Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : HIPPOCAMPEinfo2
  • HIPPOCAMPEinfo2
  • : TOUTE L'INFO Locale, Nationale et Internationale. Reportages -
  • Contact

DIVERS

 

soir-sur-les-quais.jpgScan-Lauf-jpg

 

 

Recherche

A la Une!

 Le premier média sur l'info locale
 Votre annonce ou votre publicité sur

"Ensemble, faisons circuler l'Info" "  

« Le savoir faire n’est rien sans le faire savoir »

contact téléphonique : 06 27 22 74 28

site  de Milepat Production : http://mileprod.over-blog.com
(pour nous contacter cliquer sur le bandeau)
entreprise individuelle SIRET n° 332 893 635 00059 code APE 7021Z

Les bonnes adresses au Croisic 

cliquer sur les liens 

 

Les saveurs de la mer, au cœur du centre historique  

 

Milepat Production Le Croisic "Votre communication sur mesure" :

 MAQUET~2 MAQUET~2 (cliquer sur le lien)

 

 

 

Communiqués

Carnaval : venez nous rejoindre

La ville invite tous ceux qui souhaitent à rejoindre les carnavaliers déjà inscrits pour le carnaval du Croisic le samedi 14 avril au soir pour le bal et le dimanche 15 avril pour le défilé sur les quais. Pas de thème imposé, costumes libres, chars acceptés avec enthousiasme. Contact à la mairie Laure Brechet 02 28 56 78 50 ou l.brechet@lecroisic.fr

 

 

 

Promotion de la Ville   

le croisic documentaire le croisic : documentaire copyright Milepat Production

 

(clic gauche pour visionner chaque vue, clic droit pour voir la vue précédente)

le croisic donnez de la hauteur 

Archives

Site à découvrir CAPTAIN MALO


Pour atteindre le site de CAPTAIN MALO cliquer  sur le bandeau
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 16:03

Débat d’orientation budgétaire

Un programme technique et financier au-delà des 3 ans

 

Lors du dernier conseil municipal, Gérard Le Cam, adjoint aux finances a livré un programme technique et financier dépassant largement le cadre d’un débat d’orientation budgétaire en principe calé sur les 3 ans à venir. Un choix politique aligné sur « un monde en pleine mutation à laquelle la ville n’échappe pas » et qui apporte des précisions sur des décisions contestées « pourtant conformes à notre profession de foi »

 

Après avoir rappelé la réduction de la dette (de 4 447 000€ en 2008 à 2 783 000€ en 2010) et les réalisations effectuées ainsi les services à la population qui ont été développé depuis 3 ans, Gérard Le Cam, pour faire suite à la présentation détaillée des orientations budgétaires que suivront les élus.

  

Gérard Le Cam a voulu justifier ces choix par un exposé synthétique à destination des élus en général et de l’opposition en particulier. S’appuyant sur les tendances marquant le pays sur les trois années à venir : croissance limitée, taux d’inflation stagnant, incidence forte du déficit public et de la dette, autant d’éléments qui auront pour résultat le gel des concours financiers de l’État aux collectivités locales

  

point-presse-GERARD-LE-CAM.jpg« Éléments que nous avons pris en compte dans l’établissement de notre DOB. Vous l’aurez compris concernant les investissements nous vous proposons une analyse globale de la situation et donc une vue d’ensemble avec un programme technique et financier dépassant largement des trois ans. Nous aurions pu vous présenter un programme étriqué, sans ambition et sans prendre en compte les vrais problèmes posés par notre richesse patrimoniale » déclare l’adjoint aux finances qui rappelle que les mutations sont omniprésentes sur toutes les strates de la société (pêche, métiers de santé…)

  

« Oui Le Croisic est aussi à un tournant, certaines mutations sont également nécessaires à son échelle pour asseoir le futur. Notre patrimoine, si riche grâce à notre passé, est dans un état de délabrement avancé. Il nous oblige à prendre des décisions » insiste l’élu qui a dressé la liste des éléments constituant ce patrimoine. « Tous ces éléments nécessitent des rénovations partielles importantes ou des rénovations totales, tous ces bâtiments qui reçoivent tous du public devront en 2015 être aux normes pour recevoir les personnes à mobilité réduite. De plus leur destination n’est plus toujours adaptée à la demande des croisicais. Chaque bâtiment occupé génère des frais de fonctionnement. Bien souvent ils ne sont que partiellement occupés.

Ces raisons sont le fondement de notre réflexion, elles nous amènent aujourd’hui à proposer aux croisicais une évolution moderne et  nécessaire de leur ville » affirme Gérard Le Cam qui rappelle en outre que l’ordre de grandeur de l’investissement global des nouvelle opérations représente 7 000 000 € « L’équilibre financier sera obtenu par l’autofinancement, les subventions d’investissement et les recettes provenant par la vente d’une partie du patrimoine, l’ordre de grandeur sera de  3 330 000 € ventes du centre médicosocial et de l’ancien office de tourisme  inclues dans cette somme»

