Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : HIPPOCAMPEinfo2
  • HIPPOCAMPEinfo2
  • : TOUTE L'INFO Locale, Nationale et Internationale. Reportages -
  • Contact

DIVERS

 

soir-sur-les-quais.jpgScan-Lauf-jpg

 

 

Recherche

A la Une!

 Le premier média sur l'info locale
 Votre annonce ou votre publicité sur

"Ensemble, faisons circuler l'Info" "  

« Le savoir faire n’est rien sans le faire savoir »

contact téléphonique : 06 27 22 74 28

site  de Milepat Production : http://mileprod.over-blog.com
(pour nous contacter cliquer sur le bandeau)
entreprise individuelle SIRET n° 332 893 635 00059 code APE 7021Z

Les bonnes adresses au Croisic 

cliquer sur les liens 

 

Les saveurs de la mer, au cœur du centre historique  

 

Milepat Production Le Croisic "Votre communication sur mesure" :

 MAQUET~2 MAQUET~2 (cliquer sur le lien)

 

 

 

Communiqués

Carnaval : venez nous rejoindre

La ville invite tous ceux qui souhaitent à rejoindre les carnavaliers déjà inscrits pour le carnaval du Croisic le samedi 14 avril au soir pour le bal et le dimanche 15 avril pour le défilé sur les quais. Pas de thème imposé, costumes libres, chars acceptés avec enthousiasme. Contact à la mairie Laure Brechet 02 28 56 78 50 ou l.brechet@lecroisic.fr

 

 

 

Promotion de la Ville   

le croisic documentaire le croisic : documentaire copyright Milepat Production

 

(clic gauche pour visionner chaque vue, clic droit pour voir la vue précédente)

le croisic donnez de la hauteur 

Archives

Site à découvrir CAPTAIN MALO


Pour atteindre le site de CAPTAIN MALO cliquer  sur le bandeau
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 16:56

sans-titre-2.jpgfilets.jpgbretonne.jpg

DSC05383.jpg

estcade-vue-du-Lenigo.jpg

Gwen-a-Du.jpg

Jetee-du-Trehic.jpg

Contribution de Nadia P.© août2011

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans REPORTAGE
commenter cet article
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 09:51

Chantiers navals croisicais

Une nouvelle unité mise à l’eau

 

 

Après La Renaissance mis à l’eau au début de cette année, c’est le tour pour son sister chip  le « Voie du Nord » de prendre contact avec l’océan. Après les essais effectués en mer la nouvelle unité de pêche, un palengrier, prendra la direction d’un port hollandais où il sera embarqué pour rejoindre l’armateur Baby Blue de Nouméa (Nouvelle Calédonie.)

 voie-du-nord.jpg

« Long Liner » de la dernière génération, la nouvelle unité de pêche longue d’un peu plus de 18 m est un outil moderne en phase avec les normes les plus récentes sur ce type de navire,

il sera destiné à la pêche (pour mémoire, six long-liners, dont le Saraswati construit en 2007 et autre bateau du même type a été livré au début de l'année 2008, sont sortis des chantiers croisicais).

 

D'un point de vue technique, Le « Voie du Nord » à la particularité d’être équipé en 220/380 volts au travers d’une génératrice de 105 KVA entraînée par le moteur de propulsion. Le secours étant assuré par un groupe électrogène de 64 KVA. Il est motorisé par un moteur Caterpillar de 460 CV et possède une capacité en gasoil de 17 000 litres. Sa cale à poissons réfrigérée fait un volume de 35 m3 permettant un stockage d'environ 15 tonnes de poissons en glace. Il est également équipé d'une cellule de conservation des appâts à – 20° C de 4.5 m3 et d’une machine à glace permettant une production de 2,5 T/j. Un dessalinisateur permet la transformation de l’eau mer et eau douce. Le pont de travail est vaste et dégagé. Les équipements de pêche sont composés d'un treuil PITMAN contenant 85 km de mono-filament (ligne). Une grue hydraulique est installée sur le pont supérieur pour le débarquement de la pêche.

 voie-du-nord-2.jpg

Les locaux de vie sont composés d'une cuisine équipée avec réfectoire, un poste équipage sur pont comprenant 2 couchettes et un autre sous pont avec 4 couchettes. Les postes de couchage sont climatisés. Dans l'entrepont, se trouvent également les locaux sanitaires et un magasin pour le stockage du matériel de rechange.

La timonerie semi-encastrée sur le pont supérieur est équipée de tous les organes de pilotage du navire, des équipements électroniques de navigation et de radiocommunication.

