Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : HIPPOCAMPEinfo2
  • HIPPOCAMPEinfo2
  • : TOUTE L'INFO Locale, Nationale et Internationale. Reportages -
  • Contact

DIVERS

 

soir-sur-les-quais.jpgScan-Lauf-jpg

 

 

Recherche

A la Une!

 Le premier média sur l'info locale
 Votre annonce ou votre publicité sur

"Ensemble, faisons circuler l'Info" "  

« Le savoir faire n’est rien sans le faire savoir »

contact téléphonique : 06 27 22 74 28

site  de Milepat Production : http://mileprod.over-blog.com
(pour nous contacter cliquer sur le bandeau)
entreprise individuelle SIRET n° 332 893 635 00059 code APE 7021Z

Les bonnes adresses au Croisic 

cliquer sur les liens 

 

Les saveurs de la mer, au cœur du centre historique  

 

Milepat Production Le Croisic "Votre communication sur mesure" :

 MAQUET~2 MAQUET~2 (cliquer sur le lien)

 

 

 

Communiqués

Carnaval : venez nous rejoindre

La ville invite tous ceux qui souhaitent à rejoindre les carnavaliers déjà inscrits pour le carnaval du Croisic le samedi 14 avril au soir pour le bal et le dimanche 15 avril pour le défilé sur les quais. Pas de thème imposé, costumes libres, chars acceptés avec enthousiasme. Contact à la mairie Laure Brechet 02 28 56 78 50 ou l.brechet@lecroisic.fr

 

 

 

Promotion de la Ville   

le croisic documentaire le croisic : documentaire copyright Milepat Production

 

(clic gauche pour visionner chaque vue, clic droit pour voir la vue précédente)

le croisic donnez de la hauteur 

Archives

Site à découvrir CAPTAIN MALO


Pour atteindre le site de CAPTAIN MALO cliquer  sur le bandeau
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 13:10

18e salon du livre de la ville du Croisic « Plumes d'Équinoxe »

du 20/09/2014 à 10:00 au 21/09/2014 à 18:00



Samedi 20 et dimanche 21 septembre 2014 de 10h00 à 18h00 ancienne criée, Le Croisic


« Les Guerres Mondiales de 1914-1918 et 1939-1945 »


« Je souhaite redonner au salon du livre du Croisic une place plus importante et le hisser à une notoriété qui n’est pas encore la sienne aujourd’hui. Dès cette année, avec le thème des Guerres sur le territoire 1914-1918, 1939-1945, j’ambitionne d’accueillir des auteurs de notoriété nationale et créer des rencontres autour de ces journées. Ce rendez-vous de fin de saison estivale doit être restructuré et occuper une place plus importante dans la vie culturelle au Croisic. »

Jacques Bruneau, maire adjoint en charge de la Culture, des Animations et de la Vie associative.


Des écrivains, des films, des conférences, une dictée, des expositions, une veillée…

 

Le thème du 18e salon du livre du Croisic de cette année s’inscrit dans les commémorations et célébration nationales de la Première Guerre Mondiale, et du 70e anniversaire de la Libération de 1944. Une trentaine d’auteurs présents s’inscrivent dans cette thématique.

 

La ville du Croisic a reçu le concours de l’académie littéraire de Bretagne et des Pays-de-la-Loire et de son président, Jean-Yves Paumier.

 

Le 18e salon du livre du Croisic se déroule traditionnellement sur deux jours. Innovation de cette année, une dictée, une veillée, des conférences, des films, sont proposés avant et après ce week-end.

 

La ville du Croisic a tenu à accueillir un président d’honneur, Jean-Yves Le Naour, réputé par la qualité de son travail et de ses recherches sur ce conflit majeur de 1914-1918.

 

Le comité du salon du livre du Croisic a souhaité aussi souligner le talent et le roman (Parlez-moi d’amour) de Lucile Gubler en la nommant comme invitée d’honneur.

 

Enfin, pour la première fois, un prix « Plume d’Équinoxe » est remis à Aurélie Luneau pour son livre « Je vous écris de France ».

