Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : HIPPOCAMPEinfo2
  • HIPPOCAMPEinfo2
  • : TOUTE L'INFO Locale, Nationale et Internationale. Reportages -
  • Contact

DIVERS

 

soir-sur-les-quais.jpgScan-Lauf-jpg

 

 

Recherche

A la Une!

 Le premier média sur l'info locale
 Votre annonce ou votre publicité sur

"Ensemble, faisons circuler l'Info" "  

« Le savoir faire n’est rien sans le faire savoir »

contact téléphonique : 06 27 22 74 28

site  de Milepat Production : http://mileprod.over-blog.com
(pour nous contacter cliquer sur le bandeau)
entreprise individuelle SIRET n° 332 893 635 00059 code APE 7021Z

Les bonnes adresses au Croisic 

cliquer sur les liens 

 

Les saveurs de la mer, au cœur du centre historique  

 

Milepat Production Le Croisic "Votre communication sur mesure" :

 MAQUET~2 MAQUET~2 (cliquer sur le lien)

 

 

 

Communiqués

Carnaval : venez nous rejoindre

La ville invite tous ceux qui souhaitent à rejoindre les carnavaliers déjà inscrits pour le carnaval du Croisic le samedi 14 avril au soir pour le bal et le dimanche 15 avril pour le défilé sur les quais. Pas de thème imposé, costumes libres, chars acceptés avec enthousiasme. Contact à la mairie Laure Brechet 02 28 56 78 50 ou l.brechet@lecroisic.fr

 

 

 

Promotion de la Ville   

le croisic documentaire le croisic : documentaire copyright Milepat Production

 

(clic gauche pour visionner chaque vue, clic droit pour voir la vue précédente)

le croisic donnez de la hauteur 

Archives

Site à découvrir CAPTAIN MALO


Pour atteindre le site de CAPTAIN MALO cliquer  sur le bandeau
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 16:33

Sainte Barbe

Hommage aux volontaires

qui sont au cœur de la vie des citoyens

 

L’évènement majeur de l’année écoulée aura été sans conteste la tempête Xynthia qui a au Croisic, comme ailleurs marquée les mémoires et aussi mis en évidence une chaîne de solidarité ainsi que l’action exemplaire, par sa réactivité et son efficacité,  des pompiers volontaires. Un exemple de la place significative d’un corps constitué au cœur de la vie de la population qui lui vaut une reconnaissance justifiée.

 ste-Barbe-Croisic.jpg

Le lieutenant Anthony Chrétien chef du centre de secours croisicais a voulu dans son allocution rendre un vibrant hommage à trois collègues disparus au cours de l’année 2010 et au-delà, mettre en évidence l’action des pompiers volontaires pour leur abnégation,qui donnent beaucoup de leur temps pour assurer la sécurité de la population. Une action qui fait appel à des valeurs morales, au courage, à la compétence.

 

DSC0015Avec 475 interventions en 2010, le centre de secours croisicais a évité de nombreux drames « seulement 25 sapeurs pompiers forment l’effectif croisicais, cela signifie une forte sollicitation pour chacun d’entre nous » précise Anthony Chrétien «  Une seule arrivée a été enregistrée  et malheureusement nous comptons quatre départs, deux sont partis après un court passage, deux autres après une longue et belle carrière (pour laquelle ils ont reçu la médaille de la ville remise par Michèle Quellard, maire du Croisic). Le problème des effectifs est crucial dans le fonctionnement du centre avec un nombre d’interventions qui ne diminue pas. Le statut de sapeur pompier, comme l’a rappelé le chef de corps implique une disponibilité totale 24 h sur 24 et 7 jours sur 7.

 

La formation permanente nécessaire à une totale efficacité imprègne fortement la vie familiale mais aussi professionnelle chez les volontaires. Le logement à proximité et à des conditions financières acceptables est aussi un problème qu’a voulu souligner Anthony Chrétien. L’effectif est difficile à être maintenu en raison de toutes ces contraintes « L’on sait que l’effectif nécessaire à un fonctionnement optimal d’une centre comme le nôtre  serait de 35 personnes. Chacun peut se rendre compte que nous sommes loin du compte » pourtant dans l’effectif utile du centre chacun à des niveaux différents s’implique en suivant des formations qualifiantes ou spécifiques.