 

Le « Voie du Nord » vient ajouter son nom à la longue liste des navires produits par le chantier croisicais dont la réputation a déjà franchie les océans. Plusieurs unités dans le passé ont déjà été réalisées pour l’outre mer par les Chantiers Navals Croisicais. C’est un débouché relativement récent et important pour les chantiers en raison de la raréfaction des commandes depuis plusieurs années provenant des ports de pêche de sa zone d’activité.

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans REPORTAGE
commenter cet article
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 13:07

Addeva44

L’antenne croisicaise à la pointe de l’action

 

Sur la Loire Atlantique, il existe 9 antennes de défense des victimes de l’amiante. Pour la presqu’île de Guérande, L’antenne croisicaise depuis 1996 développe son action d’accueil, de conseils et d’accompagnement des personnes ayant été exposées à ce que l’on appelle « La peste moderne ». Si l'association ADDEVA enregistre des succès dans ses démarches, elle constate souvent une lenteur exaspérante dans le traitement des dossiers par le ministère de tutelle, voire même une obstruction sur certains dossiers

 

L’antenne Croisicaise de l’association de défense des victimes de l’amiante joue un rôle majeur auprès du public : conseil, accompagnement et suivi des dossiers qui ne diminuent pas, bien au contraire ! L’antenne croisicaise comptabilise 400 adhérents, un chiffre important si on le rapproche des 5 336 adhérents (environ) sur le département ! Entre les dossiers montés pour faire reconnaître le préjudice et les remises en cause de la préretraite amiante ou le régime complémentaire, les procédures se multiplient jusqu’au Conseil d’État, c’est un incessant combat que livrent les bénévoles pour faire reconnaître ce qui était pourtant prévisible dès l’origine. « Ce n’est malheureusement pas demain que nous cesserons nos activités, 800  dossiers ont été montés depuis l’ouverture de l’antenne» assènent Gérard Deslandes et Patrick Hamon, les deux animateurs qui sont assistés, dans leur mission par 7 autres adhérents bénévoles.  Au vu du nombre croissant de dossiers à traiter et hélas de décès comptabilisés,  une planète sans amiante, ce n’est pas acquis même si en France le recours systématique à l’amiante a été officiellement abandonné dans les années 90.

 

La société française a réellement du mal avec le passé, l'amiante était présente partout sur le lieu de travail, dans les bâtiments, les machines, les moteurs.... un problème dont on ne peut pas dire que personne ne savait l'impact qu'il aurait sur la population, un problème qui rappelle étrangement l'affaire du sang contaminé..... Le scandale de l'amiante désigne la prise de conscience française d'abord dans les années 1970, puis dans les années 1990, aux larges échos médiatiques, du problème sanitaire causé par l'exposition à l'amiante. C'est l'inhalation des fibres d'amiante qui est dangereuse. Elle produit une fibrose pulmonaire, l'asbestose, dans le cas de fortes expositions (travailleurs de l'amiante). C'est également un cancérogène, en cause dans les cancers broncho-pulmonaires, et dans les cancers de la plèvre (mésothéliome ; ce dernier est considéré comme spécifique de l'amiante et sert de marqueur statistique).

 

L’assemblée générale qui doit se dérouler le 22 avril prochain à la salle des fêtes du Croisic avec la présence de Me Ledoux, avocat, permettra de faire le point de la situation comme des procédures en cours.

 

 

ADDEVA44 permanence du Croisic, 4 bis rue du Lin Tél/fax 02 40 23 03 89 et 06 77 37 93 51 ou  adresse postale : Hôtel de ville 5 rue Jules Ferry  44490 Le Croisic

Permanences : 1er, 3ème et 4ème mardi de chaque mois de 9 h à 12 h

2ème et 5ème : mardi de 14 h à 17 h

Courriel : addeva441c1@orange.fr

 

 

A savoir : Le préjudice d’anxiété

Un jugement de la cour de cassation en date du 11 mai 2010 précise qu’il ne peut y avoir de dédommagement économique pour les personnes exposées mais pas malades bénéficiant de l’ACAATA dans le cadre du tiers temps. Mais le juge dit qu’il peut y avoir dédommagement du préjudice d’anxiété, selon les cas, dans le cadre d’une procédure prud’hommale contre l’employeur.

