Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : HIPPOCAMPEinfo2
  • HIPPOCAMPEinfo2
  • : TOUTE L'INFO Locale, Nationale et Internationale. Reportages -
  • Contact

DIVERS

 

soir-sur-les-quais.jpgScan-Lauf-jpg

 

 

Recherche

A la Une!

 Le premier média sur l'info locale
 Votre annonce ou votre publicité sur

"Ensemble, faisons circuler l'Info" "  

« Le savoir faire n’est rien sans le faire savoir »

contact téléphonique : 06 27 22 74 28

site  de Milepat Production : http://mileprod.over-blog.com
(pour nous contacter cliquer sur le bandeau)
entreprise individuelle SIRET n° 332 893 635 00059 code APE 7021Z

Les bonnes adresses au Croisic 

cliquer sur les liens 

 

Les saveurs de la mer, au cœur du centre historique  

 

Milepat Production Le Croisic "Votre communication sur mesure" :

 MAQUET~2 MAQUET~2 (cliquer sur le lien)

 

 

 

Communiqués

Carnaval : venez nous rejoindre

La ville invite tous ceux qui souhaitent à rejoindre les carnavaliers déjà inscrits pour le carnaval du Croisic le samedi 14 avril au soir pour le bal et le dimanche 15 avril pour le défilé sur les quais. Pas de thème imposé, costumes libres, chars acceptés avec enthousiasme. Contact à la mairie Laure Brechet 02 28 56 78 50 ou l.brechet@lecroisic.fr

 

 

 

Promotion de la Ville   

le croisic documentaire le croisic : documentaire copyright Milepat Production

 

(clic gauche pour visionner chaque vue, clic droit pour voir la vue précédente)

le croisic donnez de la hauteur 

Archives

Site à découvrir CAPTAIN MALO


Pour atteindre le site de CAPTAIN MALO cliquer  sur le bandeau
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 16:22

Cinéma LE HUBLOT

 

Claude Chabrol de retour au Hublot avec son nouveau film le 07 Mars !

 

 

Voilà déjà trois ans, depuis L’Ivresse du pouvoir, que le célèbre réalisateur français n’était pas revenu au Hublot présenter un film. Claude Chabrol, qui a élu domicile au Croisic fait donc son grand retour au Cinéma Le Hublot, pour venir présenter son nouveau film Bellamy ! Un film à la distribution impressionnante puisqu’il réunit Gérard Depardieu, qu’il dirige pour la première fois, Jacques Gamblin, Clovis Cornillac, Vahina Giocante et Marie Bunel.

 

Claude Chabrol retrouve avec ce film un genre qu’il affectionne particulièrement, le polar : avec une histoire de flic en vacances et qui se retrouve confronté à un homme persuadé d’avoir tué et qui lui demande sa protection.

 

Cette séance exceptionnelle aura lieu le Samedi 7 Mars à 20h30, sur réservation et dans la limite des places disponibles. A l’issue de la projection, Claude Chabrol se prêtera au jeu habituel des questions-réponses. Pour rappel, Claude Chabrol avait été Président du Jury du Festival « De la Page à l’Image » du Hublot en 2007.

 

Une soirée évènement à ne pas manquer. Penser à réserver votre soirée, et vos places : Samedi 28 Février de 10h30 à 12h00, et Mercredi 4 Mars de 18h00 à 19h00 (dans la limite des places disponibles, pas de résas par téléphone).

 

Bellamy, en présence de Claude Chabrol, Samedi 7 Mars à 20h30.

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans CINEMA - THEATRE
commenter cet article
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 12:51

Atelier théâtre du Grand Traict

Suspens et rebondissements à la salle des fêtes

 

Les sept comédiens de la troupe croisicaise endosseront une nouvelle fois un grand nombre de costumes durant plus de deux heures de spectacle, dans des situations toutes aussi cocasses les unes que les autres mises en scène de Mickaël Gauthier.