 


Un Président d’honneur Jean-Yves Le Naour


Jean-yves Le Naour

Jean-Yves Le Naour, Historien, né en 1972 à Meaux (Seine-et-Marne), docteur en histoire, spécialiste de la Première Guerre mondiale et de l'histoire du XXe siècle, professeur en classes préparatoires de sciences politiques à Aix-en-Provence. Il est Directeur de la collection l’histoire comme un roman chez Larousse depuis juin 2009. Deux de ses essais ont reçu un prix : « L'affaire Malvy » a remporté le prix Henri Hertz2008, « Les soldats de la honte », le Grand-Prix du livre d'histoire Ouest-France-Société Générale 2011 ainsi qu'une seconde distinction : le prix de l'Académie de Médecine Jean-Charles Sournia qui récompense « un travail original récent consacré à l'histoire de la Médecine ». Il est aussi l’auteur de plusieurs documentaires portant sur la Grande Guerre ainsi que sur l’histoire du XXe siècle.


Sa bibliographie


Une Invitée d’honneur Lucile Gubler

Parlez-moi d’amour, une française dans la terreur stalinienneNée à Paris le 5 février 1961. Elle étudie le russe à la Sorbonne, termine une école de traduction. Traductrice pour une revue littéraire Lettre internationale. Interprète lors de master class animés en France par des professeurs du conservatoire  de musique de Moscou. Recrutée par une  banque Française active en URSS, elle  s’expatrie six ans pour cet établissement, de 1989 à 1994. Ce séjour lui a permis de sillonner ce qui était encore l’Union Soviétique, et d’être témoin des deux putschs de 1991 et 1993, puis de la transformation en profondeur du pays. De retour à Paris fin 1994, après une formation complémentaire en finance, Lucile Gubler se partage aujourd’hui entre la banque et l’écriture. Son livre, « Parlez-moi d’amour, une française dans la terreur stalinienne »  a été loué par la critique à sa sortie et cité en coup de cœur dans l’émission le « Masque et la plume » de Jérôme Garcin sur France Inter.


Un prix « Plumes d’Équinoxe » Aurélie Luneau pour « Je vous écris de France »

« Je vous écris de France »

 

L’auteur a rassemblé des lettres que des Français envoyaient à la BBC, à Londres, quartier général de la Résistance française. De ces lettres émanent la fureur contre l'occupation allemande, le désespoir, l'admiration pour l’'Angleterre; parfois, dans un français basique, mais bien souvent dans une langue ciselée et précise.


Docteur en histoire, productrice à France Culture, Aurélie Luneau est l’auteure d’un ouvrage remarqué, Radio Londres : les voix de la liberté (1940-1944), Perrin, 2005 (collection « Tempus, 2010 »). Ce livre a reçu le prix des Écrivains combattants, le prix Philippe-Viannay et le prix du Comité d’histoire de la radiodiffusion. Auteur-conceptrice du CD Radio Londres, 1940-1944, les voix de la liberté. Coauteur du livre jeunesse Ici Londres, Le Rouergue, 2009.