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans REPORTAGE
commenter cet article
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 11:01

Hôpital intercommunal de la Presqu’île

Une importante réorganisation en vue

 

logo-HLI.JPGL’Hôpital Intercommunal de la Presqu’île né de la fusion au 1er janvier 2003 des sites de Guérande et du Croisic, doit connaître dans les mois qui viennent une importante réorganisation de ses services ainsi que d’importantes interventions sur ses locaux avec en ligne de mire l’année 2013 qui fera de cet ensemble hospitalier  un outil performant, adapté et surtout essentiel  à la pérennisation de l’offre de soins de proximité. Explications données par Daniel Dumortier, directeur de l’Hôpital intercommunal et par Raphael Hervy, médecin hospitalier, président du Comité Local d’Etablissement.

 compo-HLI-copie-1.jpg

La programmation des travaux est engagée avec pour objectif de reconstruire certaines unités existantes ainsi que d’en réhabiliter d’autres. Principales raisons à cette mutation : l’inadaptation de certains bâtiments mais aussi la diminution des médecins libéraux intervenant sur la structure. Le transfert sur le site guérandais de certains services se trouvant actuellement sur Le Croisic est également envisagé, c’est qui a été annoncé par la direction au personnel mardi 25 janvier.

 

Pour Daniel Dumortier (directeur de l’hôpital intercommunal) l’enjeu est de taille pour le maintien de l’offre sanitaire de proximité.

 

Une prestation d’hébergement à bout de souffle !

 DSC00190.JPG

Les bâtiments d’hébergement du site croisicais datent des années 70. Leur architecture, notamment la structure de la maison de retraite « Les Lauriers » comprenant 80 lits ne disposent pas de chambres avec douche « A titre d’exemple, les locaux communs sont inaccessibles au personne à mobilité réduite (un seul ascenseur à disposition). Par ailleurs, la prise en compte des résidents souffrant de la maladie d’Alzheimer s’avère actuellement délicate » précise Daniel Dumortier qui rappelle qu’à l’origine ce bâtiment avait été conçu pour l’accueil des personnes autonomes.

 

Anticiper la diminution de présence des médecins libéraux intervenant à l’Hôpital

 

C’est un fait, le nombre de médecins libéraux autorisés présents sur le canton du Croisic, diminue au rythme des départs à la retraite. «Un constat qui n’est pas de nature à favoriser une permanence des soins optimale sur la structure, sachant que ces derniers prennent des gardes hospitalières. C’est d’ailleurs un des points qui freine les remplaçants à intégrer l’hôpital. Mais, de toute façon, il est important de rappeler que pour constituer une garde faut pouvoir compter sur au moins 5 médecins »

 

La réflexion doit être globale

 

Depuis un an, de multiples réflexions ont été menées avec les professionnels ainsi qu’avec les différentes instances de l’établissement afin de pérenniser la capacité d’accueil des patients des services de médecine (y compris les soins palliatifs), des soins de suite et de réadaptation. « Par ailleurs, le site du Croisic, n’accueille que 17% de croisicais en soins palliatifs, 30% en service de médecine, 29% en soins de suite et rééducation. »

 

Le conseil de surveillance a acté, le 9 novembre dernier, le transfert des activités sanitaires (soit 65 lits) sur le site guérandais

 

Un Pôle gériatrique de 150 lits au Croisic

 

accueil-batiment-1-copie-1.JPGIl regroupera à terme, autour du bâtiment « Côte sauvage » réhabilité (chambre à 1 lit, accessibilité) un nouveau bâtiment d’hébergement axé sur la prise en charge des pathologies liées au vieillissement et à l’accueil de personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer et maladies apparentées.  « Il comprendra 2 à 3 unités protégées et répondant aux besoins spécifiques de ce type de population. L’accueil des résidents se fera dans des locaux spacieux sécurisés, préservant au maximum l’intimité, respectant les normes d’hygiène et d’accessibilité, prenant en compte une dépendance croissante. A cette occasion, l’entrée et l’accueil du site sera repensé pour favoriser l’image d’un lieu de vie convivial ouvert sur le par et la ville »

 

Meilleures conditions de travail

  DSC00176.jpg

Comme pour les résidents, le personnel disposera de locaux fonctionnels et ergonomiques diminuant dans la mesure du possible le sentiment d’isolement. « On peut citer qu’actuellement certains professionnels travaillant la nuit malgré un système de protection des travailleurs isolés, perçoivent cette situation comme anxiogène. »

 

Au terme des opérations estimées à 10 M€ (sur les deux sites), l’établissement disposera d’une capacité inchangée avec comme objectif une ouverture fin 2013

 

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans REPORTAGE
commenter cet article
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 08:43

L’école de la mer, l’école de la vie

L’ idée du recrutement par la formation,

 

Une école qui peut devenir un laboratoire pour la SNSM sur le plan  national....C'était une première en France! En 2007, une première promotion brillante avait conforté la réflexion des sauveteurs croisicais. Les hommes, les moyens techniques, les finances sont les trois piliers sans lesquels aucune action ne peut être menée par la station de sauvetage en mer, réunir les trois en même temps et amener à la réussite de l’école de la mer est un pari sans cesse renouvelé. Mais une école de la mer, pourquoi faire ?

