Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : HIPPOCAMPEinfo2
  • HIPPOCAMPEinfo2
  • : TOUTE L'INFO Locale, Nationale et Internationale. Reportages -
  • Contact

DIVERS

 

soir-sur-les-quais.jpgScan-Lauf-jpg

 

 

Recherche

A la Une!

 Le premier média sur l'info locale
 Votre annonce ou votre publicité sur

"Ensemble, faisons circuler l'Info" "  

« Le savoir faire n’est rien sans le faire savoir »

contact téléphonique : 06 27 22 74 28

site  de Milepat Production : http://mileprod.over-blog.com
(pour nous contacter cliquer sur le bandeau)
entreprise individuelle SIRET n° 332 893 635 00059 code APE 7021Z

Les bonnes adresses au Croisic 

cliquer sur les liens 

 

Les saveurs de la mer, au cœur du centre historique  

 

Milepat Production Le Croisic "Votre communication sur mesure" :

 MAQUET~2 MAQUET~2 (cliquer sur le lien)

 

 

 

Communiqués

Carnaval : venez nous rejoindre

La ville invite tous ceux qui souhaitent à rejoindre les carnavaliers déjà inscrits pour le carnaval du Croisic le samedi 14 avril au soir pour le bal et le dimanche 15 avril pour le défilé sur les quais. Pas de thème imposé, costumes libres, chars acceptés avec enthousiasme. Contact à la mairie Laure Brechet 02 28 56 78 50 ou l.brechet@lecroisic.fr

 

 

 

Promotion de la Ville   

le croisic documentaire le croisic : documentaire copyright Milepat Production

 

(clic gauche pour visionner chaque vue, clic droit pour voir la vue précédente)

le croisic donnez de la hauteur 

Archives

Site à découvrir CAPTAIN MALO


Pour atteindre le site de CAPTAIN MALO cliquer  sur le bandeau
31 janvier 2007 3 31 /01 /janvier /2007 08:37

Le chômage termine l'année 2006 en nette baisse, toutefois contestée
PARIS (AFP), 21:29
© AFP 

A deux mois et demi de la présidentielle, le nombre de chômeurs en France est revenu à 2,092 millions, affichant en 2006 une baisse d'un point flatteuse pour le gouvernement qui n'échappe pas cependant à une vaste polémique sur les limites du baromètre officiel.

Le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) s'est établi à 8,6% de la population active en décembre, contre 9,6% un an plus tôt.

Au cours de l'année 2005, il avait reculé de moins d'un demi-point après une quasi-stagnation en 2004. Dominique de Villepin annonce un taux à 8% "dans les mois à venir".

Durant l'année 2006, qui est "la meilleure depuis l'an 2000" selon le ministre de l'Emploi Jean-Louis Borloo, le nombre de chômeurs de catégorie 1 (immédiatement disponibles et cherchant un CDI à temps plein) a connu une baisse de 9,9% en données CVS. "Avec la même règle, le même thermomètre et la même méthodologie" que par le passé, a souligné M. Borloo, en réponse à la polémique sur les chiffres, qualifiée "d'opération" politique.
"Que le baromètre ne soit pas une analyse parfaite du marché du travail, j'en suis conscient mais (...) les chiffres du chômage, je ne les gère pas, je ne les organise pas", a souligné M. Borloo.
Dominique de Villepin, lors de sa conférence de presse mensuelle, a dénoncé "des polémiques stériles" et "aberrantes" qui "font le jeu des extrêmes" et relèvent de "déviations idéologiques".
Avec un chômage qui n'est pas descendu sous les 8% depuis plus de 20 ans et des conditions d'indemnisation dégradées, l'emploi reste en tête des préoccupations des Français et un enjeu majeur dans la campagne pour l'Elysée.

Alors, dans un contexte de croissance molle, à quoi tient le petit miracle 2006 ?

Pour le PS, "il est désormais incontestable que la baisse statistique du chômage ces derniers mois est d'abord le fait de l'explosion des radiations administratives, de l'augmentation massive du nombre de départs à la retraite et de la multiplication d'emplois précaires à temps très partiel".
Pour le collectif d'associations et de syndicats Les autres chiffres du chômage (ACDC), le reflux du chômage s'explique aussi par la hausse des chômeurs "radiés", "déboutés" et "dégoûtés" par le "renforcement des contrôles et sanctions".

Au-delà, une des explications de la baisse réside dans la création d'emplois salariés qui a renfloué l'assurance chômage, sortie du rouge en 2006 sans toutefois éponger un déficit de 13 milliards d'euros environ. Il y a aussi les contrats aidés par l'Etat, remis au goût du jour par M. Borloo: "Il y en a plus qu'il y a deux ans, reconnaît le ministre, mais beaucoup moins qu'il y a cinq ans".
Il y a aussi davantage de formations, "une bonne idée pourvu que ce ne soit pas des systèmes de garage" selon M. Borloo.

L'ANPE, comme le gouvernement, arguent aussi du dynamisme de la création d'entreprises (+233.000 en 2006, selon l'Insee) dont 40% par des chômeurs.

Finalement, "il y a une baisse du chômage et il faut s'en féliciter", grâce "au traitement social", au "renouvellement démographique" et à "une économie un peu plus poussée", a souligné François Chérèque, secrétaire général de la CFDT.
La dernière fois que le taux de chômage était à 8,6% (juin 2001), remarque l'économiste Marc Touati, la confiance des ménages atteignait des sommets: "Aujourd'hui, les ménages ont compris que le recul récent du chômage est en partie artificiel et qu'il ne leur offrait pas de perspective durablement positives".