 

Pour les élus présents dont Michèle Quellard « Votre implication est totale, votre engagement est exemplaire et nous sommes fiers de vous en même temps que nous vous remercions au nom de tous pour ce que vous faites. Vous êtes l’un des maillons forts des services publics de proximité qui fondent les bases de notre société. Nous voulons vous dire notre gratitude, notre confiance, notre estime. » Les communes de Batz et du Croisic ne s’engagent pas seulement financièrement mais aussi en assurant l’emploi de nombreux volontaires au sein des services municipaux par le biais d’une convention passé avec le SDIS44.

 Sans-titre---1.jpg

 « Je veux aussi saluer vos familles qui respectent et assument votre engagement » a conclu Michèle Quellard qui a ensuite remis la médaille de la ville à Gérard Baudry (25 ans de volontariat) et Philippe Besson ( 20 ans de volontariat). Gérard Testier (retraité) a reçu la médaille de la ville de Batz sur mer des mains de Serge Riffaut, 1er adjoint, au nom de Danièle Rival, maire de Batz et conseillère régionale.

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans ON EN PARLE
commenter cet article
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 17:32

De la pêche artisanale à l’équilibre de la nutrition

Thierry Quemener, un parcours positif et  atypique

 

Thierry Quemener, ancien patron pêcheur recyclé dans l’équilibre nutritionnel via une grosse société au rayonnement international, est l’exemple d’un parcours assez remarquable en même temps qu’atypique avec en filigrane une leçon à tirer pour les demandeurs d’emploi et autres personnes en quête de bonne forme et d’équilibre, c’est la fin du fatalisme face au surpoids et à une prise de conscience qu’une meilleure santé passe par une réflexion sur de nouvelles pratiques. Explications !

 

La vie est parfois surprenante ! Thierry Quemener mis à l’écart d’un métier passion (pour raison de santé) a finalement retrouvé la forme et surtout le plaisir de faire et d’entreprendre par le biais d’une entreprise d’envergure internationale qui travaille sur le bien être personnel et la réalisation de soi. Forme et bien être en forment le socle, avec la possibilité pour chacun de se bâtir un parcours assez intéressant. Et cela nous intéresse tous.

 

« Il faut se dépêcher de rire de tout de peur d’en pleurer un jour » cette citation d’un philosophe illustre bien le propos de Thierry qui a été placé à un problème de surcharge pondérale qui a choisi un jour de tester les produits Herbalife ® « en fait j’ai connu la marque et ses produits par l’intermédiaire d’un collègue patron pêcheur comme moi, il y maintenant 19 ans, cela pour améliorer des problèmes de poids qu’il fallait que je corrige en raison de me mon métier. Atour de moi , je connaissais des personnes qui suivaient des régimes, elles étaient aigries et surtout reprenaient du poids, elles ne supportaient plus rien. Je me suis dit il fallait trouver autre chose. Alors j’ai essayé et je me suis rendu compte très vite que non seulement je perdais du poids mais que je retrouvai un regain d’énergie et une envie. Cela fait 19 ans que je contrôle mon poids que je le maintiens sans difficulté, que je me sens bien » souligne Thierry Quemener qui, du coup, a eu envie de partager avec d’autres cette expérience.

 

« En fait, je suis très cartésien, issu d’une famille de militaire, j’ai fait analyser ces produits, je me suis documenté, j’ai vérifié au maximum leur composition et je me suis rendu compte qu’il s’agissait de produits naturels. Alors naturellement m’est venu à l’esprit de conserver personnellement ces produits en tant que compléments alimentaires. Etant un grand sportif notamment adepte de la force athlétique, du ping-pong, du tennis, de la boxe américaine et ma situation de patron pêcheur c’était des  journées actives de 15 à 17 heures qui demandaient de l’énergie, il me fallait tenir et ces compléments alimentaires m’ont permis de vivre cela, métier et ma passion liée aux sports » raconte Thierry qui ajoute « Il y a à peu près un an j’ai été blessé au genoux alors que j’étais en mer avec mon fils et on s’est aperçu que mon genoux était défaillant cela justifiait mon retrait anticipé de la pêche. Alors il a fallu prendre des décisions, je connaissais les vertus des produits Herbalife ®, alors j’ai choisi de me reclasser dans un job qui pouvaient promouvoir des produits dont je savais les avantages bénéfiques pour ce qui me concerne, j’ai voulu partager cette connaissance, en faire bénéficier d’autres personnes…. Et tout a commencé. »

 

Depuis ce moment Thierry est véritablement dans une dynamique positive pour lui et celles et ceux qui le rencontre. Généreux il souhaite partager et répandre ce qui lui a profité et ce à quoi il travaille désormais.