 

 logot.gif

Une idée pour satisfaire aux nécessités

On ne devient pas sauveteur du jour au lendemain, en avoir l’intention c’est éminemment respectable, encore faut-il être préparé aux missions souvent difficiles, d’où l’idée de faire coïncider enthousiasme et expérience. C’est ainsi qu’est né le projet de créer une école de la mer (école de la vie). Une promotion de cinq jeunes croisicais est depuis le début de l’année l’hôte de la station.

 

« On devait préparer l’avenir et surtout lancer des jeunes pour renouveler les effectifs ; ce projet innovant a fini par emporter l’adhésion des instances nationales de la SNSM, il faut que cette expérience se poursuive» précisait Marcel Laurent en 2007. C’est chose faite après une année consacrée à l’analyse de la première session l’école de la mer a rouvert ses portes.

Les candidats, dans l’idéal,  doivent être âgés de 16 ans à 20 ans, ils doivent savoir nager et être à l’aise dans l’eau. Chaque samedi de l'année scolaire (matinée ou journée complète), ils sont pris en charge par les sauveteurs de la station.

« Pour des questions d'organisation évidente, il est recommandé de résider au Croisic ou à Batz-sur-mer»

snsm-ecole-de-la-mer.JPG 

Une formation complète et qualifiante

Un entretien constitue le premier niveau d’évaluation, l’intérêt pour le milieu maritime, envie d’être utile, possibilité d’être disponible …après sélection des candidats, s’ensuit une formation complète, composée de plusieurs modules : l’Initiation avec le matelotage (les nœuds de base) le Canotage: la manœuvre d’une annexe et d'un zodiac ; la Sécurité : information sur les risques encourus en mer: voie d’eau, chavirage, hypothermie, navigation par tous temps, notions de mécanique, opérations usuelles d’entretien et de conduite des moteurs fixes et hors-bord , et une formation aux premiers secours…. notions de météorologie, savoir apprécier et agir face aux différentes natures d’incendie.

Le tout se déroule sur deux ans pour un peu plus de 150 heures avec à l’issue une attestation d’aptitude permettant une éventuelle intégration dans les effectifs en tant que canotier voire même de s’orienter après une formation spécifique vers la surveillance des plages.

 station-SNSM-CROISIC.jpg

 « A l’image de la première promotion brillante de 2007, les jeunes qui suivent actuellement  la formation commencent à acquérir toute les qualités et les compétences, souligne Daniel Guillou, tous ont fait preuve d’une réelle motivation et n’hésitent pas à s’engager dans les nombreux exercices que nous mettons en place » dans ce domaine, la répétition des mêmes gestes dans différentes situations permettent aux sauveteurs de devenir opérationnels « La solidarité, la confiance, cela compte dans une équipe lors d’une mission où chacun doit pouvoir compter sur les autres» Un principe adopté d’emblée par Thibault, Jordan, Thomas, Vincent et Guillaume, cinq jeunes  très motivés et animés du désir de servir.

 

Avec le terme de la formation se dérouleront des stages complémentaires : secourisme, formation incendie… « Nous avons, en interne,  une équipe formateurs qui sont avec nous depuis plusieurs années : David Blanchard (maître de stage), Benoît Vigouroux, Benoit Julien, Michel Hervy et Ludo Debec, tous  sont très impliqués, compétents et disponibles pour les stagiaires. A cette équipe il faut ajouter des intervenants extérieurs à la station comme Bernard L’Elgouach (cours de matelotage), Gildas Cozic  et Françoise Cairïc du centre d’incendie et de secours du Croisic» précise Daniel Guillou qui préside aux destinées de la station locale SNSM

 

Un investissement qui a valu à la station une distinction : le prix Anne de Bretagne qui récompense les stations locales les plus performantes, les plus impliquées. Une distinction qui avait été remise par l’Amiral Langanne, patron de la SNSM. Une belle reconnaissance pour la station croisicaise !