 

On se souvient des précédentes productions de l’ATGT, notamment celle de l’année dernière avec une plongée  dans les coulisses de la télévision et son univers très particulier. Déjà le jeu des acteurs avait montré une belle maturité, voire même une capacité et une innovation dans l’écriture.

Bienvenue cette fois dans une intrigue rythmée par un… Tic Tac obsédant.

 

La performance des acteurs est réelle, il y a de la folie dans cette histoire qui adresse un clin d’œil appuyé aux grands maîtres des intrigues policières, comme Agatha Christie et sa légendaire Miss Marple ; ça fleure bon la naphtaline, c’est joliment décalé en même temps très moderne. Il y a aussi l’ombre d’Hercule Poirot qui plane sur cette pièce, accompagné par l’élégance d’un Bond pimentée d’un relent de petite bourgeoisie de province et toujours ce bruit obsédant…le tic tac d’une bombe qui rythme le temps.

 

Décalé certes, mais le scénario met aussi en évidence un dosage subtil entre la folie, la logique et le suspens auquel on adhère sans réserve.

Cette pièce à sketches  est finalement très cohérente dans sa construction et déroule une véritable histoire

 

« TIC TAC » à la salle des fêtes. Représentations au Croisic les 6 et 7 Février à 20 h 30 entrée 5 €

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans CINEMA - THEATRE
commenter cet article
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 13:23

Un Barrage contre le Pacifique

Le retour du Hublot d’or au Croisic

 

Sorti en  exclusivité mondiale dans le cadre de la dernière édition du festival croisicais « De la page à l’image » le film de Rithy Panh tiré du livre de Marguerite Duras avait en octobre dernier raflé la mise en recevant le prix du jury et le prix jeune public. Son retour au Hublot devrait inciter les cinéphiles à le voir ou le revoir.  Voici le « pitch »

 Photo © P.Lehmann- Michel Fessler scénariste du film "Barrage contre le Pacifique"


Dans le Golfe du Siam, au bord de l'Océan Pacifique, une mère survit tant bien que mal avec ses deux enfants, Joseph (20 ans) et Suzanne (16 ans), qu'elle voit grandir et dont elle sait le départ inéluctable. Abusée par l'administration coloniale, elle a investi toutes ses économies dans une terre régulièrement inondée, donc incultivable.

 

Se battant contre les bureaucrates corrompus qui l'ont escroquée, et qui menacent à présent de l'expulser, elle met toute son énergie dans un projet fou : construire un barrage contre la mer avec l'aide des paysans du village. Ruinée et obsédée par son entreprise, elle laisse à Joseph et Suzanne une liberté quasi-totale.

C'est alors que M. Jo, fils d'un riche homme d'affaires chinois tombe sous le charme de Suzanne. La famille va tenter d'en tirer profit...

 

Projections au Hublot jeudi 15, vendredi 16, dimanche 18, lundi 19 séances à 18 h et les 14, 17, 19 et 20 janvier à 21 H

Programme téléchargeable sur www.cinemahublot.com

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans CINEMA - THEATRE
commenter cet article
30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 20:24

 

Ventre de papier  de Daniel Simon

par la Compagnie Banc Public

 

 

Tirée de l’œuvre d’un auteur belge, Daniel Simon, cette pièce poétique et drôle  immerge le spectateur dans les grands ouvrages de la littérature.

« C’est l’heure du déménagement pour la vieille bibliothèque ! Des centaines et des centaines de livres à trier, ranger, emballer... le temps presse. Pour Julie la bibliothécaire, c’est le désordre... l’angoisse, la galère... elle ne sait plus ou donner de la tête, par où commencer où terminer.

Et puis, il y a cette pluie incessante et cette eau qui ruissèle du plafond, qui ronge les livres, et toutes ces histoires avec... Et puis ces livres qui disparaissent ! Tout va de travers... se dégrade, se détraque...Même Marco, l’ouvrier de service ! Qui reste là, assit au beau milieu de ce chaos, en père peinard et qui lit, encore et toujours des romans, et même de la philosophie!

