Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : HIPPOCAMPEinfo2
  • HIPPOCAMPEinfo2
  • : TOUTE L'INFO Locale, Nationale et Internationale. Reportages -
  • Contact

DIVERS

 

soir-sur-les-quais.jpgScan-Lauf-jpg

 

 

Recherche

A la Une!

 Le premier média sur l'info locale
 Votre annonce ou votre publicité sur

"Ensemble, faisons circuler l'Info" "  

« Le savoir faire n’est rien sans le faire savoir »

contact téléphonique : 06 27 22 74 28

site  de Milepat Production : http://mileprod.over-blog.com
(pour nous contacter cliquer sur le bandeau)
entreprise individuelle SIRET n° 332 893 635 00059 code APE 7021Z

Les bonnes adresses au Croisic 

cliquer sur les liens 

 

Les saveurs de la mer, au cœur du centre historique  

 

Milepat Production Le Croisic "Votre communication sur mesure" :

 MAQUET~2 MAQUET~2 (cliquer sur le lien)

 

 

 

Communiqués

Carnaval : venez nous rejoindre

La ville invite tous ceux qui souhaitent à rejoindre les carnavaliers déjà inscrits pour le carnaval du Croisic le samedi 14 avril au soir pour le bal et le dimanche 15 avril pour le défilé sur les quais. Pas de thème imposé, costumes libres, chars acceptés avec enthousiasme. Contact à la mairie Laure Brechet 02 28 56 78 50 ou l.brechet@lecroisic.fr

 

 

 

Promotion de la Ville   

le croisic documentaire le croisic : documentaire copyright Milepat Production

 

(clic gauche pour visionner chaque vue, clic droit pour voir la vue précédente)

le croisic donnez de la hauteur 

Archives

Site à découvrir CAPTAIN MALO


Pour atteindre le site de CAPTAIN MALO cliquer  sur le bandeau
3 mai 2006 3 03 /05 /mai /2006 08:17
NEWS…..international…NEWS
 
ISRAEL/PALESTINE :
 L'émissaire l'Envoyé spécial du Quatuor pour le Moyen-Orient, James D. Wolfensohn président sortant de la Banque Mondiale, a présenté lundi 1er mai 2006 son rapport final au cours d'une conférence de presse à Washington aux Etats-Unis, en présence de la secrétaire d'Etat Condoleezza Rice. Il a violemment critiqué la décision des puissances internationales de suspendre leurs aides au gouvernement palestinien dirigé par le Hamas. Il a déclaré : "Après avoir investi plus d'un milliard de dollars par an en aides aux Palestiniens, notamment dans la construction d'infrastructures et la relance d'une économie nécessaires à l'avènement d'un "Etat palestinien viable, allons-nous tout simplement abandonner ces objectifs ?". Il a ajouté : "Il m'étonnerait que quelqu'un sorte gagnant de la fin de la scolarisation des enfants ou d'une famine palestinienne. Et je ne crois pas que des membres du Quartet pensent que cela puisse constituer une politique viable". James D. Wolfensohn a officiellement démissionné le 30 avril 2006 en raison "blocage actuel" au sein du Quartet - qui regroupe les Etats-Unis, l'ONU, l'Union Européenne et la Russie - sur son rôle après l'arrivée du Hamas au pouvoir.
ISRAEL :
Le quotidien "Jerusalem Post" a révélé, dans son édition du dimanche 30 avril 2006 "le pire scandale sexuel de l'histoire de Tsahal" (NDLR. Armée israélienne) où "près de 30 soldats sont soupçonnés d'avoir entretenu des relations sexuelles illégales avec une jeune fille de 14 ans, la fille d'un militaire de carrière de l'armée de l'air". Les soldats risquent d'être inculpés pour détournement de mineure, a indiqué un officier de l'armée de l'air au "Jerusalem Post". Selon le quotidien, les délits auraient commencé il y a un an et demi, alors que la jeune fille n'était âgée que de 13 ans. ** Le chef d'état-major Dan Haloutz a déclaré mardi 2 mai 2006 à la radio publique que "si l'Iran parvient à disposer de l'arme atomique, avec son régime actuel, cela constituera une menace existentielle pour Israël. Le régime de Téhéran tire sur la corde, et j'espère qu'il ne prendra pas le risque de la rompre".
CISJORDANIE :
Le dirigeant du syndicat des travailleurs palestiniens, Shaher Saeed, a déclaré lundi 1er mai 2006 à l'occasion d'un rassemblement de milliers de travailleurs en chômage dans la ville de Ramallah pour la Fête du Travail que 68 travailleurs palestiniens avaient été tués par les troupes israéliennes au cours des 2 dernières années. Shaher Saeed a indiqué qu'au moins 300 000 travailleurs palestiniens étaient au chômage. Le Bureau de la statistique central palestinien a indiqué que le taux de chômage en Cisjordanie et dans la bande de Gaza était de plus 50 %.
IRAK :
Le convoi de Maamoun Sami Rachid, gouverneur de la province d'Anbar, à l'ouest de Bagdad, a été visé mardi 2 mai 2006 par un attentat à la voiture piégée qui a fait 3 morts parmi ses gardes-du-corps. On ignore si le gouverneur a été touché lors de cette attaque. ** Le ministre allemand des affaires étrangères, Frank Walter Steinmeier, actuellement en visite au Chili, a annoncé qu'après 13 semaines de détention, les 2 ingénieurs originaires de Leipzig, Thomas Nitzschke et René Bräunlich, employés dans une usine de détergents dans le complexe industriel entourant la raffinerie de pétrole de Baïdji, la plus importante d'Irak, dans le nord du pays, enlevés le 24 janvier 2006, ont été libérés.
IRAN : Le ministre de la Justice, Jamal Karimirad, a annoncé que 2 Suédois, employés dans le bâtiment en Iran, ont été condamnés à 3 ans de prison pour avoir photographié des bâtiments militaires et installations de télécommunications à Qeshm, île iranienne du Détroit d'Ormouz à environ 1 400 kilomètres au sud de la capitale Téhéran.
ITALIE :
Le premier ministre Silvio Berlusconi a officiellement remis sa démission mardi 2 mai 2006 au chef de l'Etat Carlo Azeglio Ciampi, ouvrant la voie à la formation d'un nouveau gouvernement par Romano Prodi (gauche), ancien président de la Commission européenne, dont le parti a remporté les élections législatives des 9 et 10 avril 2006.
FRANCE :
Des représentants des 5 membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et de l'Allemagne étaient réunis mardi 2 mai 2006 à Paris pour débattre de la crise nucléaire iranienne et préparer la réunion de leurs ministres des Affaires étrangères le 9 mai à New York. La Chine et la Russie restent hostiles à des sanctions et à toute action militaire contre l’Iran.
CANADA :
Dans une interview au quotidien du Québec "La Presse", l'ancien Premier ministre français Alain Juppé a annoncé son retour, à l'été 2006, en France dans sa ville de Bordeaux après un séjour d'un an au Québec. Alain Juppé est arrivé en 2005 à Montréal où il enseigne à l'Ecole nationale d'administration publique (ENAP) après avoir été condamné le 1er décembre 2004 en appel à 14 mois de prison avec sursis et un an d'inéligibilité - au lieu de 10 ans en première instance dans l'affaire des emplois fictifs du RPR.
KIRGHISZTAN :
La totalité du gouvernement a donné sa démission mardi 2 mai 2006 après un vote du parlement vendredi 28 avril 2006 critiquant son action.
NEPAL :
 Le nouveau Premier ministre, Girija Prasad Koirala, a présenté la composition de son gouvernement, dont les 7 membres ont prêté serment devant le roi Gyanandra. Les tâches prioritaires de ce gouvernement seront d'ouvrir des discussions de paix avec les rebelles maoïstes et de réduire les prérogatives du roi.
ONU :
A l'occasion de la Journée Mondiale de la liberté de la presse, célébrée mercredi 3 mai 2006, le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a présenté mardi 2 mai 2006 devant l'ONU son rapport sur la liberté de la presse dans le monde et a présenté la liste des 10 pays les plus censurés au monde. La Corée du Nord est en tête suivie par la Birmanie, le Turkménistan, la Guinée équatoriale, la Libye, l'Erythrée, Cuba, l'Ouzbékistan, la Syrie et le Belarus. Le CPJ qualifie la censure d'Etat comme "l'une des plus pressantes menaces contre les journalistes à travers le monde". Pour déterminer le classement des plus importants censeurs, les équipes du CPJ ont établi plusieurs critères : contrôle d'Etat sur tous les médias, existence d'une censure formelle, utilisation de la violence par le gouvernement, emprisonnement et harcèlement des journalistes, interdiction à la presse étrangère de filmer, restrictions de l'accès à Internet. Pour la directrice du CPJ, Ann Cooper, "la population de ces pays est quasiment isolée du reste du monde par des dirigeants autoritaires qui musèlent la presse et étranglent l'information grâce à des lois répressives, la peur et l'intimidation".
ETATS-UNIS : Des centaines de milliers d'immigrants illégaux ont défilé dans les rues des grandes villes américaines lundi 1er mai 2006 pour demander au Congrès une réforme qui leur permettrait de travailler en toute légalité et d'obtenir la citoyenneté. ** Selon un sondage effectué pour le magazine "National Geographic", 6 jeunes Américains sur 10 ne savent pas où est situé l'Irak, pas plus que le tiers des jeunes âgés entre 18 et 24 ans ne savent où se trouvent la Louisiane, frappée par l'ouragan Katrina. Selon le président du "National Geographic" John Fahey, "l'illettrisme géographique influence notre santé économique, nos relations avec les autres nations et notre environnement et nous isole du monde". Le magazine a donc décidé de lancer une campagne sur 5 ans, baptisée "My Wonderful World" et destinée à améliorer les connaissances géographiques des jeunes âgés de 8 à 17 ans. 
 