 

 

Comment soutenir la station SNSM :

Adresser les cotisations, les dons en écrivant à Station SNSM du Croisic, siège social: Hôtel de Ville 5 rue Jules Ferry 44490 LE CROISIC

La SNSM est habilitée à recevoir les legs

Boutique : ancienne criée (divers articles logotypés SNSM)

 

Pour joindre la station :

  •   02 40 23 08 45 (téléphone-fax-répondeur), de préférence aux heures de permanence (mardi, jeudi et samedi de 10 à 12 h).
  • Par mail : snsmlecroisic@wanadoo.fr



 

Reportage P. Lehmann (©Mileprod Le Croisic)

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans REPORTAGE
commenter cet article
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 15:20

 

Rencontre avec Gérard Jugnot

Derrière la légèreté, les questions essentielles

 

Révélé (tout comme l’ont été ses petits camarades de jeux) par la tonitruante période du café théâtre, Gérard Jugnot est devenu un acteur, producteur et metteur en scène majeur du cinéma français. Sa venue au Croisic pour y présenter son dernier film Rose & Noir le 25 août, restera comme une date importante pour le public qui a très bien senti que derrière la légèreté du « bronzé » se révélaient les questions essentielles que se pose l’artiste sur un monde qui ne tourne plus très rond.

Carton plein pour le cinéma associatif Le Hublot désormais bien installé dans son rôle de créateur d'évènements

 

Gérard Jugnot aime la comédie qui parfois sert de support à la réflexion ainsi qu’à l’analyse- sans complaisance- des travers de notre société. Avec le Rose & Noir, il s’intéresse à l’intolérance et à l’intégrisme formaté par une morale qui parfois oublie l’essentiel de ce qui distingue l’homme : sa fantaisie, ses outrances révèlant l’unicité de tout être.

 

Ce qui pourrait être « une grosse marrade »  devient vite une éblouissante démonstration que le terrorisme intellectuel est générateur d’une pensée unique, qui foule au pied les différences et tend à normaliser les comportements sans doute pour exercer un contrôle  sans partage sur les êtres, sur leur conscience.

 

« Dénoncer, ce n’est pas soutenir » précise Gérard Jugnot qui poursuit « c’est admettre qu’il n’y a de vérité et de richesse que dans la différence et la tolérance, en s’ouvrant aux autres on se connaît soi-même »

 

Avec ses films précédents, Casque Bleu, Monsieur Batignolles, les Choristes, Une époque formidable, il passait en revue ce qui chatouille ou gratouille la société. Mais ce surdoué n’est pas un donneur de leçons, il préfère poser les vraies questions, celles qui l’habitent et l’obsèdent (un peu, beaucoup, passionnément) Des questions qui mettent un garde-fou et appellent à la juste mesure des choses. Cet homme a la rondeur de corps et d’esprit qui convient, il peut tout aborder et vivre sa passion pour le 7ème art en pleine conscience de ce qui l’entoure. Ici pas de tour d’ivoire mais un monde qui est le nôtre avec cet irrépressible besoin de rire car on ne peut pas toujours pleurer ! Et tout n’est pas si grave, enfin presque.

 

Rose et Noir : le film

En 1577, Pic Saint Loup, grand couturier sur le déclin, se voit confier par le roi Henri III, une mission diplomatique : il doit confectionner sa plus belle robe de cérémonie pour le mariage arrangé d'un de ses neveux avec la fille d'un Grand d'Espagne. Dans une Espagne catholique intégriste qui traque protestants, maures, juifs et homosexuels, Saint Loup va se mettre en chemin entouré de ses gens. Ce qu'il ignore, c'est qu'il part avec un protestant, son fidèle secrétaire, bien décidé à cacher une bombe dans la robe pour venger les siens de la sanglante Saint Barthélémy. Il part également avec son " nègre " un maure qu'il doit transformer en blond normand, avec son parfumeur, son " nez " un juif marrane ainsi que son coiffeur, une folle perdue. Tout ce joli monde " persona non grata " va se retrouver chez le père de la fiancée, un détraqué de la pire espèce, qui n'est autre que le grand inquisiteur de Cordoba...

 

Comédie réalisée par Gérard Jugnot


Avec Gérard Jugnot, Bernard Lecoq, Patrick Haudecoeur,  Saida Jawad, Assaad Bouab, Juan Diego, Stéphane Debac …

Durée : 1h 37min. Année de production : 2008

Distribué par EuropaCorp Distribution


© texte et photos HippocampeInfo2

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans REPORTAGE
commenter cet article
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 14:26

Fête de la mer

La mer est infinie, belle et rebelle

 

C’est sous le soleil que s’est déroulée la traditionnelle Fête de la mer suivie par la foule des grands jours. Entre hommage aux hommes de la mer et tradition, une journée bien remplie a conduit les participants jusqu’au bout de la nuit.