  

l’élu rappelant aussi la note salée concernant les travaux de réfection des quais, propriété du Conseil général « lesquels s’ils nous appartenaient nous aurait obligé à ne rien faire d’autre et auraient été supportés par des générations de croisicais. Tout cela interpelle ! Prendre des décisions en laissant de côté l’aspect affectif ou sentimental que l’on peut avoir pour sa ville est parfois nécessaire et souvent douloureux. Nous pouvons les comprendre mais nous devons aussi constater que des solutions existent sans pour autant faire disparaître physiquement le patrimoine de son environnement, donc de sa ville »

 

À suivre…

  

 

 Démission au Conseil Municipal

Mickaël Gauthier remet tous ses mandats

 

Gauthier-2.jpgLa nouvelle qui circulait depuis quelques temps a été officiellement confirmée par Michèle Quellard, maire du Croisic en préambule au dernier Conseil municipal (vendredi dernier). Mickaël Gauthier qui était adjoint au maire en charge de la culture quitte donc à la fois son poste et le conseil municipal en raison déclare-t-il d’une grosse difficulté à concilier cette charge avec sa vie professionnelle (il assure la direction du cinéma associatif Le Hublot) et sa vie privée. De source officielle il s’était ouvert précédemment auprès du maire de ce fait, absent depuis quelques temps des réunions du conseil municipal, la rumeur commençait de circuler sur son éventuel départ programmé. Selon un message adressé au maire, l’adjoint démissionnaire qui a fortement contribué depuis trois ans à l’essor culturel de la ville part en bons termes et continuera d’apporter tout son soutien ainsi que sa confiance à ses anciens collègues élus.

Pour l’heure le maire n’a pas communiqué le nom de la personne entrant au Conseil en raison de l’attente de l’aval donné par le Préfet à la démission de Mickaël Gauthier.

 

Retour sur le PADD légèrement modifié

 

Le PADD (Plan d’aménagement et développement durable) présenté lors du dernier conseil municipal a subi quelques modifications suite au « soit communiqué »émis par la préfecture en référence au Grenelle 2 . Dans les grandes lignes pas de changement, les ajustements portent principalement sur des détails qui ont pourtant motivé plusieurs interventions des élus d'opposition à la majorité municipale.

 

(à lire prochainement)

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans CONSEILS MUNICIPAUX
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 16:59

Salon International de l’agriculture

Deux entreprises "ambassadrices" du Croisic

 

 

logoLe prochain Salon International de l’Agriculture, vitrine du savoir faire des régions, accueillera du 19 au 27 février deux entreprises croisicaises qui seront les ambassadrices de la petite cité de caractère. La ville a souhaité s'engager de manière positive et efficiente dans le cadre d’un partenariat avec deux représentants du savoir faire local. Ainsi, elle compte bien bénéficier de cette vitrine prestigieuse pour faire savoir et surtout mieux  faire connaître ses atouts qui la distingue  avec son offre touristique pour imprimer durablement sa marque en sud-Bretagne.

 salon-de-l-agriculture.jpg

de gauche à droite : Christian Burlandy (Espace Escargots), Bruno Séverin (Directeur de l'OTSI), Françoise Thoby (Présidente de l'OTSI), Valérie Cottet (La route du cacao)

Photo © P.L.

La route du cacao et l’Espace Escargots auront donc la mission de porter haut les couleurs de la cité corsaire

 

« Nous avons ces deux entreprises qui vont exposer , nous avons choisi cette opportunité pour nous inviter dans ce salon qui a une portée internationale » Déclare Françoise Thoby, Présidente de l’Office de Tourisme « Nous sommes avec ces deux entreprises dans le cadre d’un partenariat  que je qualifierai de « gagnant – gagnant » puisqu’il va  nous permettre de promouvoir la ville par le biais d’un diaporama conçu et réalisé par l’Office, projeté sur écran vidéo intégré aux deux stands de nos représentants. L’avantage c’est bien sûr de permettre aux nombreux visiteurs de pouvoir nous situer les uns et les autres et d’additionner les atouts qui sont les nôtres. L’impact dans ce genre de manifestation est très fort » propos appuyés par Valérie Cottet (La Route du Cacao Hall 7.1 stand J16) et  Christian Burlandy (Espace Escargots Hall 7.1 stand J12) impatients et fiers de représenter à la fois leurs produits et la ville à laquelle ils sont fortement attachés.

 

« C’est le plus grand marché de France avec plus de 600 000 visiteurs, sa renommée est puissante car internationale… un terrain propice pour montrer le savoir faire des régions et au-delà transmettre notre intérêt et surtout l’attachement pour l’endroit où nous avons choisi de vivre et travailler » souligne Valérie qui avec son associé Gérard Bosc et quelques autres partenaires a déjà créé un évènement régional avec le « Marché du Chocolat et des saveurs ».

 

Les produits des deux croisicais s’inscriront dans un parcours thématique imaginé par les organisateurs avec parmi les  vedettes le fameux et désormais célèbre Keramel (une création qui est aussi une première en France créée au Croisic) tout comme le confit d’escargot à la graisse de canard. Les deux artisans ont d’ailleurs la faveur des chefs qui œuvrent dans les meilleures tables de la région.