La journée se termine, la bibliothèque reste vide.

Soudain, une malle se déforme, bouge, émet des sons… »

 

Théâtre dès 5 ans

Vendredi 16 janvier à 14h30 : séance scolaire

Vendredi 16 et samedi 17 janvier 2009 à 20h30

Athanor – Guérande

 

Ce spectacle est organisé en partenariat avec l’Amicale Laïque de Guérande.

       

Tarif plein : 6€ Tarif réduit : 4€ (demandeur d’emploi, bénéficiaire du RMI, intermittent du spectacle, partenaire, adhérent, moins de 26 ans).

Renseignements et réservations auprès de la Compagnie Banc Public – 20, rue de la Mairie – 44420 LA TURBALLE – 02 40 23 77 98 – cie.bancpublic@yahoo.fr

 

 

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans CINEMA - THEATRE
commenter cet article
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 11:35

 

Cinéma Le Hublot,

 

Le dernier Disney pour une avant-première exceptionnelle le 4 Janvier !

 

A défaut d’avoir organisé le ciné-goûter annuel pour les fêtes de fin d’année (aucun film ne s’y prêtait), le Hublot fait un beau cadeau au jeune public croisicais pour commencer 2009. Dimanche 04 Janvier à 11h00, le cinéma croisicais projettera en avant-première nationale le dernier né des studios Disney, un mois avant sa sortie, Volt !

 

Le film d’animation est très attendu et a déjà récolté plus de 100 M$ aux Etats-Unis. Volt, c’est l’histoire d’un chien, héros d’une série télé, et qui va se retrouver hors des studios pour la première et qui va devoir affronter le Monde tel qu’il est réellement… et pas comme dans les films ! Il croisera sur sa route Mittens, un chat abandonné et blasé, et Rhino, un hamster fan de télé.

De quoi ravir petits et grands, alors ne manquez pas cette projection exceptionnelle.

 

Dimanche 04 Janvier à 11h00 au Hublot (tarif normal ! / pas de réservations).

Renseignements : www.cinemahublot.com

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans CINEMA - THEATRE
commenter cet article
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 14:53

 

Théâtre en automne 2008

 Le festival s’installe dans le paysage culturel

 


Il y a quelques jours s’achevait une nouvelle édition de Théâtre en automne. Une édition où se sont mêlés pour la première fois amateurs et professionnels, obtenant l’adhésion du public. En effet, près de 1500 spectateurs se sont empressés d’aller voir les 5 spectacles ou pièces proposées sur un mois
.

 

L’ouverture a donné le ton fin octobre, avec la venue de l’humoriste et imitateur Laurent Chandemerle, l’artiste qui monte,  a mis le feu aux planches. « Sa venue était importante pour la Ville du Croisic et nous le remercions d’avoir accepté notre invitation. Nous ne manquerons pas le faire revenir. Le pari de faire venir des artistes professionnels au Croisic est réussi, et sera reconduit »précise Mickaël Gauthier, adjoint à la culture. quatre pièces se sont ensuite succédées : Tic-Tac, la comédie policière déjantée de l’Atelier Théâtre du Grand Traict, puis la troupe d’Yvias avec la comédie enlevée de Dany Boon La Vie de Chantier, l’intrigue Parfum et suspicions par l’Amicale Laïque de Batz-sur-mer et pour finir  le très réussi 12 hommes en colère de la Troupe Ad‘Hoc. « Toutes les troupes nous ont offert des représentations d’une très grande qualité, le cru 2008 fut excellent et le public a suivi. Nous affichons un record de fréquentation ».

Certaines pièces ont même joué à guichet fermé, refusant parfois du public ! L’Atelier Théâtre du Grand Traict et Ad’Hoc vont d’ailleurs rejouer leur pièce en début d’année.