 

Non, le 15 août ce n’est pas qu’un pont c’est la fête de Marie patronne des marins, c’est la journée du souvenir dédié aux hommes dont la mer est le métier. Pêcheurs professionnels forts et volontaires malgré un métier autant passionnant qu’ingrat, sauveteurs dont la profession de foi assimile le courage avec l’abnégation, traditions ancestrales qui mêlent harmonieusement force et authenticité, voilà l’expression d’un territoire qui forge encore et toujours son histoire. Une histoire qui se partage

Avec les touristes sans modération.

 

Journée du souvenir et de fidélité envers ceux qui ne sont jamais rentrés au port, victimes d’une belle et dure maîtresse : la mer, belle et exigeante, jamais dominée, qui depuis des millénaires entretient une relation étroite et passionnée avec la terre, avec les hommes, lui livre ses richesses comme par générosité.

 

Et puis le temps qui passe, avec ses joies, ses déconvenues, ses peines, mais tout cela n’est pas le plus important

au Croisic comme partout sur la côte s’ouvrent des horizons infinis. La mer est infinie, sur les vagues surfe l’histoire des hommes, naviguent des navires fantômes

chuchotent des voix inconnues, celles des ancêtres.

 

C’est cela le 15 août, une histoire qui se perpétue,

Elle est née de la mer, elle continue à écrire ses plus belles pages.

 

« Aimer son pays, c’est aimer ce qui le distingue

Partager sa beauté c’est en prolonger le message

Ecoutez, le souffle du vent

C’est l’histoire des hommes qu’il vous conte

C’est l’autrefois qui est maintenant

Tout cela se partage, rien ne nous appartient vraiment 

Tout se partage et se transmet pour l’éternité»

 

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans REPORTAGE
commenter cet article
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 08:21
Suite à la production de deux évènements LA BAULE TV parle du Croisic (cliquer sur les liens pour visionner les reportages)

Regardez ces deux reportages vidéo...
 
 
PRESSE PIPOLE, ou le succès d'une grande première théâtrale au Croisic !
 
L'ECOLE DU CIRQUE, ou la piste aux étoiles pour les petits croisicais !
Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans REPORTAGE
commenter cet article
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 09:52

La route du Cacao

Il n’est pas besoin de partir pour voyager

 

Il est une bonne adresse au Croisic qu’il ne faut pas manquer : La route du Cacao est l’occasion de voyager vers des contrées lointaines, exotiques, accompagné de saveurs et de senteurs parfois entêtantes, toujours présentes.

 

On y revisite la découverte du nouveau continent en emboîtant nos pas sur ceux de Christophe Colomb. 27 années après sa découverte de l’Amérique, on débarque sur la côte de Tabases au côté d’Hernando Cortès….tout devant se trouvent les plantations de cacaoyers.

Le cacao imprime sa légende mais aussi ses vertus admirablement traduites et transmises par le geste exact du maître chocolatier qui transforme la matière première en délicieux bonbons, tablettes et autres sujets qui empruntent à la création.

 

Car le Chocolatier est un artiste, qui façonnent ce que nous savourons autant avec les yeux.

 

Gérard Bosc est de ces créateurs qui imprègnent de passion ce qu’ils font. L’ouverture de La Route du Cacao, sur le port du Croisic est un peu son escale ultime.

Ce terrien dont l’histoire personnelle puise dans la tradition, est encore et toujours imprégné de l’esprit d’une grand mère native de Plougasnou qui donna au chocolat ses lettres de noblesse, créant une boisson subtile, faite de saveur et d’élégance.

Un régal pour le gourmet autant que le gourmand.

 

Quand Gérard évoque le célèbre chocolat chaud que  Florentine Troadec servait à Plougasnou, on se plait à imaginer une odeur à nulle autre pareille.

Ce savoir faire a marqué le jeune Gérard qui n’a pas tardé à suivre le chemin du goût, l’histoire pouvait donc continuer à développer quelques chapitres gourmands.

 

«  C’est comme cela qu’un jour en compagnie de Valérie  Cottet – Emard, (son élève et associée) on a posé nos valises au Croisic, une ville attachante et authentique. Le port, son histoire, évoque les voyages, le chocolat y avait sa place » précise Gérard Bosc qui a repris il y a deux ans un pas de porte devenu depuis l’adresse du bon goût.

La légende du cacao se poursuit et continue a porter tous les bienfaits dont les Aztèques savaient s’imprégner.

Le Cacao n’est-il pas né du soleil comme un cadeau donné aux hommes ?