Origine : AGENCE FRANCE PRESSE


Le halo du chômage

Le « halo du chômage », d’après J. Freyssinet[16]. Quelques exemples de situations intermédiaires D’après les définitions statistiques, chaque individu peut rentrer dans l’une des trois catégories suivantes :

Chômeur s’il remplit les critères de la définition,
actif occupé s’il travaille effectivement,
inactif s’il ne travaille pas et ne remplit pas les critères de définition du chômage (exemple : les retraités, les enfants, les étudiants …).
La crise économique entamée dans les pays occidentaux à partir des années 1970 a contribué à créer de nouvelles situations rendant cette catégorisation parfois incertaine.

On remarque d’abord qu’un certain nombre de personnes se trouvent entre une situation d’inactivité et de chômage (cf. zone 3). Parmi elles, beaucoup désirent travailler mais ne sont pas comptabilisées parce qu’elles ont trop peu de chance de retrouver un emploi (et sont donc dispensées de recherche d’emploi) ou parce qu’elles ont renoncé, par découragement, à rechercher un emploi. Dans ce dernier cas, il peut s’agir de chômeurs de longue durée subissant des cas d’extrême exclusion sociale, de mères au foyer désirant travailler mais n’entamant pas de démarche, ou encore d’étudiants choisissant de poursuivre leurs études à défaut d’avoir pu se faire embaucher.

La zone floue entre l’emploi et le chômage (cf. zone 2) s’accroît avec la multiplication des formes atypiques d’emplois : les travailleurs subissant un temps partiel non voulu, les personnes recherchant un emploi mais ayant un peu travaillé dans la semaine ou le mois de référence, ainsi que les personnes possédant un emploi précaire.

De même, on trouve des situations intermédiaires entre l’emploi et l’inactivité (cf. zone 1), situation occupée par les individus faisant le choix de travailler moins. Enfin, les travailleurs clandestins et les employés « au noir » ne sont catégorisables dans aucun des trois groupes (cf. zone 4).

Le sous-emploi en France en 1996, d’après Jacques Freyssinet[17] Chômeurs au sens du BIT Chômage « déguisés » Absence de recherche d’emploi Temps réduit subi Précarité subie (intérim, CDD… subis)

 

 

Repost 0
Published by AGENCE FRANCE PRESSE - PARIS - dans EMPLOI
commenter cet article
30 décembre 2006 6 30 /12 /décembre /2006 12:32

BONNE ANNEE A TOUS LES LECTEURS

d' HIPPOCAMPEINFO2

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans EMPLOI
commenter cet article
1 avril 2006 6 01 /04 /avril /2006 07:46

Grand oublié de l'actualité le contrat nouvelle embauche est en application depuis plus de 6 mois, HippocampeInfo2 souhaite recueillir l'opinion du public sur ce dispositif complètement occulté par le débat national qui touche le CPE.

Personnes en activité sous ce régime, personne en quête d'emploi, employeurs potentiels qu'en pensez-vous, exprimez-vous.

 

rappel : Qu'est-ce que le CNE ?

Comment ça marche ?

 

Le contrat nouvelles embauches est une nouvelle catégorie de contrat à durée indéterminée (CDI). Il doit être établi par écrit et soumis à toutes les prescriptions du Code du travail et des conventions collectives du secteur d?activité en question.

 

Pendant les 2 premières années, le contrat nouvelles embauches obéit à des règles de rupture aménagées. Après 2 années, les règles de droit commun des contrats à durée indéterminée s?appliquent.

 

Qui est concerné ?

 

Toute personne qui trouve un emploi dans une entreprise de 20 salariés au plus.

 

Les conditions de rupture de contrat :

 

Si vous souhaitez au cours des 2 ans rompre votre contrat, ou si votre employeur souhaite rompre votre contrat dans les 2 premières années, le préavis est croissant de deux semaines à un mois selon l?ancienneté du contrat.

 

Il vous sera versé une indemnité égale à 8% de la rémunération brute due depuis la conclusion du contrat. Cette indemnité n?est soumise ni à l?impôt ni aux cotisations sociales.

 

Vous pourrez bénéficier de l?assurance chômage selon les règles en vigueur. Toutefois si la rupture intervient après le quatrième mois du contrat et avant la fin du sixième mois, l?État vous verse une indemnité si vous ne bénéficiez pas de l?assurance-chômage.

 

Vous aurez également droit à une couverture d?assurance chômage renforcée ainsi qu?aux droits à congé de formation et au droit individuel à la formation.

 

Si, du fait d?un nouveau pic d?activité dans l?entreprise qui vous a employé, votre ex-employeur souhaite conclure un "nouveau" contrat nouvelles embauches avec vous, un délai de 3 mois à compter de la rupture du précédent contrat doit être respecté.

 

Quels avantages ?

 

Le contrat nouvelles embauches est un contrat à durée indéterminée qui vous ouvre un accès pérenne à l?entreprise, avec l?ensemble des droits individuels et collectifs.

donnez votre opinion en laissant un commentaire (voir le lien commentaire à la fin de cet article)

 

 

Repost 0
Published by padraig - dans EMPLOI
commenter cet article