 

Jacky Boucher (chef du Neptune au Croisic) sera lui aussi présent pour la réalisation d'un plat original imaginé à partir des produits des deux artisans croisicais 

 

En savoir plus sur le site : http://www.salon-agriculture.com/

 

Vendredi 25 Février :  Visite du Président Auxiette (Conseil Régional des Pays de Loire) accompagné de D. Tremblay sur le stand régional

 

Samedi 26 Février : découverte des saveurs du Croisic avec la démontration d'un chef du Croisic (Jacky Boucher du Neptune) de recettes à base de Keramel spécialité de La Route du Cacao et d'escargots de la société Espace escargots 

 

sur les médias : Espace Escargots sur France Bleu à partir du 18/02 2 à 3 diffusions/jour

 

                                      La Route du Cacao sur RTL lundi à 17 h 30 

 

le-croisic-donnez-de-la-hauteur.jpg 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans ON EN PARLE
commenter cet article
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 14:26

Conseil municipal

Patrimoine et hôpital font le débat

 

C’est désormais une habitude, les questions diverses prennent de plus en plus de place lors des réunions du conseil municipal. Derniers exemples en date, les échanges plutôt vifs à certains moments entre majorité et opposition concernant la vente de certains éléments du patrimoine, la restructuration de l’hôpital intercommunal et l’organisation prochaine d’une exposition rétrospective de l’œuvre du peintre et céramiste Michaud – Vernez.

 

MAISON DE RETRAITE LES LAURIERS LE CROISIC 2Depuis la récente conférence de presse tenue par Daniel Dumortier, directeur de l’Hôpital Intercommunal de la Presqu’île, et l’annonce du départ de 65 lits et du personnel qui y est affecté vers le site de Guérande les réactions se multiplient. Principal reproche de l’opposition, le supposé manque de réactivité et d’interventions du maire et de sa majorité pour contrer cette décision et garantir le maintien des services de soin de proximité. Sur ce sujet le maire, Michèle Quellard, qui avait déjà fait une déclaration concernant son vote d’opposition à ce projet, a de nouveau insisté sur le fait que cette restructuration s’inscrivait dans un plan visant à restructurer l’hôpital intercommunal afin de la rendre plus fonctionnel et permettre d’apporter à l’unité croisicaise les outils nécessaires et indispensables pour apporter une réponse satisfaisante sur l’accueil d’un public âgé dans le cadre d’une structure répondant aux dernières normes de confort, d’exigences sanitaires et qui permettra aussi de répondre à l’accueil dans les meilleures conditions des personnes désorientées (Alzheimer).

  

« 150 lits sont bien maintenus sur le Croisic avec des projets d’investissement à la clé, le maintien du personnel est acquis même si certains iront sur Guérande ce qui existe déjà, ce projet dépasse le local et s’inscrit, vous le savez, dans une politique nationale portée par les Agences régionales de Santé. Cela a été dit, force est de constater le manque de médecins libéraux intervenant dans le milieu hospitalier de ce type, il y a, a la fois des départs en retraite et une désaffection des médecins non hospitaliers à s’engager. Plutôt que de manquer gravement de soins  et de suite de proximité, il y a des décisions à prendre en toute responsabilité autant pour les patients que pour le personnel. Mais  nous n’avons pas de prise directe sur cette question. Mais je ne peux pas vous laisser dire que nous ne faisons rien ».

 

Mais le regret exprimé par tous est que la direction de l’Hôpital ne soit pas venue justifier et argumenter clairement cette option.

 

Sujet récurrent depuis l’annonce de Michèle Quellard, lors de ses vœux à la population, la vente de certains éléments du Patrimoine continue de susciter des réactions traduites par l’opposition dans les questions diverses posées à la majorité.

 

DSC00205.jpgUne pétition réunissant pour l’heure 700 signatures continue de circuler.

En ligne de mire de l’opposition et des pétitionnaires, le cas de l’ancienne mairie (Hôtel d’Aiguillon) dont la remise en état nécessite un engagement financier hors des possibilités de la ville. Les oppositions (Le Croisic Solidarités, Mieux vivre Le Croisic ainsi que l’ex adjoint Claude Verneau qui semble de plus en plus prendre ses distances avec la liste majoritaire) réclament une évaluation de la charge financière concernant la remise en état de l’Hôtel d’Aiguillon. Des charges qui selon le maire sont très importantes et en tout cas hors des moyens de la ville qui, à l’image de l’état, possède un patrimoine important sans avoir les moyens nécessaires à son entretien. De plus, les choix qui sont contestés, « protègent pourtant les contribuables croisicais de subir une hausse importante et constante de l’impôt tout en permettant aux projets portant sur les équipements nécessaires  pour la collectivité d’être réalisés ».