Repost 0
Published by GOOPRESS - dans NEWS
commenter cet article
19 avril 2006 3 19 /04 /avril /2006 08:14
L'info gratuite chez vous tous les jours en vous abonnant à la news letter
(voir colonne de droite, laissez votre adresse courriel et validez)
à bientôt chez vous!

ITALIE : Le président de la République Carlo Azeglio Ciampi, 85 ans, dont le mandat échoit le 18 mai 2006, a indiqué mardi 18 avril 2006 qu'il ne briguera pas un second mandat.
 BELGIQUE : Daniel Féret, président du Front national belge a été condamné à 10 ans d'inéligibilité et à 250 heures de travail d'intérêt général. Il a été reconnu coupable de d'avoir diffusé des tracts contenant des propos racistes et discriminatoires.
 FRANCE :Un rassemblement a eu lieu dimanche 16 avril 2006 à Paris pour demander aux autorités de faire pression sur la Côte d'Ivoire afin d'obtenir la vérité sur la disparition du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer, connu sous le pseudonyme de James Cenach, disparu le 16 avril 2004 à Abidjan en Côte d'Ivoire. ** Le porte-parole de l'Elysée, Jérôme Bonnafont, a annoncé que le président de la République, Jacques Chirac, effectuera mercredi 19 et jeudi 20 avril 2006 sa septième visite en Egypte dans le but "d'exprimer le soutien français aux efforts de modernisation en Egypte, et montrer qu'il n'y a pas de fatalité pour le prétendu "choc de civilisation", selon le communiqué présidentiel.
UKRAINE :A quelques jours du 20e anniversaire de Tchernobyl, 26 avril 1986, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a publié mardi 18 avril 2006 un nouveau rapport intitulé "Les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl sur la santé des populations : une vue d'ensemble" qui révèle que 5 000 personnes, enfants ou adolescents au moment de la catastrophe, ont été atteintes d'un cancer de la thyroïde. Quelque 4 000 autres cas pourraient être diagnostiqués dans les prochaines années. Immédiatement après l'accident, 116 000 personnes ont été évacuées de la zone contaminée. 230 000 personnes ont été évacuées dans les années qui ont suivi l'accident. Plus de 5 millions de personnes vivent toujours aujourd'hui dans des zones contaminées, précise l'OMS.
BELARUS : La chambre basse du Parlement biélorusse a approuvé lundi la nomination de Sergei Sidorsky au poste de Premier ministre.
ETATS-UNIS : Le tribunal de Brooklyn à New York a condamné mardi 18 avril 2006 le syndicat des transports de New York à une amende de 2,5 millions de dollars pour la grève qui a paralysé les transports de la ville pendant 3 jours pendant les fêtes de fin d'année. la collecte automatique des cotisations de l'Union des Travailleurs des Transports (TWU, Transport Workers Union), forte de 33 000 membres a été également suspendu jusqu'à nouvel ordre par le tribunal. La Cour suprême de l'Etat de New York avait infligé mardi 20 décembre 2005 une amende d'un million de dollars par jour au syndicat des transports new-yorkais pour faits de grève, au premier jour de la paralysie du système de transports en commun (Metropolitan Transit Authority, MTA) de la ville de New York pour violation d'une loi de l'Etat interdisant aux travailleurs du service public de se mettre en grève. C'est la première fois depuis 1980 que les transports en commun new-yorkais se mettent en grève. Elle avait duré 11 jours. Les grévistes se battent pour la défense des salaires et des retraites.
ONU/PALESTINE/ISRAEL : Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni mardi 18 avril 2006 à la demande du Groupe des Etats arabes, de l'Organisation de la Conférence islamique (OCI) et du Mouvement des non alignés, pour un débat sur la situation au Moyen-Orient au cours duquel 34 délégations se sont exprimées. Le représentant d'Israël, Dan Gillerman, a dénoncé "l'oeuvre du nouvel axe de la terreur qui comprend la Syrie et l'Iran". Il a ajouté : "Depuis septembre 2000, Israël, a essuyé près de 26 000 attaques". Dan Gillerman a qualifié de "légitime défense" les opérations militaires menées dans le Territoire palestinien. Le représentant israélien a aussi a rejeté toute tentative de comparer les morts accidentelles découlant de ces opérations aux attentats-suicides qui ciblent femmes et enfants. L'Observateur de la Palestine, Riyad Mansour, a estimé qu'Israël devait "cesser de justifier ses incursions par une prétendue nécessité de légitime défense, affirmant qu'il s'agissait plutôt d'une "ferme intention de maintenir l'occupation". Au cours du débat, des appels à la retenue ont été lancés à Israël qui a aussi été prié de cesser l'expansion des colonies de peuplement, la construction de la barrière de sécurité, les autres actions unilatérales et les exécutions extrajudiciaires. Israël a, par ailleurs, été exhorté à reprendre le transfert des revenus fiscaux dus à l'Autorité palestinienne. Plus de détails : Le compte-rendu des interventions devant le Conseil de sécurité de l'ONU
 SRAEL : Mohammad Abou Teir, député du Hamas, mouvement de la Résistance Islamique, qui a remporté les élections législatives du 25 janvier 2006, et 6 autres membres de ce mouvement ont été arrêtés dimanche 16 avril 2006 à Jérusalem Est par la police israélienne et placé en détention pendant quelques heures avant d'être relâchés. Ils sont soupçonnés d'avoir "continué à préparer un rassemblement illégal" selon la police de Jérusalem. Israël interdit toutes les activités politiques palestiniennes à Jérusalem-est, occupé et annexé à la suite de la guerre des Six Jours en 1967. Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-est la capitale de leur futur Etat. Le ministre chargé des Affaires de Jérusalem dans le gouvernement Hamas, Khaled Abou Arafeh, avait été arrêté le 6 avril 2006 et libéré quelques heures plus tard.
JORDANIE : Nasser Judeh, porte-parole du gouvernement, a annoncé mardi 18 avril 2006 que la "visite du ministre palestinien des Affaires étrangères Mahmoud al-Zahar, programmée mercredi, avait été remise à plus tard jusqu'à nouvel ordre" expliquant à l'agence de presse américaine "Associated Press" que "des missiles, des explosifs et des armes automatiques avaient été saisis au cours des deux derniers jours". Il a estimé que "des activistes du Hamas ont réussi à passer en contrebande ces armes dangereuses dans le pays". Mahmoud al-zahar était lundi 17 avril 2006 en visite en Arabie saoudite où il a rencontré son homologue Saoud al-Fayçal qui a promis de verser une aide de 92,4 millions à l'Autorité Nationale Palestinienne. L'Arabie saoudite a également fait don à l'Autorité palestinienne de 20 millions de dollars d'aide d'urgence en mars 2006.
IRAK : Un attentat a été perpétré mardi 18 avril 2006 dans un café de la capitale Bagdad faisant 7 morts et une vingtaine de blessés.
IRAN : Le porte-parole officiel de la diplomatie iranienne, Hamid Reza Assefi, a déclaré mardi 18 avril 2006 à l'issue de la réunion des 5 membres permanents du Conseil de Sécurité de l'ONU qui s'est tenue à Moscou que "La République islamique réagira aux pressions politiques" et "répondra de manière adéquate à toutes les tentatives de pression politique sur ses dirigeants" ajoutant : "Ni la région, ni les Etats-Unis n'ont la possibilité de lancer une action militaire contre l'Iran. Cette mesure n'est pas à l'ordre du jour de l'administration américaine".
 COTE D'IVOIRE : Walter Kalin, Représentant du Secrétaire général de l'ONU pour les droits humains des personnes déplacées dans leur propre pays, est arrivé mardi 18 avril 2006 à Abidjan pour une visite de 9 jours. Il doit visiter plusieurs régions et localités y compris celle de Bouaké, dans le Centre, et celle de Guiglo, dans l'Ouest. Selon les estimations de l'ONU, entre 800 000 et 1,5 million de personnes ont été déplacées dans le pays suite à la guerre civile qui a débuté en septembre 2002. Près de 500 000 des déplacés vivent dans des conditions précaires.
SOUDAN : L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a confirmé la présence de la grippe aviaire chez des volailles du Soudan. Selon les autorités de Khartoum, un éleveur est suspecté d’avoir lui aussi contracté le virus H5N1.
 RUSSIE : Les 5 membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU, plus l'Allemagne, réunis à Moscou pour discuter du nucléaire iranien ne sont pas parvenus à un accord. Le président américain George W. Bush n'avait exclu aucune option mardi, y compris militaire, pour empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire . Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov avait recommandé lundi 17 avril 2006 à son homologue iranien Manouchehr Mottaki, lors d'un entretien téléphonique, de suspendre les activités d'enrichissement de l'uranium. ** Le vice-ministre Sergueï Kisliak a remis mardi à l'ambassadeur américain à Moscou, William Burns, une note de protestation concernant le séminaire tchétchène intitulé "Le front caucasien d'Abdoul-Khalim Sadoullaïev et les perspectives d'un nouveau Naltchik", organisé à Washington le 14 avril 2006 sous l'égide de l'organisation non gouvernementale Jamestown Fund. L'organisation d'actions de ce genre sur le territoire américain entre en contradiction avec les engagements internationaux des Etats-Unis dans le domaine de la lutte antiterroriste, et notamment, dans le cadre de la résolution 1624 du Conseil de sécurité de l'ONU et la Convention du Conseil de l'Europe pour la prévention du terrorisme, dans la rédaction de laquelle les Etats-Unis ont pris une part active, souligne le message.
VIETNAM : Le Xe congrès du Parti communiste vietnamien (PCV) s'est ouvert mardi 18 avril 2006 à Hanoï par des appels à une lutte sans merci contre la corruption, présentée comme "l'ennemi numéro un du régime". La moitié du Bureau politique, actuellement composé de 14 membres, devrait être renouvelée. Le président de la République Tran Duc Luong, 68 ans, et le Premier ministre Phan Van Khai, 72 ans, devraient quitter le cénacle à l'issue du congrès tout en continuant encore plusieurs mois à assumer leurs fonctions respectives.
Repost 0
Published by Goopress - dans NEWS
commenter cet article
15 avril 2006 6 15 /04 /avril /2006 08:49