 

Du coup son avantage comme sa passion  peut également se propager, se développer en une véritable action sociale auprès de celles et ceux qui espèrent un travail non pas basé uniquement sur les avantages et le profit mais sur le partage d’une expérience qui peut et doit permettre à chacune et chacun de trouver sa juste place et accéder au bien être.

 

 

Contacter Thierry Quemener

Distributeur Indépendant Herbalife®

"Nutrition for a better life" 

29 Rte de Saint Nudec

44740 Batz sur Mer

0240608348 – 0626312595

Courriel : t.quem@free.fr

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans ON EN PARLE
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 17:42

Restaurant scolaire de Batz-sur-Mer

Dernière ligne droite pour les travaux

 

Le chantier du restaurant scolaire de Batz-sur-Mer est entré dans sa phase finale pour une ouverture prévue à l’issue des vacances d’hiver, soit le 14 mars 2011. Revêtement mural absorbeur de bruit, faïence, petits travaux électriques et de peinture…, les travaux de finitions s’enchaînent et le matériel de cuisine (four, chambre froide…) va être installé prochainement.

 Travaux-Restaurant-Scolaire-1.JPG

« Comme initialement prévu, l’Espace Petit Bois sera à nouveau disponible pour les associations à la mi-avril 2011, à l’issue du déménagement du mobilier du restaurant provisoire, du nettoyage et des travaux de peinture. Le chantier s’est bien déroulé et je tiens à remercier les entreprises qui ont tout mis en œuvre afin de ne pas perturber l’activité du groupe scolaire Alain Boutle », souligne Serge Riffaut, premier adjoint.

 

Respectueuse de l’environnement, la construction orientée plein Sud fait la part belle au bois et au métal et est dotée de grandes ouvertures vitrées. Des panneaux solaires destinés à chauffer l’eau ont également été installés. Le confort des enfants et du personnel travaillant sur place a été au cœur du projet : « le traitement acoustique soigné et les matériaux choisis pour l’isolation sont destinés à absorber le bruit afin que le temps du déjeuner soit un véritable temps de repos. Le chauffage au sol, l’isolation optimale, l’étanchéité à l’air et les brise-soleils offriront quant à eux un excellent confort thermique » précise François Guérin, Directeur des Services Techniques de la ville.

 

Pour mémoire le coût total de ce projet s’élève à 935 000€ HT.

 

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans ON EN PARLE
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 11:08

Conseil municipal

Le patrimoine fait le débat !

 

 

Malgré un ordre du jour allégé, le débat s’est développé lors des questions diverses lesquelles portaient sur la question du patrimoine ainsi que sur les annonces faites par Michèle Quellard lors de ses vœux à la population. Un débat parfois vif qui n’a pas permis à la majorité de convaincre ses oppositions de la nécessité comme de la justesse de ses décisions « qui s’inscrivent quoi que l’on en dise dans la transparence et dans la logique de notre programme » a insisté le maire.

 

Principal reproche formulé par les deux groupes d’opposition ainsi que par Claude Verneau (ancien adjoint à l’environnement), la « sècheresse » de ces annonces et le manque de concertation avant toute prise de décision.

 

Le maire et Gérard Le Cam, son adjoint aux finances ont voulu expliquer que le poids financier concernant soit la réhabilitation, soit l’entretien et le fonctionnement de certains bâtiments communaux était trop lourd pour les finances de la ville.

 

« Une réflexion s’est engagé et des décisions mûrement réfléchies ont été prises. De plus, je crois que vous avez pris connaissance du PLU Plan Local d’urbanisme) actuellement en cours et le PADD (plan d’aménagement et développement durable) document qui lui est attaché, tout comme la population a pu en avoir connaissance lors des réunions publiques qui se sont déroulées ainsi que dans le cadre de l’exposition ouverte au public dans les locaux de la mairie. Vous avez constaté la nature des orientations à suivre et des choix qu’il nous fallait faire, de plus cela correspond aux engagements que nous avions prix lors de notre campagne des municipales » précise le maire.