 

La Route du cacao constitue un univers dans lequel règne en maître le chocolat, qui se décline et fait alliances tantôt avec des fruits confits ou des épices. La fabrication se fait devant les clients. Le geste précis, Valérie et Gérard, travaillent le chocolat, confectionnant des tablettes, des bonbons nature ou fourrés, C’est la tradition qui trouve et prolonge la mémoire de Florentine Troadec. Un savoir faire, une authenticité et une expérience qui permet de faire quelques miracles !

 

Alors naissent des spécialités comme les truffes des marais, les vagues de l’Océan tandis que sur les tables en terrasse les tasses de chocolat chaud servies par Pascale mêlent leurs effluves aux senteurs iodées du port.

 

« Le chocolat est un trésor de santé, un anti-stress, il est riche en vitamines, il favorise le bien être physique et intellectuel » écouter Gérard c’est aussi voyager au delà de la ligne d’horizon, découvrir de nouvelles contrées et s’imprégner de choses essentielles.

 

Après que naissent les savants mélanges des fèves venus d’Afrique et des Amériques, le chocolat peut donner le meilleur de lui-même, ici l’on fait des lingots à la couleur chaude et brune ; comme les bijoux ils se parent parfois d’éclats de couleurs.

Un régal pour l’œil et le palais.

 

La Route du Cacao – 4 Place Boston 44490 Le Croisic ' 02 40 53 78 51

Courriel : croisic.cacao@orange.fr

Ouverture tous les jours de 10 h à 12 h 30 et de 15 h à 19 h

Fermé le lundi du 1er septembre au 30 juin

 

Au Croisic les 7, 8 et 9 novembre : Le marché du Chocolat et des Saveurs à l’ancienne criée

 

Organisé par l’Association des Professionnels de la Restauration Croisicaise, ce salon regroupera les meilleurs professionnels de la région.

 

Au programme des trois journées :

La présentation, la dégustation et la vente de spécialités (Huîtres, escargots, sel de Guérande, muscadet et crèpes), des démonstrations des professionnels, un bar à chocolat, un espace vidéo avec la projection en boucle du film « Il était une fois le chocolat », l’exposition de créations en chocolat, un concours mettant en présence  les jeunes chocolatiers arbitré par un jury de professionnels, le concours de la meilleure spécialité chocolatée, élection de la plus belle pièce en chocolat (avec vote du public du 7 au 9 novembre)

Remise des prix dimanche 9 novembre aux alentours de 17 h 30

Restauration sur place avec l’APRC (association des professionnels de la restauration croisicaise)

 

Entrée libre – ouverture au public de 15 h à 17 h 30 le vendredi – Samedi 8 et dimanche 9 de 10 h à 19 h

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans REPORTAGE
commenter cet article
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 10:26

 

Après six mois de mandat

Michèle Quellard fait le point sur la vie communale


Elue maire en mars dernier, Michèle Quellard a souhaité faire le point sur la vie communale. Au programme de sa conférence de presse quelques grands chapitres comme l’aménagement, la culture, le volet social et la présentation de projets.

 

Urbanisme

« Lors du conseil municipal, les élus ont validé le projet d’acquisition d’une parcelle de 250 m2 qui permettra de réaliser une liaison piétonne entre la nouvelle mairie et la rue de l’église. Cette décision permet d’assurer en continuité de la rue Augustin Maillard un accès au port et au grand parking. Cette acquisition s’élève à 50 000 €, nous réaliserons ensuite l’aménagement de ce cheminement, et procèderons à l’effacement des réseaux sur la rue Augustin Maillard ainsi qu’au carrefour des rues Jules Ferry et de la Duchesse Anne, jusqu’au parking Laënnec »

 

Le maire compte développer sur la commune le logement social outre les trois logements réalisés aux Marais du Roy, plusieurs projets sont soit à l’étude ou programmés

« Nous cherchons à étoffer nos réserves foncières, c’est dans cet esprit que nous allons acquérir 2 288 m2 sur le secteur de Kervaudu. Notre objectif est d’aménager cet espace avec des logements locatifs  social ou en accession. »

 

De même, début novembre, vont débuter les travaux sur la résidence Les Aymeries (ancienne gendarmerie) où seront réalisés 3 nouveaux logements sociaux. A noter qu’actuellement la ville comptabilise 165 logements sociaux, l’action municipale visant à augmenter le parc immobilier de cette nature. « Cela passe par le passage au Plan Local d’Urbanisme, sur lequel nous travaillons. La réflexion est engagée, nous serons conseillés par un bureau d’études. Mais il faut admettre que la taille de la commune rend difficile le quota imposé ; nous cherchons les bonnes solutions »

