancienne Criée Le Croisic

 

Photos © Patrick Lehmann

  le croisic donnez de la hauteur

 

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans EVENEMENT
commenter cet article
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 20:25

 Restos du cœur

 

La chaîne de solidarité ne faiblit pas

 

 

 

A peine terminée, la campagne d’été cède la place à la campagne hivernale qui apportera une aide alimentaire aux familles les plus en détresse pour les 3 mois d’hiver à venir, sans doute les plus difficiles, au Croisic comme ailleurs.

 benevoles-restocs-du-coeur-le-croisic-batz-sur-mer.JPG

Photo d'archives

 

Un constat s’impose l’action et l’aide des restos restent un facteur déterminant sur le plan local où les personnes en recherche de soutien risquent de devenir de plus en plus nombreuses. « Ce sont des familles monoparentales en difficulté, de jeunes sans emploi ou en activité mais avec une situation précaire, des seniors isolés » précisent les restos qui développent une action souvent déterminante qui se traduit concrètement par un accompagnement, une qualité de l’accueil et quelques conseils éclairés sur ce qu’il faut faire ou entreprendre pour faire face aux difficultés de la vie. L’aide alimentaire est la partie immergée de l’iceberg,  il y a aussi l’écoute patiente autour d’un café, le service vestiaire, des objets, de la vaisselle qui parfois fait défaut.

 

 « Chacune des personnes est accueillie individuellement par un entretien personnalisé » souligne - t- on à l’antenne du Croisic qui couvre aussi la commune de  Batz « il faut que ces personnes prennent soin de se munir de tous les documents utiles : dépenses, ressources,  loyer, endettements qui permettent de faire le point sur la situation de chacun, tout cela dans le respect de la personne et en toute confidentialité »

 

 Le mercredi  30 novembre est le jour où il faut s’inscrire mais précise l’équipe des Restos « Si la situation ne justifie pas la demande, un panier de dépannage est accordé à la personne demandeuse » une façon concrète de ne laisser personne sur le bord de la route « La vraie distribution, coup d’envoi de cette campagne sera faite dès le 6 décembre de 15 h à 17 h » Une mission citoyenne et solidaire, soutenue par la ville, qui a toujours besoin de bénévoles. « Nous faisons appel à la générosité et à la solidarité des donateurs pour des produits ciblés longue conservation : conserves, féculents, céréales, huile, café, sucre, chocolat, produits d’hygiène, produits pour bébés… Cette chaîne de solidarité permet à des personnes qui sont autour de nous de conserver l’espoir et de rester dignes, grâce à l’aide de tous. »

 

 Inscriptions pour la campagne d’hiver le mercredi 30 novembre 9h30 à 12h et de 14h à 16h30 (paniers repas pour les cas d’urgence le mercredi  de 15 h à 17 h.  Inscription et aide alimentaire au local, rue du Grand Lin (1ère rue à droite après l’ancienne mairie).  Conseil, point café, vestiaire.

Contact au 06 86 71 67 33.

 

 

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOLIDARITE - HUMANITAIRE
commenter cet article
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 06:24

Formation au secourisme

Défibrillateur : l’Information avant la formation,

 

 

A l’initiative de la mairie une première réunion d’information pour les responsables d’associations s’est déroulée vendredi  28 octobre à l’Hôtel de ville. Animée par des sapeurs pompiers chargés de formations, les participants ont pu découvrir puis mesurer l’importance de l’utilisation du défibrillateur automatique externe, un outil déterminant pour sauver les personnes victimes d’un malaise cardio-vasculaire.

 information-defibrillateur.jpg

Un Défibrillateur Automatisé Externe (DAE) est un appareil portable autonome permettant l'administration d'un choc électrique externe à une victime d'un arrêt cardiaque en cas de fibrillation ventriculaire.

S'il est utilisé dans les toutes premières minutes qui suivent l'effondrement de la victime, associé aux gestes de réanimation cardio-pulmonaire, le DAE pourra restaurer l'activité de la pompe cardiaque. L'accès à la défibrillation précoce augmente considérablement les chances de survie des victimes d'arrêt cardiaque. 