 

Théâtre en automne devenu incontournable sur la Presqu’île, forge son succès d’année en année, et promet à chaque fois des rendez-vous entre rires, fous rires et émotions. La volonté de donner l’accès au théâtre à tous avec des entrées plus qu’abordables par soirée, sera reconduit . Rendez-vous est déjà pris en Novembre 2008 pour retrouver certaines de ces troupes avec un nouveau spectacle.

 

D’ici là, le théâtre sera encore bien présent au Croisic avec un évènement comme il y en a rarement eu au Croisic. En effet, le comédien et metteur en scène Olivier Lejeune viendra présenter sa nouvelle pièce « Presse Pipole », le 11 Avril prochain à la Salle des Fêtes du Croisic. « Je suis heureux et fier de proposer cela aux croisicais et aux habitants de la presqu’île. Olivier fait halte au Croisic avec sa pièce par amitié, et par attache pour notre petite cité de caractère. Ce sera l’un des évènements culturels de l’année 2009 ! ».

Les places, qui seront limitées, seront en vente courant Janvier en Mairie.

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans CINEMA - THEATRE
commenter cet article
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 17:38

 

Douze hommes en colère

Une pièce événement par le Théâtre Ad’Hoc

 

Dernier volet de théâtre en automne, la pièce de Reginald Rose « Douze hommes en colère » devrait révéler un théâtre exigeant qui suscite la réflexion et interroge le spectateur sur ce qui constitue un moment important, celui de l’intime conviction qui décide du destin d’un homme.

Douze acteurs sur scène dans l’atmosphère épaisse du huis clos maintiennent la pression pendant plus de deux heures.

 

Certains se souviennent du film de Sidney Lumet, l’un des chef -d’œuvres du 7ème art, Un jeune homme d'origine modeste est accusé du meurtre de son père et risque la peine de mort. Le jury composé de douze hommes se retire pour délibérer et procède immédiatement à un vote : onze votent coupable, or la décision doit être prise à l'unanimité. Le juré qui a voté non coupable, sommé de se justifier, explique qu'il a un doute et que la vie d'un homme mérite quelques heures de discussion. Il s'emploie alors à les convaincre un par un. Le pièce reprise par la compagnie du Théâtre Ad’Hoc dégage une même intensité.

« Il y a eu un travail très important sur cette pièce puisque tous les acteurs occupent la scène en permanence, dans un huis clos. Le plus difficile c’est d’écouter les autres tout en restant très concentré. Le sujet reste très actuel, souvenons nous de l’affaire d’Outreau et au débat qui a suivi » déclare Pierre Reipert « Cela pose la question de la citoyenneté et des idées reçues, cela doit nous interpeller »

L’ambiance est renforcée par la proximité du public avec les comédiens, chose paradoxale puisque le délibéré reste secret mais qui renforce la tension.

 

Utile : « Douze hommes en colère » de Reginald Rose par le Théâtre Ad’Hoc, Vendredi 28 (20 h 30), samedi 29 (20h30) dimanche 30 novembre (15h) à la salle des fêtes du Croisic. Billetterie Mairie (accueil) et sur place (dans la mesure des places disponibles) entrée 3€ gratuit pour les moins de12 ans

 

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans CINEMA - THEATRE
commenter cet article
20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 08:12

Théâtre en automne 3ème opus

Parfums et suspicions à la salle des fêtes

 

Troisième volet du festival Théâtre en automne, la pièce « Parfums et suspicions » sera donnée par l’Amicale Laïque de Batz sur mer samedi 22 et dimanche 23 novembre à la salle des fêtes du Croisic. « Une comédie policière drôle et grinçante » précise Aline Masselin qui anime la petite troupe qui n’est plus tout à fait inconnue sur la presqu’île guérandaise.