 

Le premier magistrat a ensuite effectué une explication de texte « Concernant l’Hôtel d’Aiguillon (ancienne mairie) nous avons effectué de nombreuses recherches, rencontré de nombreux conseils, suivi de nombreuses pistes, sans autre résultat que d’en envisager sérieusement la vente. » affirme le maire qui rappelle aussi que le classement du bâtiment interdit à l’acquéreur d’en faire n’importe quoi. « Nous-mêmes nous serons très attentif au projet de l’acquéreur » michelle-quellard-maire-du-Croisic.jpg

 

« Je vous rappelle aussi que les interventions à effectuer sur ce bâtiment ne sont pas dans les moyens de la ville. »

 

(NDLR : Une interrogation  se fait jour : Les croisicaises et croisicais seraient-ils prêts à accepter une forte hausse de l'impôt pour assumer ces charges?)

 

Pour ce qui concerne la salle des fêtes (bâtiment non classé et non inscrit) « tout le monde nous dit que cette salle est obsolète et peu pratique et fortement consommatrice d’énergie, en ce qui concerne la maison des associations sa capacité d’accueil est limitée (deux associations : AVF et école de musique y sont logées), derrière, le local qui accueillait le cercle celtique est vétuste, « nous avons été amené à reloger cette association à Pen Avel », la bibliothèque aura de meilleurs locaux puisqu’elle prendra place "dans l’actuel foyer municipal après les aménagements nécessaires, elle sera mieux placée et plus facilement identifiable. » Un atout indéniable pour cet outil culturel 

 

DSC00015.jpg«  Vous le savez aussi notre volonté est de permettre au tissu associatif de disposer de salles pour tenir les réunions et organiser plus facilement les activités, c’est dans cette optique que nous envisageons de créer une structure moderne et adaptée :   Le Forum, dédié au milieu associatif et plus généralement à la culture, qui comportera des salles avec des volumes différents, complémentaires et modulables pour le déroulement des spectacles et de manifestations diverses. » Le lieu d’implantation sera sur les terrains disponibles derrière la grande surface. Ce qui n'empêchera pas d'envisager puis de réaliser des logements nouveaux et aussi sociaux sur une autre zone à bâtir citée dans le PLU.

 

L’opposition peu convaincue parle de braderie du patrimoine, Patrick Hamon parlant même de « Déni de démocratie » expression forte et quelque peu déplacée s’il en est ! D'autres parle de désaccord sur la forme plus que sur le fond !!! 

 

Bref le conseil municipal qui somnolait depuis quelque temps retrouve une vivacité pas toujours de bon aloi sur de vraies questions de fond comme sur une politique de développement qui doit faire face à des réalités incontournables : raréfaction des moyens et nécessité incontournable de s’équiper et de se développer, une évidence à laquelle il faudra bien s'adapter.  D’où l’intervention de Gérard Le Cam, 1er adjoint et grand argentier de la commune  « Notre façon de travailler, j’espère que vous commencez à l’appréhender. On essaie d’ouvrir la discussion et d’oublier les rancœurs du passé. On n’a pas fait d’erreurs pour l’instant ! Ce programme, si on veut le mettre en place concrètement, il faut le faire évoluer, se mettre autour de la table pour le mener jusqu’à son terme. Madame Le Maire nous fixe les objectifs, on va y aller ! C’est un projet qui a été réfléchi." une déclaration logique qui est loin de fermer la porte à celles et ceux qui auraient de meilleures idées!!!

 

Mais devant le tir nourri des deux groupes d’opposition soutenus par Claude Verneau le maire a clos le débat « Nous n’avons rien à cacher, croyez-moi sur parole ! ».

 

Quid des rapports entre élus lors de prochains conseils ? Le gentleman agreement qui semblait s'être précédemment instauré est-il en train de voler en éclat? Ce serait dommage pour l'intérêt collectif...à chacun ses responsabilités

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans CONSEILS MUNICIPAUX
commenter cet article
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 19:30

Club intercommunal de modélisme

Une grande expo programmée pour Pâques

 

C’est un bilan de bonne santé pour le club intercommunal qu’a livré le président du club de  modélisme aux adhérents lors de la récente assemblée générale. Bon bilan autant pour les activités courantes et les différentes manifestations publiques dont la traditionnelle exposition estivale qui gagne chaque année de nombreux visiteurs que pour une situation financière très favorable. Le point d’orgue de la nouvelle année sera la grande exposition qui prendra place à l’ancienne criée pendant les prochaines vacances de Pâques.