Le député béarnais Jean Lassalle aura finalement obtenu gain de cause : le gouvernement français et les dirigeants de Toyal ont conclu hier un accord pour le maintien du groupe nippon sur le seul site d'Accous. Cette affaire a été suivie de très près au Japon. François Bayrou a salué "la magnifique victoire" du député UDF qui a été hospitalisé immédiatement après la signature de l'accord.


Les candidats à la candidature des verts pour 2007 -Yves Cochet (député), Dominique Voynet (sénatrice), Jean Desessard (sénateur), Cécile Duflot (porte-parole) et Alain Uguen (ex-conseiller régional de Bretagne)- ont rencontré les adhérents Verts à travers toute la France, grâce à sept meetings organisés par la direction du parti. Après un mois de débats contradictoires, les bulletins de vote des adhérents seront dépouillés après Pâques, le 20 avril, au siège du parti. Un second tour opposera les deux candidats arrivés en tête.


Six généraux à la retraite appellent le secrétaire à la défense américaine à démissionner, dénonçant son autoritarisme dans la conduite des opérations en Irak, trois ans après le début de l’intervention armée. Hier, le Président des Etats-Unis a soutenu Donald Rumsfeld : « La conduite énergique et décidée des affaires par le secrétaire Rumsfeld est exactement ce dont nous avons besoin dans cette période cruciale. Il a mon entier soutien et ma plus profonde reconnaissance ». Après le scandale d’Abou Ghraïb, l’an dernier, Donald Rumsfeld avait déjà proposé de donner sa démission. George W. Bush avait refusé.

Repost 0
Published by padraig - dans NEWS
commenter cet article
15 avril 2006 6 15 /04 /avril /2006 04:14

LA REVUE DE PRESSE

Le Parisien juge « chaotique » la situation au Tchad, tandis que « la France s’interroge sur la conduite à tenir ».

Constatant également que « la rébellion fait vaciller le pouvoir tchadien », Le Figaro évoque un « soutien sans participation de l’armée française ». En Une toujours, Le Monde analyse le rôle de Paris comme « loin d’être clair ». Une attitude ici qualifiée d’ « indécise ». Ouest-France assure que « les rebelles (sont) aux portes de la capitale » (N’Djamena). La même photo d’un convoi d’hommes en armes s’accompagne en ouverture de L’Humanité de cette formule : « La guerre civile gagne la capitale ». Selon Les Dernières Nouvelles d’Alsace, « au Tchad comme en Côte d’Ivoire, on retrouve l’ingrédient principal de tous les coups d’Etat réussis ou manqués en Afrique : l’appartenance ethnique qui réclame ou accapare le pouvoir sans jamais le partager. La France est depuis hier au coeur de ce bourbier. (Car) le Tchad est une plaque tournante et Paris veut se maintenir en Afrique, redevenue un continent à partager en zones d’influence pour ses richesses en hydrocarbure et matières premières. Les Chinois y sont omniprésents et les Américains ne se sont jamais autant intéressés à l’Afrique francophone ». D’après Le Républicain Lorrain, « avec un Idriss Déby gravement malade et un clan présidentiel désormais divisé entre N’Djamena et la rébellion, Paris craint que le pays ne connaisse un scénario à la somalienne. Autrement dit, un émiettement entre chefferies et un partage du territoire entre chefs de guerre rivaux exerçant leurs droits au détriment de la population ».

L’Est Républicain écrit aussi que « sur ce continent, la France joue un rôle qui tient davantage de la posture que de l’influence. Aujourd’hui en Afrique, elle ne peut plus faire ni défaire les régimes. Au mieux, elle joue un rôle tampon entre les gouvernements en place et les rebelles qui veulent les renverser ». D’après La Croix, Déby n’est qu’un « dictateur sans scrupules. Après avoir libéré le pays d’Hissène Habré, ce président s’est maintenu avec les mêmes méthodes. La terreur règne toujours.