 

 Dans cette affaire, les élus « Adoptent une attitude de bons gestionnaires en procédant aux arbitrages nécessaires sur le patrimoine. Nous attendons de votre part  des idées si vous en avez de meilleures »

 

Dernier volet, sérieusement discuté,

l’exposition rétrospective consacrée au peintre et céramiste Michaud – Vernez qui doit se dérouler à l’ancienne criée du 18 juin au 20 juillet. De nombreuses interrogations ont été exprimées par l’opposition sur ce projet : à la fois sur le coût, sur l’organisation et la logistique. Après un rappel sur l’artiste et son œuvre, le maire à justifié le budget alloué à cet évènement culturel, tout en précisant qu’il n’était évidemment pas possible aujourd’hui d’anticiper sur les recettes provenant des visiteurs attendus « En temps voulu nous vous informerons évidement sur le bilan final de cette opération. Quant au personnel municipal qui doit assurer une présence à l’accueil de l’exposition cela rentre naturellement dans le temps de travail. Cet évènement s’inscrit dans la politique culturelle menée depuis notre arrivée, je vous rappelle l’année de la Bretagne, l’exposition sur la bible (qui a été prolongée en raison de la forte audience rencontrée) ainsi que celle sur la bataille des Cardinaux très fréquentée, des évènements couronnés de succès qui ont été importants pour la renommée de la ville. Nous espérons un même résultat ».

 

Le maire a rappelé que la culture, d’une manière générale, nécessitait que l’on investisse sans attendre de rentabilité immédiate « Mais il faut considérer les retombées touristiques donc économiques pour la ville »


 

L'avis  de la rédaction:

  

"Il faut de toute urgence savoir raison garder"

 

Un débat s'il est toujours possible et souvent nécessaire,

Il doit être utile à une communauté, il se doit d'être sans parti-pris et sans condition d'appartenance, et nous devons constater que les réponses données par le maire et son équipe, forment une évidence: elles sont honnêtes, responsables surtout de bon sens, partagées et comprises sans qu'il y ait la moindre connivence , hors de la commune, nous en voulons pour preuve les commentaires plutôt flatteurs glanées sur la presqu'île.

 

La ville  du Croisic (et ses élus) selon nous et beaucoup d'autres

est reconnue (malgré les tumultes relayés çà et là pour des raisons d'audience comme à la télé réalité) en raison de ses projets novateurs, de ses décisons parfois très courageuses, de  ses initiatives en matière de culture et de politique générale, en direction  des jeunes et des aînés (en fait une politique intergénérationnelle positive , sincère et éclairée) au travers notamment  et  par exemple du soutien logistique et financier à  la vie associative, aux grands projets individuels et collectifs (mais pas que....).

 

Alors qu'est-ce qui gêne dans cette affaire?

Pour l'opposition nécessaire et respectable....Ne pas avoir convaincu et ne pas avoir gagné alors que l'on était sur la même ligne de départ?

 

Mais l'essentiel c'est de participer

(comme disait Pierre de Coubertin) IL y a nécessité de répondre et  mériter la confiance de son public ou de ses supporters (ça il ne l'a pas dit mais il aurait pu)

 

(Soyons magnanime : Avoir l'esprit sportif n'est pas à la portée de tout le monde... j'ai envie d'ajouter hélas!)

 

Etre compétent non plus, mais on peut le comprendre et même l'excuser, après tout .

 

MAIS.....Les citoyens quels qu'ils soient doivent être des acteurs positifs dans leur cité

et non plus uniquement n'être QUE des consommateurs de services ou de loisirs.... encore faut-il s'engager sincèrement, se rendre disponible pour les autres et avoir des idées  réalistes et réalisables, surtout sortir des idées partisanes fortement marquées par l'amertume et  la politique politicienne!,

Ecouter... Comprendre...car  sinon, là se situerai réellement le déni de démocratie  

 

Pour les génies encore ignorés du grand public et surtout en mal de reconnaissance, laissez tomber la Ferme des Célébrités, le Loft et Koh Lantha.... soyez concrets, constructifs, inventifs



> rendez-vous en 2014 et attention à la marche, ça glisse de plus en plus!

 

 

Patrick Lehmann pour HippocampeInfo2

 

 

 

 
Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans CONSEILS MUNICIPAUX
commenter cet article
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 13:07

Addeva44

L’antenne croisicaise à la pointe de l’action

 

Sur la Loire Atlantique, il existe 9 antennes de défense des victimes de l’amiante. Pour la presqu’île de Guérande, L’antenne croisicaise depuis 1996 développe son action d’accueil, de conseils et d’accompagnement des personnes ayant été exposées à ce que l’on appelle « La peste moderne ». Si l'association ADDEVA enregistre des succès dans ses démarches, elle constate souvent une lenteur exaspérante dans le traitement des dossiers par le ministère de tutelle, voire même une obstruction sur certains dossiers

 

L’antenne Croisicaise de l’association de défense des victimes de l’amiante joue un rôle majeur auprès du public : conseil, accompagnement et suivi des dossiers qui ne diminuent pas, bien au contraire ! L’antenne croisicaise comptabilise 400 adhérents, un chiffre important si on le rapproche des 5 336 adhérents (environ) sur le département ! Entre les dossiers montés pour faire reconnaître le préjudice et les remises en cause de la préretraite amiante ou le régime complémentaire, les procédures se multiplient jusqu’au Conseil d’État, c’est un incessant combat que livrent les bénévoles pour faire reconnaître ce qui était pourtant prévisible dès l’origine. « Ce n’est malheureusement pas demain que nous cesserons nos activités, 800  dossiers ont été montés depuis l’ouverture de l’antenne» assènent Gérard Deslandes et Patrick Hamon, les deux animateurs qui sont assistés, dans leur mission par 7 autres adhérents bénévoles.  Au vu du nombre croissant de dossiers à traiter et hélas de décès comptabilisés,  une planète sans amiante, ce n’est pas acquis même si en France le recours systématique à l’amiante a été officiellement abandonné dans les années 90.