 expo-modelisme-2.jpg

Luc Domenech a signalé que dans ses grandes lignes, cette exposition qui regroupe de nombreux exposants du département qui je joignent au club intercommunal, est déjà bien calée. Une piscine de bonne taille en sera l’un des éléments principaux avec l’évolution de maquettes navigantes, une démonstration toujours très prisée du public. Cette initiative soutenue financièrement par la ville s’accompagne d’un soutien logistique conséquent qui en forge le succès. « Par contre je ne sais aujourd’hui si nous reconduirons l’opération portes ouvertes de nos ateliers en raison de l’incertitude qui porte sur nos locaux (NDLR ; la salle Jeanne d’Arc, le local qui abrite le club doit faire l’objet d’une importante restructuration). L’exposition estivale est bien sûr reconduite selon un schéma qui pourrait évoluer par rapport aux années précédentes selon la conjoncture. Pour le reste les projets internes sont toujours très nombreux avec la conception et la réalisation de nouveaux modèles navigants. Très bien intégré dans le tissu associatif local, le club maintien des effectifs suffisants, ce qui lui permet de s’associer à différentes manifestations locales.

 expo-modelisme.jpg

Pour ce qui concerne le problème des locaux, Michèle Quellard, maire, a informé les adhérents qu’une partie du futur Forum qui doit être créé en entrée de ville, dégagerai un espace adapté aux ateliers du club « Dans ce projet annoncé lors des vœux, j’ai indiqué que ce projet avait entre autre pour vocation d’accueillir les associations locales. Pour le reste nous avons imaginé de regrouper dans les box de l’ancienne criée encore inoccupée des espaces dédiés aux activités en rapport avec la mer. Vous pourriez disposer ainsi d’un espace d’exposition très bien placée avec la mise à disposition permanente de deux box réunis et aménagés »

 

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans LA VIE DES ASSOCIATIONS
commenter cet article
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 15:00

OGEC ste Marie/St Pierre

Le regroupement des deux écoles plus que jamais d’actualité

 

Lors de la dernière assemblée générale de l’organisation de gestion des écoles catholiques (OGEC) la question récurrente depuis plusieurs années du regroupement des deux écoles a été évoquée. Un dossier ouvert il y a 20 ans qui pourrait bien entrer dans une phase concrète. Un besoin mais aussi une nécessité qui se heurte encore à quelques difficultés.

 ogec-batz.jpg

de gauche à droite : J.L Grossard (Trésorier), Rachel Le Couffec (directrice) et C. L'Hyver ( secrétaire)

 

« Des difficultés certes car nous ne sommes pas propriétaires » souligne Jean Louis Grossard qui précise « Le propriétaire c’est de fait le diocèse par le biais d’une de ses filiales, La Providence, qui décide s’il faut vendre ou pas. L’idée c’est que l’école Ste Marie située en ville rejoigne l’école St Pierre. Pour l’instant La Providence n’est pas pressé de vendre les bâtiments pour des raisons qui leur sont propres. On s’est rencontré, on en a discuté, on a consulté l’architecte des bâtiments de France en raison de la proximité des fontaines de Trémondais qui constitue un site archéologique intéressant. Tout cela fait que le processus est bloqué et nous ne sommes pas maîtres de la situation, sachant aussi que sur le plan national, les regroupements ont plutôt tendance à s’effectuer à se faire géographiquement (sur un canton par exemple, et par opposition à des sites sur une même ville). A batz comme au Croisic (école saint Goustan) les bâtiments sont en bon état par opposition à ceux du Pouliguen qui se trouvent dans un état plus difficile. Nous disposons d’une démographie favorable au maintien des classes, voire à leur augmentation. C’est la situation actuelle, les projets communaux nous amènent à penser que cela peut perdurer. Nous travaillons sur un patrimoine relevant de baux « a comoda » (ndlr : Prêt à usage précisé) que nous entretenons, que nous valorisons régulièrement et dont nous assumons le travaux, les assurances, les impôts avec accord du propriétaire ». Les négociations se poursuivent avec en toile de fond une structure plus facile à gérer et un cadre éducatif cohérent. L’OGEC s’est d’ailleurs engagé dans une étude approfondie des tenants et aboutissants de ce regroupement avec le concours de personnes qualifiées « Nous bénéficions de l’expertise d’un parent d’élève qui est architecte »

 ecole-saint-pierre-batz.jpg

Ce dossier important mis à part le bilan effectué par l’Ogec est positif, tant par le développement de projets pédagogiques mais aussi les améliorations en terme d’équipements qui mobilisent l’équipe d’enseignants, les parents d’élèves et bien sûr l’OGEC ; avec des investissements significatifs sur le matériel informatique et la préparation de locaux additionnels adaptés aux besoins. Pour parvenir à ces résultats l’OGEC n’hésite pas à chercher des mécènes dont l’aide précieuse permet d’asseoir les projets.