 

Après cette sensibilisation une formation pratique et gratuite sera mise en place à destination des adhérents des associations croisicaises. La ville de son côté souhaite développer sur la commune les lieux d’implantation de défibrillateurs

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans ON EN PARLE
commenter cet article
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 18:57

affiche-expo-2012.-reduit-jpg.jpg

 

Exposition by Milepat Production  ™   des dernières "photos création"  de la série Optic'Art de Patrick Lehmann printemps 2012

page-6.jpg© Photos  Patrick Lehmann 

page 4

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans LES ARTS LES LETTRES
commenter cet article
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 15:46

Théâtre en Automne

Le Théâtre Ad’Hoc avec une nouvelle pièce

 

TEA---2011---TAH---Affiche-copie.JPGCinquante ans, trois ans de chômage, des indemnités en chute libre, Gérard est au bout du rouleau quand il est enfin recruté pour un poste en Indonésie. Pour se concilier les faveurs de « l’intégrateur de compétences », Gérard l’invite à dîner chez lui.  

Alors…Affolée à l'idée de ne pas être à la hauteur, son épouse Colette demande au voisin Alexandre, un gourou de la communication, de tout arranger : appartement, look, repas. S'ensuit une série de faits inattendus, jusqu'à l'arrivée du fameux invité..

 

¨Pièce couronnée de succès  la création de L'Invité a eu lieu au Théâtre Edouard VII dans une mise en scène de Jean-Luc Moreau et avec la distribution suivante :Patrick Chesnais, Évelyne Buyle ,  Philippe Khorsand  et Gérard Maro.

 

« L’invité » de David Pharao reprise par le Théâtre Ad’Hoc sera donnée le vendredi 4 novembre à 20h30 - samedi 5 novembre à 20h30 - dimanche 6 novembre à 15h00

 

réservations à l’OTSI et en mairie, billetterie sur place suivant les places disponibles

Tarifs : Entrée simple : 3 €, demandeurs d'emploi : 1.50 €, Pass pour les 5 pièces : 13 €, Pass demandeurs d'emploi pour les 5 pièces : 6.50 €, gratuit pour les - de 12 ans.

 

 

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans CINEMA - THEATRE
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 18:36

fort-de-l-ocean.jpg

 Aujourd'hui 17 h 40 Le Croisic Fort de l'océan

© Patrick Lehmann

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans hippocampeinfo2
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 07:00

Patrimoine, politique sociale et développement

Une tempête dans un verre d’eau….quoi que

 

Les croisicais sont-ils solidaires et en symbiose avec les contestataires, les pétitionnaires qui ne disent pas leur nom, les porteurs de ragots et de rumeurs

Pourtant chez nous point de dictateur mais plutôt des femmes et hommes de progrès issus ,on le rappelle, d’un vote démocratique en 2008.

Une nouvelle contribution synthétique de lecteurs lassés de n'entendre qu'un son de cloche!

 

Un « pétitionisme » aiguë

 

On assiste depuis quelque temps déjà à ce que certains qualifient de mouvement de foule. Personne visée en priorité : le maire du Croisic (une femme pensez dont) que l’on charge de tous les maux de la terre et à laquelle on attribue tous les défauts connus ou imaginés.

 

D’ailleurs elle partage ces critiques avec toute son équipe sans distinction aucune (élus et services), dans cette affaire il y en a pour tout le monde, les opposants sont généreux dans la vindicte et véritablement peu respectueux des personnes, on le voit.

 

Parmi les sujets  soit disant mobilisateurs le fameux Forum qui vient de fédérer en apparence (du moins) des intérêts contraires : cinq associations se sont unies non pour adresser une pétition ne cessent-elles de répéter mais plutôt un manifeste d’ailleurs non soumis au vote des adhérents des associations signataires.

 

Le jury populaire appréciera la subtile nuance démocratique.

 

Billevesée que tout cela et langue de bois relevée à la sauce moutarde !

 

Car en effet comment s’appelle ce type de démarche menée d’ailleurs en marge  d’une commission Patrimoine crée par le maire et ouverte à la société civile. Encore qu’elle désinforme la population dans une conférence de presse programmée bien avant la dernière réunion de la commission Patrimoine, donc en totale ignorance de son contenu !

Pour nous il s’agit bel et bien d’une pétition. C’est démodé, petit et ringard, Point barre !

 

Il y aurait donc une réaction populaire à la politique conduite par la majorité élue ?

Que nenni ! Car si tout projet se construit à partir d’une réflexion elle se pare pour le coup d’une véritable concertation auprès du public concerné, c'est-à-dire les associations,  elles ont été ou seront reçues pour étudier avec elles leurs besoins immédiats et futurs.

 

Vous appelez cela un déni de démocratie ?

 

Là encore une fois nous nous gaussons de voir et de constater que lorsque certains courants d’opinions (peu adeptes dans le passé de la démocratie) parlent d’intégration, leur démarche évoque plutôt la désintégration d’un système et d’un équilibre social. Car en effet l’argument social lié au logement possible et  abordable pour des jeunes couples (en locatif social ou candidats à la primo accession) est bien le point central surtout lié aux intérêts particuliers des membres de l’alliance anti Quellard qui elle, développe bien souvent dans la plus grande discrétion et cela depuis des années (avec des réalisations concrètes) une action continue visant à mettre la commune en conformité avec les préconisations de la loi SRU.