 

La société française a réellement du mal avec le passé, l'amiante était présente partout sur le lieu de travail, dans les bâtiments, les machines, les moteurs.... un problème dont on ne peut pas dire que personne ne savait l'impact qu'il aurait sur la population, un problème qui rappelle étrangement l'affaire du sang contaminé..... Le scandale de l'amiante désigne la prise de conscience française d'abord dans les années 1970, puis dans les années 1990, aux larges échos médiatiques, du problème sanitaire causé par l'exposition à l'amiante. C'est l'inhalation des fibres d'amiante qui est dangereuse. Elle produit une fibrose pulmonaire, l'asbestose, dans le cas de fortes expositions (travailleurs de l'amiante). C'est également un cancérogène, en cause dans les cancers broncho-pulmonaires, et dans les cancers de la plèvre (mésothéliome ; ce dernier est considéré comme spécifique de l'amiante et sert de marqueur statistique).

 

L’assemblée générale qui doit se dérouler le 22 avril prochain à la salle des fêtes du Croisic avec la présence de Me Ledoux, avocat, permettra de faire le point de la situation comme des procédures en cours.

 

 

ADDEVA44 permanence du Croisic, 4 bis rue du Lin Tél/fax 02 40 23 03 89 et 06 77 37 93 51 ou  adresse postale : Hôtel de ville 5 rue Jules Ferry  44490 Le Croisic

Permanences : 1er, 3ème et 4ème mardi de chaque mois de 9 h à 12 h

2ème et 5ème : mardi de 14 h à 17 h

Courriel : addeva441c1@orange.fr

 

 

A savoir : Le préjudice d’anxiété

Un jugement de la cour de cassation en date du 11 mai 2010 précise qu’il ne peut y avoir de dédommagement économique pour les personnes exposées mais pas malades bénéficiant de l’ACAATA dans le cadre du tiers temps. Mais le juge dit qu’il peut y avoir dédommagement du préjudice d’anxiété, selon les cas, dans le cadre d’une procédure prud’hommale contre l’employeur.

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans REPORTAGE
commenter cet article
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 20:11

Tempo, festival piano classique

La ville s’engage aux côtés des organisateurs

 Tempo-bandeau.jpg

Manifestation culturelle plébiscitée autant par le public que par les artistes, le festival Tempo franchit un nouveau cap avec la reconnaissance officielle de la ville qui vient de passer une convention avec les organisateurs. Un acte fondateur pour pérenniser l’évènement et l’emmener vers les sommets.

 

Lancé en 2009, le festival Tempo piano classique a très vite trouvé son public, occupant une place de premier plan dans l’offre culturelle croisicaise mais aussi dans la presqu’île.

En 2010, la deuxième édition a très nettement étendu la renommée du festival au-delà et à bénéficié d’une couverture médiatique nationale en raison de la qualité de la programmation et de la présence d’artistes importants de la scène classique. Un constat qui a encouragé les organisateurs mais aussi la ville à nouer un partenariat pour une durée de trois ans reconductible afin de pérenniser l’évènement et l’installer de manière définitive dans le catalogue des manifestations de qualité proposées au public le plus large. La convention passée entre l’association croisicaises Arts et Balises et la ville samedi 12 février dernier a été l’occasion de formaliser officiellement ce partenariat devant de nombreux invités dont le pianiste, parrain du festival, Romain David qui a fait le cadeau d’un mini récital dans les locaux de l’Hôtel de ville.

 Sans-titre---1-copie-1.jpg

« Madame le maire, vous avez personnellement contribué, de manière décisive, à cet accord. Soyez en remerciée au d’Arts et Balises, de son conseil d’administration et de tous ses membres » a déclaré Yann Barrailler – Lafond rappelant par la même occasion que le festival était une occasion de produire « toute une nouvelle génération de grands pianistes à l’ ancienne criée, nef flottante sur le port du Croisic » poursuit le président d’Arts et Balises « Valoriser Le Croisic par l’offre culturelle et artistique est le principe fondateur et, naturellement, ce principe propose un partage commun que l’on soit croisicais d’origine ou d’adoption, semi-résidents, voisins presqu’îliens ou visiteurs extérieurs »

 

Et les arguments Yann Barrailler – Lafond n’en manque pas « Cette vision, en regard de la singularité du Croisic, nous commande d’aller à la rencontres du talent réel ». La troisième édition, qui se déroulera du 5 au 8 mai 2011, annonce un  excellent millésime dans l’élan qui a porté son succès depuis la création : espagnole, Russe, Hongroise, commémoration du bicentenaire Franz Liszt, allemande, roumaine, autrichienne ou française, c’est une large mise en couleur de la musique européenne que convieront une palette d’artiste d’exception, lauréats de grands prix internationaux. Deux nouveautés cette année : l’ouverture du festival au jeune public et la production d’un CD reprenant les récitals de l’édition 2011.