On continue de repêcher des cadavres dans les eaux du Chari, le fleuve qui traverse N’Djamena. (Et néanmoins), la France soutient l’homme en place ». Selon Libération, « à l’instar de feu Eyadéma au Togo, du Congolais Sassou Nguesso ou du Gabonais Omar Bongo, Déby est l’un des derniers "bons soldats" de la Françafrique ». L’éditorial de ce journal ajoute : « A s’impliquer directement dans les affaires de ses anciennes colonies, Paris s’expose à l’accusation de néo-colonialisme. La raison de la présence française n’a pas varié depuis la conquête en 1900 : la nature politique a horreur du vide, il faut donc occuper ce vaste espace semi désertique, pour éviter que d’autres s’y installent ».

Considéré comme « un porte-avions terrestre ancré au coeur de l’Afrique noire, le Tchad n’a d’autre intérêt que stratégique et militaire. Sa déstabilisation (outre les pétrodollars) est aussi l’effet de l’extension du cancer qui ravage depuis trois ans, dans l’indifférence, le Darfour, et qui a déjà fait des centaines de milliers de victimes et des millions de réfugiés ». Ultime synthèse de La Tribune, avec ce titre lapidaire : « Rebelles et gouvernement tchadiens se battent pour les revenus du pétrole ».

Cauchemar explosif

Un liquide précieux qui revient à la Une des Echos, plaçant « la croissance mondiale sous la menace d’un baril à 70 dollars » ! « Le pétrole commence à sérieusement malmener les équilibres internationaux », commente ce quotidien. « Envenimant les relations entre producteurs de premier plan, comme les Russes, les Iraniens ou les Saoudiens et des consommateurs boulimiques comme les Américains, les Chinois et les Indiens ». Un « vieux cauchemar » est ici redouté : « Une chute du dollar entraînant un envol des taux d’intérêt et une récession dans le monde. Le couple pétrole croissance pourrait devenir un couple infernal ». Le Courrier Picard attribue une double cause à cette « nouvelle flambée du pétrole : l’hécatombe irakienne et les menaces nucléaires iraniennes ».

L’Ardenais relève que « l’Iran, quatrième producteur mondial d’or noir sait qu’en suspendant temporairement toutes ses exportations, il peut mettre le monde en panne. Si l’on ajoute aux besoins massifs de brut des pays à forte croissance les fragilités politiques au Nigeria et les hoquets préoccupants du Vénézuéla, la situation actuelle est explosive ». La Provence prévient à son tour : « Dans quelques dizaines d’années, les réserves seront à sec. A moins de changer totalement nos modes de consommations énergétiques, notre monde retournera à l’âge de pierre. Le carburant est devenu un produit de luxe. Il y a peu, on disait qu’à 5 francs, les Français renonceraient à leur auto. Il passera bientôt à 1 euro et demi, soit le double. Et on roule toujours » !


France-Soir livre ce vendredi une « édition spéciale », comptant notoirement deux pleines pages toutes blanches. L’une s’appelle « Culture », l’autre « Politique ». Un confrère exaspéré résume le projet des nouveaux patrons du quotidien : « Ils veulent supprimer les photographes, les services Culture et Politique. L’idée dominante, c’est que vous êtes trop nazes pour vous intéresser à d’autres choses. Ce que vous adorez lire, c’est du sexe, des faits divers et pourquoi ils sont tous pourris et qu’ils vous volent. J’aime bien feuilleter ce genre de papier, (ajoute ce « billet de mauvaise humeur »), mais j’aime aussi qu’on s’adresse à mon cerveau ». Interrogé enfin par Libération, le futur directeur de la rédaction de France-Soir avoue tout de go : « Je ne sais pas ce que c’est que la culture, je suis un journaliste sportif ».

par Alain Masson RFI

 


 

DECOUVERTE

Des archéologues ont entamé vendredi dans le centre de la Bosnie des travaux d'excavations sur un site qui abriterait deux pyramides, les seules en Europe. Une équipe d'experts a commencé à creuser à environ quatre kilomètres de deux collines où seraient dissimulées les pyramides.


Des montagnes pointues attirent toute l'attention des chercheurs en Bosnie. Selon certains, elles pourraient abriter des pyramides, les seules en Europe. Les archéologues supposent qu'un passage souterrain mènerait vers l'enceinte des "pyramides", situées près de la ville de Visoko, à une trentaine de kilomètres au nord de Sarajevo. Sous l'oeil curieux des habitants, des excavations archéologiques ont commencé dans la première des dix zones désignées, d'une surface de 20 mètres sur 50, situées au pied de l'une des deux collines recouvertes de végétation.

 

 

 

 

Une civilisation mystérieuse

L'initiateur du projet, un explorateur bosniaque Semir Osmanagic, avait réalisé à la fin de l'année dernière les premières recherches à proximité des deux collines. Il est convaincu que ces "constructions" sont l'oeuvre d'une civilisation mystérieuse et qu'elles ont été bâties avec des blocs de pierre taillés, avant d'être recouvertes d'une sorte de béton primitif. Les chercheurs bosniaques devraient être rejoints par un archéologue et un géologue égyptien. Ils affirment avoir constaté, en étudiant des images satellitaires du site, que les deux collines se refroidissaient plus rapidement que les formes de relief les entourant. Cela prouve, selon eux, que les collines ont un contenu moins dense et qu'il pourrait s'agir d'une structure mise en place par des humains.

D'après Semir Osmanagic, les quatre côtés des "pyramides" correspondent exactement aux quatre points cardinaux. La colline la plus grande est haute d'environ 70 mètres. Sa base est un quadrilatère dont les côtés mesurent 220 mètres. Similitudes avec celles du MexiqueLe découvreur des "pyramides" bosniaques affirme qu'elle présentent des similitudes frappantes avec les célèbres pyramides du Mexique représentant l'une le Soleil et l'autre la Lune.

C'est pour cette raison qu'il a baptisé la plus grande des deux collines "La pyramide bosniaque du Soleil". Les travaux, d'un coût estimé à 125.000 euros, devraient durer environ 200 jours, mais les premiers résultats des recherches devraient être connus dans trois semaines. Le directeur du musée de Visoko, Senad Hodovic, dit ne pas mettre en doute des hypothèses des chercheurs. "Ces pyramides sont évidemment l'oeuvre d'une civilisation. Mais nous devons effectuer des analyses sérieuses pour démontrer par qui et quand elles ont été construites", dit-il.

(D'après AFP) 

 


 

DROLE DE VERDICT DANS LA SECONDE AFFAIRE d'OUTREAU


Après six heures de délibération, les jurés de la cour d'assises de Saint-Omer sont revenus avec le sourire, vendredi après-midi, dans la salle d'audience où attendaient les accusés. Ils ont aussitôt rendu leur verdict : acquittement pour la grand-mère et condamnation des six parents à deux ans de prison pour corruption de mineurs entre 1994 et 2001 -délit normalement jugé en correctionnelle. Fernande V., une des accusées, a en outre été condamnée pour violences sur l'un de ses enfants.

La cour a donc abandonné totalement les charges de viols et d'agressions sexuelles à l'encontre de tous les accusés. Les peine de prison prononcées étant inférieures aux périodes de détention provisoire effectuées par les six condamnés, qui avaient passé près de trois ans en prison, tous ont pu repartir libre du palais de justice. Lors de son réquisitoire, devant la faiblesse du dossier, l'avocat général avait demandé à la cour de reconnaître une seule agression sexuelle sur un seul enfant par les trois frères, et la corruption de neuf des dix enfants parties civiles par tous les accusés. Il avait réclamé des peines allant du sursis à huit ans d'emprisonnement.

Jeudi, la défense avait plaidé un acquittement général."décision inique"Malgré des condamnations minimales, les avocats des six accusés condamnés n'ont pas caché leur colère à la sortie du palais. "C'est une décision totalement inique qui n'a aucun sens au regard de ce qui s'est déroulé en trois semaines d'audience. C'est un mode de vie qu'on condamne", s'est exclamé Me Hervé Corbanesi, avocat de Fabienne V., l'une des accusés.