 

P1020444.JPGAutre volet, le Pardon de St Guénolé, l’une des toutes premières manifestations estivales de la commune qui permet, outre la forte expression de générer des ressources pour l’école libre. Ce rendez-vous sera différemment structuré avec la création récente d’une association culturelle indépendante dont l’objectif sera d’organiser avec plus d’efficience l’évènement tout en préservant l’esprit premier de la kermesse. L’Ogec n’en fera pas partie pour des raisons statutaires mais bénéficiera d’un contrat exclusif pour deux stands qui conserveront l’intégralité de leurs ressources. « Tout cela se met en place et semble fédérer assez largement  des particuliers comme des associations locales» précise Jean Louis Grossard.

 

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans VIE LOCALE
commenter cet article
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 13:47

Vente de biens communaux

Une pétition commence à circuler

 

Suite aux vœux formulés par Michèle Quellard et à l’annonce de la vente de certains éléments du patrimoine communal, la réaction de quelques croisicais ne s’est pas faite attendre. En réaction, une pétition initiée par le docteur Jacques Chrétien commence à circuler.

 l-hotel-d-Aiguillon-ancienne-mairie.jpg

Lors des vœux formulés à la population, le maire,  Michèle Quellard a annoncé la mise sur le marché de certains éléments du patrimoine communal : la maison des associations, la salle des fêtes et l’hôtel d’Aiguillon (ancienne mairie et bâtiment classé). Un choix justifié par la charge financière trop importante pour leur réhabilitation, leur entretien et de leur fonctionnement. « Une obligation financière que ne peux pas assumer la ville confrontée à une charge globale en dehors de ses moyens ».

 

 Cette orientation a semble-t-il choqué certains croisicais, parmi lesquels Jacques Chrétien qui a de sa propre initiative choisi de lancer une pétition soutenue par un noyau d’amis pour demander au maire un débat, voire une réunion publique afin d’évaluer l’opportunité de cette décision. « Je n’inscrit pas cette initiative dans un cadre politique militant, précise Jacques Chrétien , mais plutôt dans une interrogation logique et citoyenne sur le devenir de notre patrimoine, de sa conservation comme de sa destination, cette annonce faite devant la population me semble le résultat d’une décision prise sans la moindre concertation. Certains élus de la majorité l’ont découverte lors des vœux au même titre que les élus d’opposition » précise Jacques Chrétien qui demande une rencontre avec le maire pour éclairer la question. « Beaucoup de croisicais sont choqués par cette annonce. Cela nous interpelle et nous amène à réagir sur la forme plus que sur le fond de ce choix poursuit Jacques Chrétien.

 

« Christophe Priou, lorsqu’il a été envisagé de construire une nouvelle mairie avait pris soin de consulter la population. Nous avons besoin de savoir ce que coûterait la réhabilitation de ces biens communaux et de pouvoir évaluer la justesse des décisions prises »

 

Le maire de son côté a déjà eu l’occasion d’expliquer les choix effectués par sa majorité lors du dernier conseil municipal « Des choix conformes à ce que nous avions dit précédemment »

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans ON EN PARLE
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 04:29

SEM pêche plaisance

 René Leroux pour une large concertation

Rene-Leroux-et-Michele-Quellard.jpg 

Invités par Michèle Quellard, maire du Croisic, René Leroux maire de La Turballe, conseiller général et président de la SEM pêche plaisance  accompagné de Bernard Palladin (directeur général de la SEM) se sont livrés à quelques explications rhétoriques concernant la nouvelle structure officiellement mise en place depuis le 1er Janvier et qui administrera les ports de La Turballe et du Croisic pour la pêche et la plaisance.

Des questions et surtout une priorité pour le président comme pour  le directeur général : rien ne se fera sans une large concertation avec les usagers du port.