 

Mesdames et messieurs vous n’avez pas le monopole du cœur et vous avez des défauts dont il faudra bien vous corriger.

 

Nous avons un maire à plein temps qui concentre tous ses efforts vers le mieux vivre et le bien être, elle est entourée d’une équipe soudée, travailleuse et compétente et qui surtout ne s’économise pas pour réussir dans un contexte difficile.

 

L’herbe serait donc plus verte dans le pré du voisin ?

Difficile à croire n’est ce pas.

 

C’est curieux comme l’opposition (en général) sert de creuset à des idées lumineuses et quand survient l’alternance c’est trop souvent la soupe à la grimace.

On croit sentir un parfum de misogynie dans tout cela.

 

Alors la question mérite d’être posée :

 Quels sont objectivement les vrais amis du Croisic ?

 

Sûrement pas celles et ceux qui s’agitent, se regroupent pour montrer qu’ils existent, qui mordent  au passage la main qui les nourrit (on est élégants, on ne les nomme pas, ils se reconnaîtront) n’oublions pas et c’est souvent les mêmes qui se servent des associations pour porter un message politique, ce qui ne nous paraît pas très légal

 

A ceux qui renâclent et grognent

N’oubliez pas qu’il existe au Croisic comme ailleurs une majorité silencieuse qui aspire à une vie tranquille, c’est dans ce domaine que la municipalité est la meilleure, elle ne se disperse pas en vaines querelles, elle travaille et obtient des résultats. C’est effectivement insupportable pour ceux qui s’agitent et ne font rien.

 

Pensée du jour : « Les chiens aboient, la caravane passe »

 Mais....

Il ya toujours de la place pour les hommes et femmes de bonne volonté qui mettent l’intérêt collectif au centre de la vie publique et qui n’attendent rien en retour, Le Croisic n’en est pas dépourvu, c’est une chance.

Précisions utiles :

 

La mise en vente d’éléments du patrimoine est une piste (une précision cependant aucun élément du patrimoine visé est actuellement sur le marché), elle serait justifiée par la charge très lourde sur les finances communales pour l’entretien et la valorisation de ce patrimoine obérant très nettement les projets de développement nécessaires et indispensables.

Et oui, comme pour les ménages quand on connaît des difficultés financières on procède à des arbitrages concernant les charges.

Cela s’appelle de la bonne gestion.

 

On peut aussi augmenter les impôts de manière régulière et significative

ou encore geler tout développement… On peut encore retourner vivre dans les cavernes,  sans électricité ni confort, on peut encore interdire la culture aux personnes qui n’en seraient pas dignes, négliger le système éducatif, balayer d’un geste de la main le commerce et l’artisanat, laisser courageusement aux générations futures le soin de tout régler ….

 

Et pour finir en beauté on peut délaisser le tissu associatif et négliger son rôle dans la vie et le dynamisme de la cité…

Qui est d’accord ? Parce que tout cela peut être mis en place tout de suite et sans problème !

 

 


 

 

Texte réglementaire :

Toute personne a droit à la liberté d'expression. Ce droit comprend la liberté d'opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu'il puisse y avoir ingérence d'autorités publiques et sans considération de frontières."
- Article 11-1 de la "
Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne". 2000/C 364/01. Nice, le 7 décembre 2000  (source avocats)

 

Rappel de la rédaction:

   

La publication des communiqués reçus reste la liberté totale et entière de la rédaction du blog Hippocampeinfo2 qui dégage toute responsabilité sur les propos tenus et se réserve le droit de publier les commentaires concernant cet article après modération.

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans LIBRE EXPRESSION- contributions
commenter cet article
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 18:40

DSC00629.JPG

Ce jour, 17 h 15 Côte sauvage du Croisic © Patrick Lehmann

DSC00637.JPGDSC00614.JPG

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans hippocampeinfo2
commenter cet article
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 17:30

Les Jardins de la Mer

Après l’élevage vient la production d’énergie

 

La centrale solaire photovoltaïque installée sur les toits de la ferme marine du Croisic par ENEE44 a été officiellement inaugurée ce mardi 25 octobre. Une occasion de faire le bilan du fonctionnement de cet équipement public et d'en présenter la dimension pédagogique.

 ferme-marine-avant-installation-photovoltaique.jpg

Vue aérienne des jardins de la mer avant installation de la centrale photovoltaïque

 © Photo Christian Chapuis 2009

 

Initié en 2009, le projet de centrale solaire photovoltaïque porté par la SEM départementale ENEE44 est entré en phase opérationnelle le 22 juin dernier.