La cour d'assises s'est "repliée sur une qualification fourre-tout sur laquelle rien n'était fondé", a-t-il ajouté, précisant que les condamnations pour avoir sciemment exposé leurs enfants à des images sexuelles ou pornographiques n'étaient "pas circonstanciées dans le temps et dans l'espace". "C'est une opération de sauvetage : il fallait sauver la maison justice à n'importe quelle condition", a pour sa part dénoncé Me Jérôme Crépin, avocat de Sylvain D., compagnon de Fabienne.

Les avocats ont annoncé leur intention de faire appel.

(D'après AFP)

 

 

Repost 0
Published by rfi- AP - dans NEWS
commenter cet article
14 avril 2006 5 14 /04 /avril /2006 08:22

Jean Lassalle fait la grève de la faim depuis 39 jours pour sauver 150 emplois dans son canton. L’issue de son combat est peut-être proche. Le Premier ministre lui a rendu visite personnellement à l’Assemblée hier, et le président de la République a déclaré se saisir du dossier.
Le ministre de l’Intérieur reçoit aujourd’hui les représentants du groupe japonais Toyo Aluminium, dont la filiale française se nomme Toyal. A Osaka, le PDG de l’entreprise japonaise s’est déclaré favorable, sous certaines conditions, à construire l’extension prévue sur le site d’Accous même.
Jean Lassalle a déclaré attendre un accord écrit pour mettre fin à sa grève de la faim. L’affaire pourrait aboutir dans la journée. La situation devient urgente : avec 25 kg perdus, le député béarnais qui peine à se déplacer est dans un état critique, et devrait passer le week-end à l’hôpital.


 
la veille de deux semaines de congés des parlementaires (fêtes de Pâques obligent), le Parlement a définitivement adopté la proposition de loi sur "l'accès des jeunes à la vie active en entreprise", le dispositif qui remplace le CPE, par 158 voix contre 123.
Les dernières universités se débloquent : Montpellier a annoncé la reprise des cours mardi. Mais Toulouse resterait encore fermée, et la situation est toujours très tendue à Nantes.



la veille de deux semaines de congés des parlementaires (fêtes de Pâques obligent), le Parlement a définitivement adopté la proposition de loi sur "l'accès des jeunes à la vie active en entreprise", le dispositif qui remplace le CPE, par 158 voix contre 123.
Les dernières universités se débloquent : Montpellier a annoncé la reprise des cours mardi. Mais Toulouse resterait encore fermée, et la situation est toujours très tendue à Nantes.



Hier, Condoleezza Rice a annoncé lors d’une conférence de presse que l’obstination de l’Iran à continuer d’enrichir son uranium, malgré les mises en garde et les ultimatums de l’ONU, devait « avoir des conséquences ». La secrétaire d’Etat a déclaré que les Etats-Unis "examineraient toutes les possibilités" dont dispose le Conseil de sécurité pour sanctionner l’obstination iranienne à poursuivre ses activités nucléaires. Hier, à Téhéran, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a en effet reçu le directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Mohamed El-Baradeï, par une fin de non recevoir, déclarant : « Notre réponse à ceux qui sont furieux du fait que l'Iran aille jusqu'a u bout de son programme nucléaire est la suivante: 'Soyez furieux contre nous et mourez de cette colère’ ». Le Conseil des sécurité de l’Onu a donné jusqu’au 28 avril à Téhéran pour cesser ses activités nucléaires. Les sanctions pourraient être d’ordre économique, diplomatique et même militaire. D’aucuns spéculent déjà sur les stratégies possibles d’une hypothétique intervention armée des Etats-Unis en Iran.
Bien que considérant le gouvernement du Hamas à la tête de l’Autorité palestinienne comme terroriste, et même si les Etats-Unis ont décidé de n’avoir aucun contact avec ce gouvernement, George W. Bush l’a autorisé hier à conserver son bureau de Washington pour au moins 6 mois. Les relations diplomatiques avec l'Autorité palestinienne (qui n’a jamais eu d’ambassade à Washington mais seulement une représentation) ne sont donc pas complètement rompues.



Le 7 février 2005, Ayhan Sürücü, 18 ans, tire en pleine rue sur sa sœur Hatun, 23 ans. Son acte est « un crime d’honneur » et motivé par le fait que la jeune femme avait abandonné son mari auquel on l’avait liée de force en Turquie, pour élever seule son enfant en Allemagne. La violence de l’acte a relancé le débat sur l’intégration de la communauté turque en Allemagne. Une cinquantaine de crimes identiques ont été recensés dans les dix dernières années. Finalement, le tribunal du Land de Berlin a condamné Ayhan Sürücü à 9 ans et 3 mois de prison. Ses deux frères, pourtant partie prenante dans la décision de punir Hatun pour laver l’honneur familial, ont été acquittés.

Repost 0
Published by padraig - dans NEWS
commenter cet article
13 avril 2006 4 13 /04 /avril /2006 12:35
La suspension, lundi, de l'aide directe européenne au gouvernement palestinien a été qualifiée hier d'« erreur » par Moscou. Mais une porte-parole du haut représentant pour la politique extérieure de l'Union, Javier Solana, a rétorqué hier qu'elle était conforme à la politique du « quartette » sur le Proche-Orient (Union européenne, Etats-Unis, Russie, ONU), qui avait prévenu, fin mars, que l'entrée en fonction d'un gouvernement du mouvement radical Hamas aurait « inévitablement un effet sur l'aide directe » qui lui est versée. Le Hamas est considéré par Washington et Bruxelles comme une organisation terroriste et ne reconnaît pas le droit à l'existence d'Israël. L'aide directe européenne représente le quart du budget de l'Autorité palestinienne, mais l'Union va continuer son assistance humanitaire. Par ailleurs, le gouvernement israélien a entériné hier la décision, prise le 9 avril par le Premier ministre Ehud Olmert, de rompre les contacts avec l'Autorité palestinienne, devenue une « entité terroriste hostile » depuis l'arrivée au pouvoir du Hamas suite aux législatives de fin janvier. Le gouvernement israélien a aussi décidé de boycotter les diplomates étrangers qui rencontreraient des ministres du Hamas. Tel-Aviv a toutefois précisé qu'il ne disqualifiait pas personnellement le président de l'Autorié palestinienne, Mahmoud Abbas. Celui-ci a demandé hier à des soldats du Fatah, son parti, de prendre le contrôle de la frontière entre Gaza et l'Egypte, au détriment des troupes du ministère de l'Intérieur, dirigées par le Hamas.
 
MADRID, 12 avril (XINHUA) -- L'organisation séparatiste ETA a  indiqué mardi qu'elle voulait mener "à son terme" le processus  politique initié dans sa déclaration de cessez-le-feu permanent le mois dernier.  Cependant, l'ETA a également averti que sans mesures  audacieuses, le processus ne pourrait pas avancer. La déclaration de l'ETA dans son bulletin interne d'avril a été diffusée par la radio et la télévision en langue basque.  L'ETA a indiqué que la clef du conflit se trouvait dans le  respect de la volonté des citoyens, mais elle a reconnu que le  processus serait "long et irrégulier".  L'ETA a appelé à une amnistie générale pour tous les  prisonniers, l'expulsion des forces armées et de la police du Pays basque, et pour la "désactivation des organisations spéciales de  la police locale". Si le processus est construit sur ces bases, "nous serons  devant une situation favorable pour surmonter le conflit", a  souligné le bulletin de l'ETA. Fin 

Malgré l’opposition du PS et du PCF, l’Assemblée nationale a adopté hier la proposition de loi UMP sur "l'accès des jeunes à la vie active en entreprise" qui doit remplacer le CPE. Le texte prévoit notamment d'accorder une aide à tout employeur qui embaucherait en CDI un jeune de 16 à 25 ans de faible qualification, ou titulaire d'un contrat d'insertion dans la vie sociale (Civis), ou habitant en zone urbaine sensible. On parle d’une aide de 400 euros par mois la première année, et de 200 euros par mois la deuxième. Le point qui fait problème, pour l’opposition et pour l’UDF, est que cette loi augmente les charges de l’Etat, ce que la Constitution, dans son article 40, interdit à un texte d'initiative parlementaire. Imparfait sur le plan juridique, le texte sera quand même transmisau Sénat aujourd’hui, pour une adoption définitive par le Parlement. Il pourrait alors être promulgué d’ici à quinze jours.