 

Autre point, la zone artisanale pour laquelle le maire nourrit des projets

« C’est un peu prématuré d’en parler pour l’instant, mais nous avons des idées qui restent soumises à une étude prévue à l’aube de 2009 »

 

Fiscalité modérée pour 2009

Pour le maire, il n’est pas question de laisser glisser les prélèvements fiscaux, le futur débat d’orientation budgétaire déterminera une évolution conforme aux années passées « Nous ne dépasseront pas le taux de 0,5% »

 

Camping cars, de nouvelles règles

Les élus sont décidés à prendre en main ce dossier, des nouvelles dispositions seront mises en place au printemps prochain « mais il n’est pas question d’interdire la présence de ces véhicules en journée mais au contraire d’en limiter l’impact et de sanctionner toutes les situations portant atteintes au bon ordre et à la vie publique » actuellement 38 place existent réparties sur 4 aires « Nous n’irons pas au-delà de 58 places. Un règlement va être mis en place, une nouvelle aire va être crée sur le secteur de la mare de la Terre blanche. Nous facturerons la nuitée, l’eau et l’électricité sur les aires déterminées. Nous interdirons tout stationnement en dehors de la journée hors de ces aires »

 

Par ailleurs il existe également sur la commune une capacité d’accueil auprès des terrains de camping.

 

La ville va réaliser et mettre à disposition des plaquettes d’informations pour les usagers.

 

Pour information, une enquête réalisée cette année en juillet et août montre qu’un fort pourcentage d’usagers (81%) souscrit à ces dispositions.

Culture et animations
"Nous avons lancé de nouvelles choses notamment "Un soir sur les quais" qui a été une réussite malgré la météo, nous renouvellerons cette formule. La ville accueille de nombreuses animations culturelles en saison mais aussi hors période estivale avec Plumes d'Equinoxe, le Festival de la Page à l'Image, Théâtre en automne, de nombreux concerts et expositions. Cette année nous avons eu le Forum des associations qui mets en évidence des propositions diverses et variées sur le plan sportif, culturel et ludique. Nous soutenons le monde associatif et agissons en partenariat avec diverses organisations par le biais de conventions adaptées"

à retenir : En fin d'année se déroulera le NOEL BLANC avec la participation des particuliers, de l'Office de Tourisme et de l'Union des commerçants, artisans et professions libérales

 

Politique enfance et jeunesse

Des contacts sont pris avec la CAF, le programme est en cours de rédaction. Le site retenu est le bâtiment  Les Marais du Roy, acquis précédemment en entrée de ville.

« Nous disposons de 110 m2 que nous doublerons par une extension sur la réserve foncière que nous possédons. Nous avons sur la commune une quinzaine d’assistantes maternelles qui ne peuvent répondre aux nombreuses demandes. Le multi accueil aura une capacité d’accueil de vingt places réservées aux enfants jusqu’à trois ans. »

 

Le maire annonce également la création en février prochain d’un Club Junior pour les 11/13 ans qui élira domicile au Centre Christophe Colomb

« Une manière de combler une manque existant pour cette tranche d’âge, nous développerons un projet éducatif sur lequel nous réfléchissons actuellement»

Police Municipale
"Pour l'instant elle est maintenue à l'Hôtel d'Aiguillon mais nous étudions la possiblité d'utiliser ce que l'on appelle le "garage du Curé" , c'est un petit bâtiment qui se trouve juste à côté du foyer municipal et qui est tout proche de la mairie; une extension sera nécessaire pour former un local correspondant aux besoins"

  

Autre information : Le site de Penn Avel aujourd’hui délaissé par les services qui s’y étaient installés en attendant la nouvelle mairie pourrait bien être investi par une équipe de chercheurs de l’Ecole Centrale « Le dossier avance, le local utilisé serait la maison secondaire qui se trouve en retrait de celle où se trouvaient nos services. Pour la bâtisse principale, rien n’est prévu pour l’instant. »

 


A retenir
 : Opérations portes ouvertes à la nouvelle Mairie les 25 et 26 novembre de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h avec des visites commentées et une présentation par les élus. Deux expositions, l’une consacrée au bâtiment de l’Ancienne école Notre Dame, l’autre concernant l’évolution de l’administration communale sur les (documents et photos) seront librement accessibles au public.

 





AGENDA
: réunion du Conseil Municipal ce vendredi 24 Octobre à 19 h à l'Hôtel de Ville


©reportage PL Milepat Production octobre 2008 textes et photos - reproduction interdite



 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans REPORTAGE
commenter cet article