 

concert romain david concert romain david   (cliquer sur le lien)

Pour Michèle Quellard, visiblement satisfaite du rayonnement de Tempo, festival piano classique « C’est un grand moment qui réussi à attirer tous les mélomanes de la région en raison de sa qualité mais aussi avec des tarifs à la portée de tous. Ce festival positionne la ville sur un territoire très vaste »

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans ON EN PARLE
commenter cet article
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 12:08

Bibliothèque intercommunale       

Prix « naissance d’un lecteur »

 LOGOBIBLI.jpg

La Bibliothèque Intercommunale de la Côte Sauvage crée un prix littéraire à destination des tout-petits, le prix « Naissance d’un lecteur ». Cinq livres sont en compétition et les lecteurs sont invités à venir voter à la bibliothèque pour leur titre préféré jusqu’au 12 mars 2011.

 

Le livre gagnant sera offert à tous les Croisicais, Batziens et Pouliguennais nés en 2010, soit près de 70 enfants. Ce prix est organisé dans le cadre de l’événement Bébé Croque Livres initié par l'association Mille-feuilles et petit lu à l'occasion de ses 20 ans. De mars à mai, trois mois d’animations et de réflexion autour du livre et de la petite enfance seront partagés dans 11 communes de la grande Presqu'île Guérandaise.

Pour voter, rendez-vous dans l’une des trois bibliothèques du réseau, les livres sélectionnés seront à disposition ainsi que les bulletins de vote et le personnel pour guider les lecteurs. 

Contacts :

Valérie Pinson  :  bicsbatz@orange.fr     http://sivu.agate-sigb.com

Delphine Bondu : bibliobatz@orange.fr   02.40.23.89.51

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans ON EN PARLE
commenter cet article
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 10:01

Art et Animations

L’un des rouages essentiels de la vie culturelle

 

L’association Art et Animations est devenue l’un des rouages essentiels dans la vie culturelle locale. Avec de nombreuses expositions largement ouvertes à toutes les expressions artistiques et le spectacle historique « Le Croisic m’est conté » donnent à la commune une réputation favorable à son développement touristique.

 spectacle-4.gif

Art et Animations n’a pas tardé à prendre toute sa place sur la commune, héritière

De l’ancien Office Municipal de la Culture elle a amplifié son action vers le grand public en proposant des expositions qui servent de vitrines aux artistes régionaux qui sont de plus en plus nombreux aujourd’hui à vouloir figurer dans le programme fourni concocté par l’association. Un succès mérité qui impose aussi de faire des choix, voir à imaginer une organisation et un calendrier d’expositions un peu différent à l’image de l’exposition « Peintre et sculpteurs d’ici et d’ailleurs » qui ouvre ses portes le 18 février prochain à l’ancienne criée ; une exposition qui se déroulera en deux temps « Ce qui permettra à un nombre plus importants d’artistes de pouvoir y présenter leurs œuvres » déclare Michèle Coïc, la présidente qui a par ailleurs dressé le bilan de l’année écoulée.

 

Spectacle vivant parce qu’évolutif « Le croisic m’est conté » rencontre toujours le même succès a déclaré Jean Claude Guyard « Grâce à la prestation des comédien (NDLR : tous amateurs), la qualité des accessoiristes, l’œuvre et la persévérance des couturières et de toutes celles et ceux qui concourent au spectacle. La création d’un nouveau tableau portant sur la période 1900, une nouvelle scène relatant le protestantisme, la réécriture de la scène de la bataille des Cardinaux ont forgé la réussite du spectacle qui a attiré un peu plus de 700 personnes en juillet et 850 en août. En 2011 on reprend les mêmes et on recommence. Le spectacle comme il est de tradition évoluera encore avec des scènes retravaillées, des nouveautés. » Le coup d’envoi sera donné le 26 juillet pour une répétition (le spectacle sera donné le 27 et 28 juillet à 21 h, le 31 juillet à 15 h, les 2 et 3 août à 21 h)  « Pour la représentation du 31 juillet nous visons les maisons de retraite ainsi que tous ceux qui ne peuvent venir le soir » indique Jean Claude Guyard  qui fixe les objectifs « Nous tâcherons de faire mieux qu’en 2010, merci à tous pour votre implication ». L’ensemble du programme concernant à la fois les expositions et le spectacle sera largement diffusé auprès du grand public par le biais d’un programme tiré à 10 000 exemplaires.

 

Michèle Coïc a annoncé des expositions toujours aussi nombreuses, diverses et variées voir même originales avec une place toute nouvelle en avril pour « l’art singulier » (art brut, insolite ou inclassable). D’une manière générale tous les rendez-vous habituels sont reconduits.

 

Michèle Quellard, maire du Croisic a tenu à souligner « Votre association fonctionne merveilleusement bien, c’est un véritable plus que vous apportez à notre ville qui a besoin de ses associations dont la votre pour développer une politique culturelle dont on parle de plus en plus sur la presqu’île. C’est ensemble et en fédérant les initiatives qui sont très souvent complémentaires que l’on sert le mieux la culture et la renommée de notre ville » Le maire a par ailleurs annoncé qu’une réflexion était actuellement menée par les élus pour permettre la création d’un sas à l’entrée de l’ancienne criée pour améliorer les conditions de déroulement d’exposition et de fréquentation par le public de ce site dédié aux manifestations culturelles.