Après un entretien avec le Premier ministre, Xavier Bertrand qui disait vouloir aller vite, a déclaré que finalement le projet de loi sur l’interdiction de fumer dans les lieux publics ferait l’objet d’une large consultation nationale dans les prochains mois.

La présidente du Poitou-Charentes était restée très prudent sur ses intentions jusqu’ici. Deux sondages parus cette semaine la donnent gagnante dans un hypothétique second tour contre Nicolas Sarkozy. Après avoir franchi une première étape dans le « Grand journal » sur Canal + , mardi soir, en déclarant que « si les choses restaient comme ça », elle serait « probablement candidate », Ségolène Royal a fini par déclarer hier sur le chat Internet de LCI qu’elle briguera l’investiture du parti socialiste pour les présidentielles de 2007. « Voilà, c’est dit », a-t-elle conclu.

Le tribunal de commerce de Lille a désigné un homme d’affaires (Jean-Pierre Brunois) et un journaliste (Olivier Rey) pour reprendre le quotidien. Les deux hommes, qui avaient déjà failli racheter France Soir en 2004, veulent en faire un journal populaire, sur le modèle des tabloïds anglais comme le « Daily Mirror » ou le « Sun ». Apprenant la nouvelle, la rédaction s’est mise en grève et France Soir ne paraîtra pas aujourd’hui
Repost 0
Published by padraig - dans NEWS
commenter cet article
10 avril 2006 1 10 /04 /avril /2006 06:18
les news

 
ETATS-UNIS : Le projet de compromis sur l’immigration, qui aurait ouvert la voie à la naturalisation de 11 ou 12 millions de travailleurs étrangers en séjour irrégulier sur le territoire américain, dont 56 % sont originaires du Mexique, n'a pas été adopté par le Sénat. Le projet de loi n'a recueilli que 38 des 60 votes nécessaires pour être accepté. Le président George W. Bush a imputé samedi au chef du groupe démocrate au Sénat, Harry Reid, qui a refusé d'autoriser le vote des sénateurs sur plus de 3 amendements républicains. La nouvelle loi instaurait 3 types de statuts pour les travailleurs clandestins : ceux présents depuis plus de 6 ans, soit environ 7 millions de personnes, pourraient demander la régularisation définitive de leur séjour sans avoir à quitter le pays ; ceux présents depuis plus de 2 ans (2,5 à 3 millions de personnes) devraient se présenter à la frontière au cours des 3 prochaines années pour obtenir un visa de travailleur temporaire ; ceux présents depuis moins de 2 ans devraient quitter les Etats-Unis et demander un visa pour y revenir. Le projet de loi obligeait les employeurs à s’assurer de l’embauche de travailleurs dûment enregistrés et prévoyait l’installation de caméras, capteurs et autres technologies afin de surveiller les 3 200 kilomètres de frontière séparant les Etats-Unis du Mexique. Le projet prévoyait aussi la distribution de visas temporaires pour 1,5 million de personnes dans le secteur de l'agriculture. Plus d'un demi-million de personnes avaient déjà défilé dans les rues de Los Angeles le 25 mars 2006 pour protester contre cette loi.
 
CANADA :
Selon le quotidien "La Presse", qui a publié dimanche 9 avril 2006 une copie du rapport du Centre d'analyse des opérations et déclarations financières du Canada, le Canada "serait devenu une source importante de financement pour les réseaux terroristes internationaux. 180 millions de dollars auraient été recueillis secrètement par ces organisations. Le gouvernement devrait annoncé lundi 10 avril 2006 l'ajout du mouvement des Tigres de libération de l'Eelam tamoul du Sri Lanka sur sa liste des organisations terroristes.
 
ESPAGNE : Le Premier ministre,
Jose Luis Rodriguez Zapatero, a procédé vendredi 7 avril 2006 à un remaniement surprise de son gouvernement en nommant de nouveaux ministres aux portefeuilles de l'Intérieur, de l'Education et de la Défense. Alfredo Perez Rubalcaba a été nommé nouveau ministre de l'Intérieur, remplaçant Antonio Alonso, qui doit de son côté remplacer Jose Bono au ministère de la Défense. Mercedes Cabrera dirigera le ministère de l'Education, remplaçant Maria Jesus Sans Segundo.

SUISSE : Un mandat d'arrêt international, daté du 20 mars 2006, et partiellement publié par le journal "Le Matin Dimanche", a été lancé contre d'Ali Fallahijan, ancien ministre iranien en charge des services de renseignement et de la sécurité pour son implication présumée dans l'assassinat de Kazem Radjavi, un ancien opposant au régime du Chah devenu diplomate après la révolution iranienne, appartenait à l'Organisation des Moudjahidine du peuple dirigée par son frère Massoud, et assassiné le 24 avril 1990. Il a obtenu l'asile politique en Suisse en 1973, alors que l'organisation était entrée dans la clandestinité. Selon le juge d'instruction de Lausanne, Jacques Antenen, en charge de l'enquête, au moins 13 personnes ont "collaboré à la préparation et à l'exécution de l'assassinat" ajoutant que "ces 13 personnes se sont toutes légitimées avec des passeports de service iraniens portant la mention 'chargé de mission'". Selon le juge, Ali Fallahijan "était le responsable des actions d'exécution et tous les ordres et missions étaient ordonnés par lui".
 
ITALIE :
47 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes dimanche 9 avril 2006 et lundi 10 pour des élections législatives, qui opposent principalement le chef du gouvernement Silvio Berlusconi (centre droit), à Romano Prodi (gauche), ancien président de la Commission européenne.

HONGRIE :
8,1 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes dimanche 9 avril 2006 pour des élections législatives. Selon les premiers résultats donnés par la télévision, le parti de centre-droit, FIDESZ de Viktor Orban remporterait le scrutin avec 44 % des voix face au Parti socialiste (MSZP) dirigé par le Premier ministre Ferenc Gyurcsany.

ALLEMAGNE :
Le chef de la rébellion hutue rwandaise des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), Ignace Murwanashyaka, a été arrêté à Mannheim, dans l'ouest de l'Allemagne. Sous le coup de sanctions du Conseil de sécurité de l'ONUdepuis le 1er novembre 2005, qui prévoient une interdiction de voyager et le gel de ses avoirs, Ignace Murwanashyaka vivait depuis plusieurs années à Mannheim.

BELARUS :
Le président Alexandre Loukachenko a été prêté serment samedi 8 avril 2006 pour un troisième mandat consécutif. ** Le journaliste canadien Frédérick Lavoie, arrêté vendredi 24 mars 2006, à Minsk, capitale du Bélarus, lors d'une manifestation de protestation contre la réélection du président Alexandre Loukachenko, a été libéré vendredi 7 avril 2006. Il se trouvait au Bélarus sans accréditation média ni visa valide.

IRAK : Un attentat à la voiture piégée a été perpétré samedi près d'un mausolée chiite à Moussayib au sud de Bagdad la capitale, tuant 6 pèlerins chiites et en blessant 16 autres. ** La coalition kurde a rejeté une nouvelle fois la candidature du chef du gouvernement sortant, Ibrahim Jaffari, au poste de premier ministre
.
ISRAEL :
Le Premier ministre par intérim, Ehud Olmert, a déclaré samedi 8 avril 2006, dans une interview au quotidien "Washington Post" et à l'hebdomadaire "Newsweek" qu'Israël "ne tenterait pas de négocier un accord de paix avec le président de l'Autorité Nationale Palestinienne (ANP) Mahmoud Abbas", puisqu'il "a perdu son autorité depuis la prise du pouvoir par le Hamas" Mouvement de la Résistance Islamique. ** Le porte-parole du ministère de la justice a annoncé que le premier ministre Ariel Sharon, dans le coma depuis le 4 janvier 2006 à la suite d'une attaque cérébrale sera déclaré inapte à exercer ses fonctions mardi 11 avril 2006. cette décision ne deviendra effective que le 14 avril 2006, fin de la période légale de 100 jours requise pour déclarer Ariel Sharon inapte.