C’est un peu une ambiance à la Agatha Christie avec les ingrédients incontournables. On y assiste à un assassinat avec le traditionnel indice qui déclenche une enquête qui se déroule à huis clôt dans une ambiance pesante avec des rebondissements. Le fringuant commissaire Berthomieu dénoue, un à un, les fil de cette histoire dans laquelle chacun se suspecte, il faut dire que les alibis tombent les uns après les autres  jusqu’au dénouement.

Inutile de préciser que ce spectacle s’adresse à tous les publics, que la troupe est excellente dans cet exercice et que la typologie des personnages favorise les performances. « C’est notre deuxième participation à ce rendez-vous annuel, nous avons ensuite une petite tournée qui nous emmènera à Donges et Saint Lyphard entre autre » conclue Aline Masselin.

 

Utile : pièce policière « Parfums et suspicions » par l’Amicale laïque de Batz, à la salle des fêtes du Croisic ; samedi 22 novembre à 20 h 30 et dimanche 23 à 15 h . Prix des places 3€, gratuit pour les moins de 12 ans. Les personnes qui n’auraient pas réservé pourront retirer un billet sur place (dans limites des disponibilités)

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans CINEMA - THEATRE
commenter cet article
12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 05:59

Théâtre en automne

La Vie de chantier selon Dany Boon

 

Le festival de théâtre croisicais s’affirme comme un rendez-vous incontournable, il accueille pour la troisième année consécutive la Troupe d’Yvias pour une pièce écrite par le comédien et réalisateur Dany Boon « La vie de Chantier ». Tout un programme !

 

Après une ouverture mémorable assurée par la troupe locale L’atelier théâtre du Grand Traict, voici une nouvelle fois la Troupe d’Yvias pour deux représentations. Deux rendez-vous à ne pas manquer pour le jeux des acteurs mais aussi et surtout pour ce nouvel opus du cultissime Dany Boon qui a observé par le petit bout de la lorgnette la société qui l’entoure. De l’action il y en a, des rebondissements aussi avec des situations folles ; c’est dire que le rythme ne faiblit pas dans cette histoire emmenée avec brio par des comédiens qui s’accaparent le sujet pour le transmettre au public.

 

L’histoire dans tout cela ? Il y est question d’une surprise qui tourne au vinaigre. Charles Bourlin se lance dans une opération immobilière à grande échelle plongeant sa petite famille dans une vie de chantier au sens propre comme au figuré. On y verra des ouvriers qui s’affairent, des huissiers qui procèdent, des travaux qui n’en finissent pas et bien entendu une famille ballottée par tous les aléas de la vie.


La troupe d’Yvias aime le public croisicais et ce festival
 ; les comédiens ne s’économisent pas sur scène, ils seront sept  à faire de cette vie de chantier un rendez-vous incontournable et trépidant. La troupe est "affûtée" d’autant que  la pièce a été rodée précédemment sur une trentaine de dates.
A noter également le décor plus vrai que nature.
A ne pas manquer.

 

« La vie de chantier » de Dany Boon  avec la troupe d’Yvias, samedi 15 novembre à 20 h 30 et dimanche 16 à 15 h. Réservations mairie du Croisic (accueil) billetterie sur place dans la limite des places disponibles ( 3€, gratuit pour les moins de 12 ans)

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans CINEMA - THEATRE
commenter cet article
9 novembre 2008 7 09 /11 /novembre /2008 20:57

Théâtre en automne

Tic Tac c’est Tip Top

 

Ce n’est pas l’habitude de notre site de s’enthousiasmer et pourtant il faut cette fois le dire, le dernier opus de l’Atelier Théâtre du Grand Traict qui avait l’avantage mais aussi la grosse responsabilité d’ouvrir le festival  Théâtre en Automne,  a non seulement transformé l’essai mais a connu un véritable succès. Rencontre avec une troupe et une pièce qui nous a emballé et qui a fait salle comble sur trois représentations !