 

 

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans LA VIE DES ASSOCIATIONS
commenter cet article
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 09:51

Le Croisic – Laufenburg

Le comité de jumelage prépare le 40ème anniversaire


 Scan-Lauf-jpg-copie-1.jpg

 

Le comité de jumelage dans la lignée de ses membres  fondateurs déploie de nombreuses activités qui pérennisent les liens étroits d’amitié unissant les deux villes jumelles. Avec en ligne de mire, la préparation du 40ème  anniversaire qui se déroulera en 2013, l’association va mobiliser ses membres. Elle compte bien accentuer son action auprès des jeunes croisicais. C’est le vœu qu’elle partage avec la municipalité.

 

L’association est forte d’une trentaine de couples pour un peu plus de 70 adhérents. Seulement 4 associations sont représentées au sein du comité de jumelage. « Pas suffisant ! » estime le président Bernard Guitton qui espère une meilleure adhésion du tissu associatif local. L’objectif est clair : mobiliser largement autour des objectifs du comité et de rallier les associations culturelles et sportives dans le programme envisagé au sein du  comité. « La relève doit  être assurée par les jeunes générations qui auront à pérenniser les relations et les échanges entre les deux villes. »

 cyclistes-jumelage.jpg

Des  échanges, il y en a eu au cours de l’année écoulée avec par exemple la participation de plusieurs croisicais au  carnaval de Laufenburg, la visite d’une quinzaine de cadets pompiers au Croisic, celle plus officielle d’une délégation municipale emmenée par le maire, échange scolaire avec le collège du Pouliguen, et évènement encore plus marquant, la traversée de l’amitié pour la vie effectuée par un peloton de cyclistes des deux cités jumelles, « Des moments intenses, de l’émotion et un incroyable challenge où tous sont arrivés à bon port »,  des temps forts qui s’inscrivent durablement  dans l’histoire déjà très riche du jumelage.

 

Cette année une délégation de huit élus croisicais fera le déplacement  à Laufenburg le 29 mai. A Pâques le cercle celtique fera le déplacement à Laufenburg.En octobre, ce sont les pompiers allemands qui prendront la direction du Croisic. Le carnaval du Croisic pourrait bien voir les carnavalesques  allemands être présents début avril sur les quais.

 

L’événement en 2013 sera donc le 40ème anniversaire, une étape officielle importante celant l’amitié Franco – Allemande, il sera pris en charge par la municipalité avec le concours actif du comité de jumelage au sein d’un comité d’organisation qui doit être créé et, dans lequel les associations auraient une bonne place « Nous comptons sur l’investissement de tous les Croisicais et notamment des jeunes. Nous devons faire preuve de beaucoup d’anticipation. Toutes les idées sont les bienvenues », affirme Bernard Guitton  qui se réjouit de la bonne santé du comité qui se distingue par l’efficacité de la gestion de Mireille Lecléach lui permettant de disposer  une réserve d’argent bien utile « Cet réserve nous permet d’envisager de bonnes choses pour marquer l’anniversaire, c’est aussi une bonne occasion pour donner au jumelage encore plus d’impact »

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans jumelage
commenter cet article
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 12:40

 

Talons aiguilles et   crampons


Trois complices unis par la passion du théâtre

 

Ils  seront sur les planches pour une pièce décapante qui revisite les rapports hommes  femmes avec des millions de téléspectateurs pour témoins et plus directement devant un public qui fera la découverte d’un auteur, Bruno Bachot, qui mérite d’être suivi avec beaucoup d’attention, tout comme les deux comédiens auteurs d’une véritable performance déjà saluée lors d’une mini tournée sur la région.

 Talons-aiguilles-et-crampons.jpg

de gauche à droite : Michel Provost, Nadia Pineau et  Laurent Laclais

 

La soirée s’annonce difficile pour Roland Thierry (cela ne vous rappelle rien ?), la star des commentateurs de football : il est obligé de faire équipe avec une jeune journaliste qui ne connaît rien au foot ! Rapidement, le commentaire du match passe au second plan et les relations homme/femme sont alors disséquées en toute intimité… devant des millions de téléspectateurs !

 

Une pièce en un seul acte, sans entracte, qui met sous les feux des projecteurs deux comédiens amateurs qui ne sont pas tout à fait des inconnus. L’une Nadia Pineau (irrésistible dans s"alle d’attente"), a été l’une des révélations de l’édition 2009 du festival  croisicais « Théâtre en automne », l’autre Michel Provost, sociétaire de la Compagnie du Théâtre Ad’Hoc a joué plusieurs rôles dans des pièces telles que « Le roi se meurt » de Ionesco.

 

La participation de Laurent Laclais en voix off sera pour beaucoup une découverte. Pour les deux autres ce sera une occasion d’exprimer et de confirmer leur talent.

 

L’auteur Bruno Bachot, scénariste, acteur et auteur se taille lui aussi un beau parcours au cinéma avec le film « Le coach » comme au théâtre. Sa pièce « Talons aiguilles et crampons » constitue une bonne étude du monde des médias et plus particulièrement télévisuels.