PALESTINE :
Le président de l'Autorité Nationale Palestinienne, Mahmoud Abbas, a nommé Soulaiman Helles, membre du Fatah, son parti, au poste de commandant des forces de sécurité en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. ** Le premier ministre palestinien, Ismaïl Haniyeh, a transmis dimanche 9 avril 2006 à l’Union Européenne une pétition de fonctionnaires lui demandant de ne pas geler son aide financière indiquant que ce "gel aura un impact sur les vies de 140 000 familles et affectera directement la vie économique sociale et sécuritaire dans les territoires palestiniens". Une réunion de l'Union européenne doit se tenir lundi 11 avril 2006 à Luxembourg pour entériner cette décision. Lire notre édition du 8 avril 2006 (Belgique).

BANDE DE GAZA :
L'armée israélienne a lancé ce week-end une série de raids en représailles à des tirs de roquettes sur Israël. 14 Palestiniens ont été tués en 2 jours, portant à 5 012 le nombre de tués depuis le déclenchement de l'Intifada en septembre 2000, en majorité des Palestiniens, selon un décompte établi par l'Agence France Presse (AFP). ** 6 membres des Brigades Abou Rich, un groupe armé lié au Fatah du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, ont été tués et 2 autres grièvement blessés, lorsqu'un drone israélien a tiré 3 missiles sur un terrain d'entraînement de ce mouvement, situé sur le site de l'ancienne colonie juive évacuée de Neve Dekalim.

NIGER :
Les autorités sanitaires ont annoncé, sans en préciser le nombre, le début, dimanche 9 avril 2006, de l'abattage et l’incinération de toutes les volailles de la zone de Magaria, dans la région de Zinder, près de la frontière avec le Nigéria, où la présence du virus H5N1 de la grippe aviaire avait été confirmée en février.
ZAMBIE : L'organisation de défense des droits de l'homme, Amnesty International Zambia (AIZ), a appelé à contrôler les armes légères afin de réduire la hausse des vols à main armée dans le pays.

MAROC :
Le secrétaire général délégué de l'OTAN(Organisation du Traité Atlantique Nord), Alessandro Minuto Rizzo, a qualifié vendredi 7 avril 2006 d'"événement historique" la réunion de Rabat qui a rassemblé les représentants des pays membres du Conseil de l'Atlantique Nord et ceux du Dialogue Méditerranéen avec l'OTAN, lancé en 1994, qui regroupe la Mauritanie, le Maroc, la Tunisie, l'Algérie, l'Egypte, la Jordanie et Israël. L'OTAN a donné son "accord de principe" pour la participation du Maroc, de l'Algérie et d'Israël à l'opération maritime "Active Endeavour". Cette opération, mise en place après les attentats du 11 septembre 2001 permet à des navires de l'OTAN patrouillant en Méditerranée de surveiller le trafic maritime et d'escorter les navires non militaires dans le Détroit de Gibraltar.

CAMBODGE : Le Premier ministre chinois Wen Jiabao, en visite dans ce pays, a rencontré samedi 8 avril 2006 à Phnom Penh le roi Norodom Sihamoni. Les entretiens ont porté sur la promotion des relations bilatérales entre les 2 pays.
 
CHINE : Pour la première fois en Chine, une chaîne régionale émettra en anglais. La Télévision de la ville de Guangzhou, capitale de la province méridionale du Guangdong, va diffuser 18 heures par jour des programmes essentiellement culturels sur cette région pour répondre aux besoins des étrangers qui, au nombre de 300 000, travaillent ou suivent leurs études dans la ville de Guangzhou.

PAKISTAN :
Une bousculade lors d'un rassemblement religieux dimanche 9 avril 2006 à Karachi, deuxième grande ville du sud du pays, a fait 29 morts et plus de 70 blessés.
JAPON :
Ichiro Ozawa, 63 ans, a été élu vendredi 7 avril 2006, président du Parti démocrate du Japon (PDJ ou Minshuto, opposition) avec 119 voix pour et 72 contre, sur les 192 membres du parti, face à son unique concurrent, Naoto Kan, 59 ans.

THAILANDE :
Selon le quotidien "The Bangkok Post", un contrat portant sur l'achat d'hélicoptères "Blackhawk" de dernière génération d'un montant de 256 millions de dollars, a été signé avec les Etats-Unis. Le gouvernement thaïlandais a indiqué que cet achat visait à "renforcer sa défense maritime et ses capacités de secours en cas de catastrophes".

SYRIE :
Le directeur général de l'agence de presse officielle algérienne, APS (Algérie Presse Service), Nacer Méhal, a signé samedi 8 avril 2006 à Damas, avec Adnane Mahmoud, directeur de l'agence de presse officielle SANA (Syrian Arab News Agency), un accord de coopération entre les 2 agences de presse visant à un échange des informations diffusées chaque jour par les 2 agences, des visites réciproques de journalistes et des expériences dans le domaine technologique, ainsi que la coordination des positions des 2 parties au sein des organisations régionales et internationales intéressées. Nacer Méhal a été reçu par le ministre syrien de l'Information Mohsen Bilal.

GAMBIE :
Le quotidien du Sénégal "Le Soleil" a rapporté dans son édition du dimanche 9 avril 2006 que le président de l'Assemblée nationale de Gambie, Sheriff Mustapha Dibba, et le directeur adjoint des services de renseignements Alhagie Ngor Secka, auraient été arrêtés jeudi à Banjul. Selon certaines sources, ces arrestations seraient liées à la tentative de coup d'Etat déjouée le 21 mars 2006.

PEROU :
16 millions d'électeurs se sont rendus aux urnes dimanche 9 avril 2006 pour l'élection présidentielle. Le vote est obligatoire dans ce pays sous peine d'une amende de 40 dollars. Le candidat nationaliste Ollanta Humala, serait en tête avec 29 % des suffrages, selon les sondages, devant l'avocate de droite Madame Lourdes Flores et l'ancien président social-démocrate Alan Garcia.

VENEZUELA :
Le véhicule de l'ambassadeur américain William Brownfield a été attaqué vendredi à coups d'oeufs et de fruits alors qu'il arrivait au centre sportif de Coche, près de Caracas par des manifestants anti-américains. Le président Hugo Chavez a, à plusieurs reprises, accusé les Etats-Unis de préparer une "invasion de son pays" en vue de "s'approprier ses richesses". Le Vénézuela est le cinquième pays exportateur de pétrole du monde, et seul membre latino-américain de l’OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole), produit 3,2 millions de barils de pétrole par jour, dont 1,5 million sont expédiés aux Etats-Unis, son principal client.
 
Repost 0
Published by padraig - dans NEWS
commenter cet article
1 avril 2006 6 01 /04 /avril /2006 06:19
18ème OPEN DU CŒUR 2006
 
C'est sous le Haut patronage de Christian PONCELET, Président du Sénat que s'est déroulée la conférence de presse du 18ème Open du Coeur le jeudi 30 mars 2006 dans les Salons de Boffrand au Sénat avec le Sénateur Philippe NOGRIX et Patrice BEGAY.
 
Dix huit ans, c'est l'âge de la majorité. L'âge où un adolescent devient adulte. Un jeune pour notre pays est une richesse : il faut donc le préserver, il est notre avenir et nous devons l'aider à grandir pour devenir un citoyen respectable et respecté.
 