 

En termes de surface installée soit près de 1000 m2 de panneaux, c'est de loin l'ouvrage le plus important de la Presqu'île Guérandaise.

 

Un bilan encourageant

 

Le projet a tenu ses promesses : après seulement 3 mois d'exploitation, la barre des 55 000 kWh vient d'être franchie soit une production correspondant à 50% de l'objectif fixé annuellement. Un chiffre qui vient conforter l'intérêt et la qualité de cette réalisation exemplaire, notamment en terme d'intégration au site, classé en zone naturelle. La journée du 25 octobre a été également l'occasion de rappeler qu'une partie de la population croisicaise utilise tous les jours et sans le savoir cette énergie renouvelable produite localement.

Les responsables de la SEM dédiée aux énergies renouvelables et aux économies d'énergie ont également rappelé les grandes lignes de leur action.

 

Un véritable outil pédagogique

 

Engagés dans une démarche globale de développement durable, les responsables des Jardins de la Mer se réjouissent quant à eux de ce nouveau partenariat. Les deux acteurs se sont en effet accordés sur l'importance du volet éducatif lié à l'équipement croisicais. Dès l'an prochain, celui-ci sera décliné sous différentes formes permettant en particulier aux plus jeunes de comprendre le fonctionnement de la centrale et l'importance des

énergies renouvelables. Un module interactif est en cours d'installation, associant des panneaux d'information, une maquette 3D, un écran TV et des applications informatiques offrant un suivi du fonctionnement en temps réel.

 

en savoir plus sur les jardins de la mer:

 

L’activité actuelle illustre certaines pratiques du développement durable. Elle montre surtout l'interdépendance entre l'homme et la nature. « À l'heure où la préservation de notre planète est devenu un enjeu crucial, il nous semblé important de partager ces pratiques avec le grand public et particulièrement avec les plus jeunes ». Un projet bientôt complété par la création d'un sentier de découverte autour de la faune et de la flore du site de 6 ha, lui-même bordé par une zone humide de 4 ha fréquentée par de nombreux oiseaux… Pour une approche pédagogique

interactive, sensorielle et innovante, basée sur l’écoute mais aussi pour une approche expérimentale, naturaliste, écologique, artistique… selon les publics accueillis et le souhait des visiteurs

 Sans-titre---1-copie-2.jpg

C’est un véritable choix de vie personnelle et bien sûr professionnelle qu’ont fait Valérie et Jean Marie. Tous deux ont occupé une position de cadres au sein de structures connues et reconnues tel l’aquarium du Grand Lyon et celui de Saint Malo. Une solide expérience acquise au fil des ans et une sensibilité pour le développement durable a fini de les décider pour effectuer un retour aux sources en terre croisicaise et y développer un projet professionnel lié au développement durable. Le père de Jean Marie, dernier paludier du Croisic disposait de terrains et de bassins liés à sa profession. L’endroit devenait le lieu idéal surtout naturel et parfaitement adapté pour réaliser le projet d’élever des micro algues en bassins ouverts pour nourrir et élever en milieu protégé les naissains d’huîtres et de palourdes en attendant les ormeaux envisagés dans un futur proche.

 DSC00242.JPG

 

Les Jardins de la mer, une entreprise exemplaire 

à la pointe de la démarche environnementale

 

Près de deux hectares sur quatre que compte les Jardins de la Mer ont été débarrassés  du Baccharis Halimifolia (également appelé seneçon en arbre) et d’herbe de la Pampa (chaque pied pouvant produire plus d'un million de graines au cours de sa vie), deux plantes invasives qui colonisent largement le territoire croisicais comme la presqu’ile guérandaise. Cette action menée avec des moyens mécaniques sur une semaine est la première de ce type menée par un particulier. Une somme de 3 000 € a été consacrée à cette opération coup de point qui redonne au lieu traité son apparence naturelle conforme à ce qu’était l’ancienne zone salicole dont le père de Jean Marie Pédron a été le dernier exploitant.

Aujourd’hui, la ferme expérimentale de Jean Marie et Nathalie Pédron utilise des bassins dans lesquels se développe le phytoplancton nécessaire à l’élevage des naissains d’huîtres et de palourdes.

  le croisic donnez de la hauteur-copie-1

© reportage et photos Patrick Lehmann pour Milepat Production™

 

 

 

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans VIE DANS LA CITE
commenter cet article