 

piece-de-theatre--745.jpgDes rebondissements, un rythme haletant, un comique de situation qui ne laisse aucun répit aux spectateurs. Ils apprécieront sans aucun doute la performance des comédiens qui ne s’économisent pas. « Notre envie c’était de faire tourner cette pièce autant que possible, après Batz sur mer, d’autres dates ont jalonné un parcours salué par la presse comme par le public »

 

L’étape croisicais devrait cette fois encore transformer l’essai.

 

« C’est une aventure de copains, la mise en scène est collective,  nous travaillons sur ce projet depuis un an » précisent Nadia et Michel, impatients de rencontrer le public croisicais avec une caractéristique qui distingue les passionnés de théâtre : avoir le  plaisir de jouer et celui de donner le meilleur au public.

 

Une pièce à voir et à revoir sans modération.

 

Utile : « Talons aiguilles et crampons » le samedi 5 février à 20 h 30 et le dimanche 6 février à 15 h, Salle des fêtes Le Croisic. Soirée théâtrale sous l’égide de l’amicale laïque de Batz sur mer

Tarif : adulte 5 €, enfant - de 12 ans 3 € 

 

 HippocampeInfo2

le premier sur l'info locale

Contact : 06 27 22 74 28 

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans CINEMA - THEATRE
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 19:58

Restructuration de l’Hôpital intercommunal

La mise au point de Michèle Quellard 


 

Devant les commentaires et diverses rumeurs qui se sont fait jour depuis l’annonce d’une restructuration par la direction de l’Hôpital intercommunal, Michèle Quellard, maire du Croisic et présidente du conseil d’administration de l’établissement tenait à apporter des précisions nécessaires.

 

quellardMichèle Quellard (photo), maire du Croisic tenait une conférence de presse jeudi 3 février sur le projet de restructuration de l’Hôpital local intercommunal. « Des regrets j’en ai de voir partir 65 lits de soins vers l’unité guérandaise, mais je tenais à redire que cela n’était pas mon choix, une majorité s’étant prononcée favorablement sur le transfert c’est ce qui sera effectif à l’avenir » prononce a contre cœur le maire du Croisic qui toutefois admet que pour les autres volets du dossier, à savoir la création d’une nouvelle unité remplaçant la maison de retraite « Les Lauriers » devenue  totalement obsolète est une avancée très positiver et de toute façon incontournable.

 

« L’actuelle maison de retraite qui compte 80 lits ne présente aucun avantage et ne correspond plus au standard de vie et d’accueil actuel. Construite dans les années soixante dix elle n’est pas aux normes et se distingue par des conditions de fonctionnement dépassées à la fois pour les résidents et le personnel. Des conditions qui ont notablement évoluées avec l’apparition de plus en plus fréquente de pathologies nouvelles notamment la maladie d’Alzheimer qui nécessite un suivi médical. J’insiste là-dessus car on entend dire ici et là que la maison de retraite va disparaître, il n’en est rien, un nouveau bâtiment moderne et fonctionnel offrant toutes les conditions de confort pour une capacité de 80 lit va être construit ce qui maintiendra les capacités actuelles avec de meilleures conditions sanitaires notamment ; il sera vraisemblablement adossé au bâtiment principal « Côte sauvage » où est situé l’accueil actuellement et qui sera lui-même réhabilité»

 

 Quant au transfert des 65 lits de soins, en dépit du regret il y a tout de même la satisfaction de voir qu’il y a maintien du personnel et du nombre de lits sur l’Hôpital intercommunal « reste que ce déplacement peut évidemment créer des problèmes pour certaines personnes » reconnaît volontiers Michèle Quellard très attachée à l’idée de proximité des services de santé, elle précise toutefois que ce genre de décision relève de la carte sanitaire voulue par le gouvernement et appliquée par l’Agence Régionale de santé.

 

« Un appel d’offres a été lancé début janvier, des études de programmation ont été réalisée sur les deux sites pour différents scénarios » indique le maire qui donne une fourchette globale en 15 et 20 millions d’euros (pour les deux sites) qui souhaite insister sur le fait « Que la ville ne peut en aucun cas intervenir plus qu’elle ne le fait actuellement et que je le fais moi-même en tant que maire et présidente, je le répète j’ai marqué mon opposition au transfert de lits et j’ai affirmé mon action pour le maintien de 150 lits sur le Croisic. Pour le reste je ne suis pas décisionnaire».

 MAISON-DE-RETRAITE-LES-LAURIERS-LE-CROISIC-2.jpg

L'actuelle maison de retraite "Les Lauriers"

 

En clair l’unité du Croisic deviendra un pôle gériatrique avec le maintien des postes. Au passage, Michèle Quellard rappelle que l’unité croisicaise, avec les nouvelles cuisines construites il y a deux ans moyennant un investissement de 3M€, pèse de tout son poids sur le dispositif intercommunal avec la fournitures de repas en dehors de l’hôpital lui-même « Les cuisines fournissent les établissement scolaires et le portage des repas à domicile. Leurs créations souvenons-nous étaient la condition, à une époque récente,  du maintien de l’unité croisicaise »

 

Image2.png La cuisine centrale de l'Hôpital intercommunal

 

Sans titre -6

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans ON EN PARLE
commenter cet article