Aider les jeunes, c'est avant tout les aimer, et comme le disait Antoine de Saint-Exupéry : « Aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction ».
C'est ainsi que depuis 18 ans, tous les bénévoles, associations, partenaires, artistes et médias oeuvrent dans le même sens tout au long de l'année :
Quelques exemples d'opérations menées durant l'année par l'Open du Cœur avec le concours de ses partenaires pour les enfants : leur donner accès à des visites privées et commentées de grands lieux nationaux comme le Sénat ; leur permettre d'assister en tant qu'invités d'honneur à la représentation de «  la Traviata  » dans les jardins du Luxembourg ; leur donner l'occasion de vivre la magie du cirque en assistant aux représentations du Cirque Pinder dans la France  ; de voir des matchs de football aux Girondins de Bordeaux et au Stade de France... ; d'être invités à des avant-premières de cinéma, des comédies musicales, des concerts avec TPS, Fun Radio et M6 ; de recevoir des cadeaux au moment de Noël avec Hasbro et Playstation et GFP ; sans oublier de nombreux CD offerts par TF1 et Warner Music.
Des centaines d'enfants des 6 associations : Le Mouvement pour les Villages d'enfants, le Secours Populaire Français,   la Fondation d'Auteuil, l'Orphelinat de la RATP , les Papillons Blancs de Paris et les Pupilles Orphelins de Sapeurs Pompiers, seront les invités d'honneur d'une journée unique le 10 juin prochain au Parc Astérix :
-         Dès 10 heures du matin, les enfants et leurs accompagnateurs profiteront comme jamais des 31 attractions et des 10 spectacles du Parc.
-         Le soir les artistes choisis par les enfants eux-mêmes : LÂÂM, K'MARO, ANGGUN, ROHFF, AMINE, MYRIAM ABEL, SINGUILA, MAGALIE VAE, NOYAU DUR, INDRA, et bien d'autres encore se produiront sur l'immense scène ( 1500 m² ) du spectacle « Main basse sur la Joconde  » pour un concert privé. 
Cette soirée sera animée par Sandra (M6), Eric Jean Jean (RTL), Dario (Fun Radio), Lucas (Fun TV) et Elodie Gossuin (miss France et miss Europe et aujourd'hui animatrice sur TF6)
Repost 0
Published by padraig - dans NEWS
commenter cet article
31 mars 2006 5 31 /03 /mars /2006 10:57
Compte rendu de l'entretien de M. Jacques CHIRAC, Président de la République avec Mme Condoleezza RICE, Secrétaire d'État des États-Unis d'Amérique.
 
Palais de l'Elysée, Paris le 30 mars 2006
 
Le Président de la République s'est entretenu avec Mme Condoleezza RICE, Secrétaire d'État des États-Unis d'Amérique, de retour de la réunion de Berlin du P5 et de l'Allemagne.
L'entretien a porté sur l'ensemble des questions internationales et plus particulièrement sur les questions du Proche et Moyen-Orient.
 
En ce qui concerne l'Iran, le Président de la République a exprimé la grande préoccupation que nous inspire la situation. Il a dit la satisfaction de la France après la déclaration présidentielle du Conseil de sécurité qui marque l'unité de vues de la communauté internationale et qui demande unanimement à l'Iran de respecter ses obligations en termes de non prolifération. Il a réitéré la volonté de la France que l'Iran entende ce message et s'y conforme.
S'agissant de la Syrie et du Liban, le Président de la République a indiqué à Mme RICE que la France juge très positifs les premiers résultats du dialogue national, qui a permis de réunir les forces politiques libanaises et de progresser dans l'application de la résolution 1559. Il a estimé que ce qui s'est passé lors du sommet de la Ligue Arabe à Khartoum a également une grande importance. Il a marqué la volonté de la France de continuer à travailler avec l'ensemble de la communauté internationale à l'application intégrale des résolutions de l'ONU.
 
Enfin, le Président de la République et la Secrétaire d'État ont abordé la question israélo-palestinienne, au lendemain de la formation du gouvernement de l'Autorité palestinienne et des élections en Israël. Le Président de la République a rappelé les conditions que met l'Europe à un dialogue et à la poursuite d'une coopération avec le gouvernement palestinien à savoir la reconnaissance d'Israël, la renonciation à la violence et la reconnaissance des accords qui ont suivis Oslo. Il a exprimé la volonté des Européens que le peuple palestinien continue à être aidé et que les populations ne subissent pas de conséquences humanitaires néfastes. Il a marqué, à cet égard et de façon générale, le soutien de la France à l'action du Président de l'Autorité palestinienne, M. Mahmoud ABBAS.
Sur cet ensemble de questions, le Président de la République a conclu l'entretien en soulignant les convergences de vues entre les États-Unis et la France et en marquant sa volonté qu'une concertation étroite se poursuive entre nos deux pays.
 
Repost 0
Published by padraig - dans NEWS
commenter cet article
30 mars 2006 4 30 /03 /mars /2006 04:55
Procès Moussaoui: le jury délibère pour savoir s'il est passible de la mort
Les douze jurés au procès de Zacarias Moussaoui aux Etats-Unis se sont retirés mercredi pour délibérer afin de décider si le Français de 37 ans reconnu coupable de complicité avec les auteurs des attentats du 11-Septembre est ou non passible de la peine de mort.
Dans la journée, l'accusation et la défense avaient tenté une dernière fois de convaincre les jurés siégeant au tribunal fédéral d'Alexandria (est), d'épouser leurs vues.
"Zacarias Moussaoui est venu dans ce pays pour tuer autant d'Américains que possible. Dans ce procès, vous l'avez entendu dire lui-même que c'est exactement ce qu'il a fait", a déclaré le procureur David Raskin, en recommandant que la peine de mort lui soit appliquée.
"La plus grande enquête de l'histoire américaine n'a pas permis d'apporter la preuve que Moussaoui a été en contact" avec les terroristes du 11-Septembre, a rétorqué l'avocat de la défense Edward MacMahon. "Il n'était pas impliqué dans l'opération quoi qu'il en dise", a-t-il dit, dénonçant son arrogance.
Si le jury, composé de neuf hommes et trois femmes, estime que Moussaoui est passible de la peine de mort, le procès entrera dans une seconde phase consacrée à l'examen de circonstances aggravantes ou atténuantes.
C'est seulement à l'issue de cette seconde phase qu'il sera, ou non condamné à l'injection mortelle.
Si le jury considère qu'il n'est pas passible de la peine de mort, le Français sera automatiquement condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.
Voir la photo
Sur les 17 personnes sélectionnées pour ce jury, cinq ont été désignées mercredi de manière aléatoire pour jouer uniquement le rôle de suppléants, et ne devraient donc pas participer aux délibérations.
Une femme noire qui avait souri aux blagues de Me Edward MacMahon était parmi les suppléants, de même qu'une femme née en Iran, de confession musulmane.
"Vos conclusions doivent être unanimes", a expliqué la juge en charge de l'affaire, Leonie Brinkema, avant de lever l'audience.
"Vous ne représentez ni l'accusation ni la défense ni les personnes touchées par le 11-Septembre: vous êtes des juges", a aussi prévenu la magistrate.
Les jurés doivent estimer que l'accusation a prouvé "au-delà de tout doute raisonnable" que le Français a "participé de manière intentionnelle dans un acte ayant pour but de tuer" en mentant lorsqu'il a été arrêté en août 2001 et nié être un terroriste pour "protéger ses frères d'Al-Qaïda".
L'accusation doit aussi avoir convaincu les jurés que l'accusé a participé à cet acte en sachant qu'il "ôterait la vie d'une personne" et que son acte a "directement entraîné" la mort d'"au moins une victime".
Les procureurs affirment qu'en mentant Moussaoui a empêché que les attentats soient déjoués, du moins en partie, ce qui en fait "un tueur".
"Victoire pour Al-Qaïda et Moussaoui", a lancé le Français au public, alors que les jurés avaient déjà quitté la salle.
 
Repost 0
Published by padraig - dans NEWS
commenter cet article