 

« La fin de concession (du port de plaisance croisicais) ne regarde pas la SEM c’est le domaine du Conseil Général. Nous avons pris connaissance avec monsieur Palladin de ce qui se passait sur le port du Croisic dans le domaine de la plaisance, on doit harmoniser tout cela entre les responsabilités de la CCI et de la commune, il y a plusieurs bassins, il faut voir s’il faut engager des travaux, des rénovations… En tout cas ce que l’on va essayer de faire c’est instaurer un dialogue permanent de manière à ce que chacun puisse s’exprimer, faire remonter ses attentes et que l’on puisse avoir une certaine réactivité pour répondre aux souhaits et aux besoins, c’est pour moi très important au titre que pour la pêche » déclare René Leroux qui en appelle au dialogue et aux échanges.

 

Bernard Palladin ne souhaite pas minimiser les enjeux de cette mutation

« on a eu l’occasion de se positionner préalablement sur la question pêche. Pour ce qui concerne la plaisance, on va s’appuyer sur des compétences qui existent chez les personnes déjà affectées au port de plaisance croisicais et qui ont choisi d’intégrer la SEM, c’est avec eux que l’on va travailler. On a également repris la totalité du personnel de la criée soit 7 personnes. Le but est bien de s’appuyer sur les équipes en place qui connaissent bien le port. Notre objectif premier est d’organiser le fonctionnement  et de gérer les différents bassins comme une seule entité, d’en harmoniser le fonctionnement pour amener de la cohérence dans la gestion mais aussi d’envisager un développement économique. Notre objectif n’est pas seulement de maintenir les infrastructures, c’est aussi de les développer c’est la mission que nous avons reçu du CG  44»

 

un propos rassurant pour le public venu écouter les axes et orientations prises pour le port croisicais qui pourra rencontrer facilement en cas de besoin, le directeur général dispose d’un bureau au Croisic.

 Rene-Leroux-et-Bernard-Palladin.jpg

                            René Leroux                                                              Bernard Palladin

 

quelques questions posées :

 

De Maryvonne Ledour conseillère municipale, groupe «Mieux vivre au Croisic »

Comment pensez-vous répartir les bassins entre la pêche et la plaisance ?

 

 René Leroux : « Cela se fera avec les professionnels, il est évident que la vocation première du port c’est la pêche pas simplement en terme de stationnement mais aussi en cas de gros temps, là encore il s’agit de concertation et de priorité. Le réaménagement des bassins intéresse autant les professionnels que les plaisanciers. C’est l’objet de la concertation que l’on souhaite mettre en place. Le grand bassin représente un potentiel pour l’avenir à court terme je précise»

 

Eric Mahé (Groupe Mieux vivre le Croisic) : Quid de la comptabilité, elle sera analytique entre la pêche et la plaisance ?

 

R.L. : « pour ce qui est de la pêche il n’y aura qu’une seule comptabilité, pour ce qui est de la plaisance il n’y aura une comptabilité entre La Turballe et Le Croisic, sachant que ce qui est payé ici doit rester aux usagers, pour La Turballe ce sera la même chose, donc deux comptabilité »

 

Eric Mahé : Pensez-vous qu’il faut une année pour analyser la situation ?

 

R.L. : « On ne va pas dire que le temps ne nous est pas compté. On ne veut pas modifier les choses, sauf que la gestion va devenir privée alors qu’elle était privée pour la pêche au Croisic, publique à La Turballe et pour la plaisance publique dans les deux ports (en régie municipale). On va réfléchir avec Bernard Palladin et le conseil d’administration s’il n’y a pas des possibilités de développer sur l’un ou l’autre des sites des activités économiques mais aujourd’hui, on n’a rien d’écrit dans la délégation de service publique qui a été lancée par le CG44 à laquelle nous avons répondu en tant que SEM , mais nous avons à réfléchir en tant qu’acteur économique pour aider et accompagner les différents partenaires »

 

Beaucoup d’autres questions ont été posées par différents intervenants portant essentiellement sur la pratique du port et de ses équipements avec pour réponse des acteurs de la SEM

 

"d’une attention toute particulière apportée à l’optimisation du fonctionnement des installations portuaires et notamment concernant le roulève qui peut poser problèmes et interrogations concernant son utilisation suivant le poids des navires et le confortement de son aire d’évolution."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans VIE LOCALE
commenter cet article
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 15:20