 

On se souvient des précédentes productions de l’ATGT, notamment l’année dernière avec une plongée  dans les coulisses de la télévision, de son système très particulier. Déjà la jeu des acteurs avait montré une belle maturité, voire même une capacité et une innovation dans l’écriture.
Cette fois nous sommes en présence d’une écriture juste, d’une mise en scène réglée au millimètre mais aussi et surtout d’une performance des comédiens qui nous a bluffé.


Toute la troupe est à distinguer, et c’est sans doute ce qui la force de Tic Tac. La performance des acteurs est réelle, il y a de la folie dans cette histoire qui adresse un clin d’œil appuyé aux grands maîtres des intrigues policières,  avec de grand écrivains comme Agatha Christie et sa légendaire Miss Marple. ça fleure bon la naphtaline et  c’est joliment décalé et bien entendu très moderne. Il y a aussi l’ombre d’Hercule Poirot qui plane sur cette pièce, accompagné par l’élégance d’un Bond pimentée d’un relent de petite bourgeoisie de province et toujours un bruit obsédant,  le tic tac d’une bombe qui rythme le temps.

 

Décalé certes, mais le scénario met aussi en évidence une dosage subtil entre la folie, la logique et le suspens auquel on adhère sans réserve. Nous avons aimé cette pièce à sketches qui est finalement très cohérente dans sa construction et qui déroule une vraie histoire.

 

Il fallait oser superposer ces genres voisins mais aussi différents, faire cohabiter la folie et la logique implacable. Voilà une véritable pièce, signe évident de la maturité d’une troupe à l’intérieur de laquelle chacunpeut revendiquer le statut de comédien. A noter la prestation de Michèle Quellard, maire du Croisic, qui a eu le courage mais aussi le talent de monter sur scène dans un registre époustouflant

. Ce n’est pas évident pour un élu d’épouser une autre rôle que le sien, souvent formaté, réglé par les convenances et l’habitude. C’est aussi le cas des jeunes élus, Mikaël Gauthier, un fou de spectacle depuis toujours, bien accompagné par Geoffrey Bénigué, et les autres qui ne font pas de figuration mais bien au contraire affirment une personnalité étonnante, puissante,  ils impriment leur marque et leur trace dans cette histoire.  

Tous les comédiens sont à féliciter, pour la qualité de leur interprétation. Il n’y a pas de secret avec le théâtre, c’est le verdict immédiat, on ne peut pas tricher avec le public, c’est en direct que les comédiens se livrent, il ne peut y avoir de faux semblants . Chaque représentation est un nouveau challenge contrairement au cinéma où les prises se succèdent.

 

Oui, on sent de la maturité, un aboutissement et une composition tout en équilibre, surtout une formidable envie de dépasser le quotidien pour épouser des rôles puissants, passionnants, très bien pensés et compris.

 

Alors on a envie de dire que si les autres opus de cette nouvelle édition de Théâtre en Automne sont du même tonneau que cette première, la cuvée sera bonne voire même exceptionnelle, un grand cru.

 

Suivra la Troupe d’Yvias, habituée du festival qui produira une pièce de Danny Boon, ce sera après une autre forme d’expression avec l’atelier théâtre de l’amicale Laïque de Batz sur mer emmenée par Aline Masselin et puis viendra en clôture comme un  véritable bonheur, le monument « Douze homme en colère » une pièce  culte,  exceptionnelle,  donnée par la Compagnie du Théâtre Ad’Hoc qui  toujours se signale au public par un niveau élevé en même temps qu’exigeant.

 

Décidément le Festival Théâtre en Automne entraîne le public, de manière presque mécanique, dans un tourbillon de qualité, de plaisir ! Un régal qui fait la fin d’automne plus agréable.

 

 texte et photos © Milepat Production Le Croisic - Tous droits réservés

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans CINEMA - THEATRE
commenter cet article