2000 € pour la SNSM

 remise-de-chq-SNSM.jpg

La station locale de la SNSM vient de recevoir un chèque de 2 000 € de l’amicale des sauveteurs en mer présidée par Ludo Debec. Une remise effectuée devant tous les sympathisants du sauvetage en mer réunis autour de la traditionnelle galette des rois. Un geste généreux très apprécié par Daniel Guillou le président de la station locale « Nous vous remercions car ce don va nous aider à acquérir un nouveau canot semi rigide pour équiper (entre autre) notre école de la mer  au sein de laquelle nous formons des jeunes dont certains viendront ensuite compléter les équipages » et c’est une somme entre 10 et 20.000 € d'investissement, suivant le modèle de canot qui entre dans l’équipement de la station c’est dire que la question du financement est importante pour le responsable de la station « Chaque année il nous faut donc trouver d'autres ressources pour financer notre fonctionnement et prévoir le renouvèlement de nos moyens de sauvetage.

 

 

le croisic donnez de la hauteur

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans LA VIE DES ASSOCIATIONS
commenter cet article
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 15:14

Association La Calebasse

Porter de nouveaux projets « afin de ne pas tomber dans la routine »

 

Créée depuis plus de deux ans, la calebasse s’est donné pour objectif de privilégier l’expression multiculturelle sur le plan local dans un premier temps. « La cité a la chance d’avoir de nombreuses personnes intéressées par la musique, la peinture, la photo et autres pratiques ou techniques, nous misons sur cette diversité pour promotionner des évènements artistiques avec une démarche pédagogique. »

marche-goemoniers-La-Calebasse.jpg 

 L’assemblée générale qui vient de se dérouler a confirmé la volonté de poursuivre dans cette voie. Les manifestations qui se sont déroulées au cours de l’année écoulée se sont inscrites dans cette démarche, elles ont rencontré le succès à l’image du salon estival multiculturel  « Les rythmes des marées » qui a drainé 9 000 personnes venues voir le talent des artistes locaux et régionaux ; autre manifestation populaire faisant un rappel aux traditions, « La marche du goémonier » a été bien suivie malgré une météo difficile. Des exemples qui mettent en évidence l’éclectisme des organisateurs dans les choix qui sont faits(concerts, fest noz).

 

Poursuivre sur cette lancée constitue l’objectif principal de l’association pour cette nouvelle année mais cela se fera sans l’un des membres fondateurs Thierry Goudedranche qui a remis son mandat de président au début de l’assemblée « Je vous adresse mes meilleurs vœux, ce sont les derniers car je démissionne, je resterai membre de l’association et apporterai mon soutien à mon successeur. Bon vent à La Calebasse nouvelle génération » Comme l’a rappelé Bernard Cambier le nouveau président « Le carnet d’adresses de Thierry a fortement contribué à créer les conditions du succès des différentes manifestations, les fest-noz à titre d’exemple » un nouveau bureau est donc en place pour développer les projets de l’association parmi lesquels une recherche de spectacle de qualité ce qui a fait dire à Bernard Cambier qu’il faudrait réfléchir au mode de financement qui peut passer par le concours de sponsors.

 

« Promouvoir la culture populaire c’est notre truc, cela s’appuie sur les traditions comme sur les talents locaux » affirme Bernard Cambier qui émis quelques pistes à suivre sur lesquelles travailleront les nouveaux élus. Cette orientation a d’ailleurs retenu l’attention de la municipalité qui encourage et soutien l’association depuis sa création. Reste à s’appuyer sur les complémentarités des structures déjà existantes, mais l’initiative prise par l’association de développer l’action culturelle peut déboucher encore sur une nouvelle dimension. Avec 65 adhérents, des idées collégiales et une forte volonté de bien faire, l’association possède les atouts nécessaires à son rayonnement. Les animateurs de La Calebasse veulent faire preuve d’innovations sur le portage d’évènements culturels de qualité avec le souci d’aller au devant d’un public élargi pour transmette avec la pédagogie voulue, au-delà de simples productions populaires, ce qui fait la particularité d’un territoire.

 

 

Le nouveau bureau

Président d’honneur : Thierry Goudedranche

Bernard Cambier Président

Pivron Chantal, Tésorière ; Jean Michel Régent, trésorier adjoint

Boutet Marie-Chantal, secrétaire ; Eonin Jacky, secrétaire adjoint

Cotisation 12 €

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans LA VIE DES ASSOCIATIONS
commenter cet article