Trente auteurs


  • Académie de Bretagne, « Cahiers de l’académie de Bretagne »
  • Christophe Belser, « Nantes, il ya 100 ans ».
  • Bernard Bertho, « 1914… cent ans »
  • Dominique Bloyet, « Jeunes résistants de Loire-Atlantique », « Nantes dans la guerre de 1939-1945 », « La répression anticommuniste en Loire-Inférieure 1339-1944 » …
  • Roger Boiziau, « Chronique de la libération de Nantes, Loire-Inférieure » « Nantes sous les bombes », « Se souvenir quand les bombes tombaient sur Nantes »…
  • Luc Brauer, « Saint-Nazaire 1939-1945 » « U-Boote ! Saint-Nazaire », « Forteresse Saint-Nazaire »…
  • Nicole Bridonneau, « Il faut que l’herbe pousse et que les enfants meurent »
  • Marguerite Cabon-Douvisi, « Un diamant sous les décombres – Le petit Boche »
  • Jean-Pierre Colignon, « Petit abécédaire de la grande guerre », « Curiosités, jeux et énigmes en Bretagne », « Curiosités, jeux et énigmes de l’histoire »
  • Jean-Pierre Delpuech, « Oradour, le roman d’un procès »
  • Etienne Gasche, « Saffré, 28 juin 1944, la mémoire des maquisards », « Jeunes résistants de Loire-Atlantique »
  • Michel Gautier, « Portrait de guerre », « La catastrophe du Boivre », « Une si longue occupation »…
  • Lucile Gubler, Invitée d’honneur, « Parlez-moi d’amour »
  • Michel Hervoche, « Mon fils, son père…un destin », « Saint-Nazaire l’égorgée », « Les trois pupilles de la Nation »
  • Martine Hidoux Roussel, « La terre et les forges », « Jeanne paysanne et femme d’ouvrier à Trignac, Saint-Nazaire »
  • Yves Jaouen, « Les Nantais en guerre : stupeur, patriotisme, deuil », « Le cauchemar de Maurice Digo, combattant nantais de la grande guerre », « La crise de 1917 »…
  • Dominique Labarrière, « La bataille de l’Ouest : 6 juin-31 août 1944 » « Esther, juin 40 » « Héros »…
  • Francis Le Bot, « Des fleurs sur les cailloux »
  • Solveig Le Coze, « Les Vieux chênes de Merville », « Le loup a les dents blanches… je répète »
  • Jean-Yves Le Naour, Président d’honneur, conférence « La première Guerre mondiale »
  • Franck Mallet, « La Presqu’île du cœur ou la terre promise »
  • Jean-Jacques Monnier, « Résistance et conscience bretonne 1940-1945 »
  • Louis Oury, « 50 otages », « Au soleil de la victoire », « Commandos sur l’estuaire »…
  • Isaline Rémy, « Maurice, l’anonyme tirailleur sénégalais »
  • Claude Roussel, « Le sacrifice de Jeanne », « Nantes 1940-1945 »
  • Maurice Rouzeau, « Une enfance bretonne pendant l’occupation »
  • Daniel Sicard, « La poche de Saint-Nazaire »
  • Jean-Claude Terrière, « 12 août 1944, Nantes, ville libre »
  • Béatrice Verney, « Les bains de mer »
  • Bernard Vidiani, « Entre nous coule le Rhin »
  • Bibliothèque de la Côte Sauvage
  • Conseil Municipal des Jeunes


Quatre  conférences


-   « Georges Clemenceau, le combattant inflexible »  par Joseph Burlot, professeur agrégé d’histoire


Jeudi 18 septembre, 18h00, foyer Émile-Thibault,  

 

Clemenceau ? Tout le monde connait Clemenceau, l’homme politique français le plus connu du XXe siècle avec le Général de Gaulle : le père la victoire mais aussi « perd la victoire pour d’autres… ».

 

Sait-on que Georges Clemenceau a commencé sa carrière politique en 1870 et qu’il a été au cœur de la vie politique française pendant 50 ans ? Mais pourquoi n’a-t-il été ministre qu’à 65 ans ?

 

Président du Conseil qu’à 76 ans ? Et qu’il n’a pas pu être élu Président de la République en 1919 ? Quelle image aurait-il laissé s’il n’y avait pas eu la guerre de 1914-1918 ? Un homme d’une complexité exceptionnelle.

 

-   « La Marine pendant la Seconde Guerre Mondiale » par Jean-Baptiste Bruneau


Vendredi 19 septembre, 18h00, foyer Émile-Thibault

 

Maître de conférences en Histoire Contemporaine à l'Université de Bretagne-Sud (Lorient), Jean-Baptiste Bruneau est spécialiste des idées politiques et du monde maritime au XXe siècle. Auteur de nombreux articles et notices de dictionnaire sur les marines européennes, il vient de publier une histoire de la marine de Vichy aux Antilles aux éditions des Indes Savantes.

 

-   « La première Guerre Mondiale » par Jean-Yves Le Naour


Samedi 20 septembre, 18h30, ancienne criée


-    « L'opinion publique en Loire Inférieure pendant l'Occupation (1940-1944) » par Jean Bourgeon


Dimanche 21 septembre à 10h30, ancienne criée.

 

Jean Bourgeon, historien et animateur de l'association Treillières au fil du temps, a été récemment récompensé du Prix 2013 Loire-Atlantique documentaire, décerné par l'Académie littéraire de Bretagne et des Pays-de-la-Loire pour « Treillières, un village au Pays nantais (1800-1945) », éd. Coiffard, 2012.


Trois expositions


« Le maquis de Saffré » de Dominique Bloyet, rédacteur en chef adjoint de Presse Océan.

 

Exposition réalisée à l’occasion du 70e anniversaire du maquis de Saffré, conçue par le comité du souvenir du maquis (Etienne Gasche) et l'office national des anciens combattants (Lyliane Quéré).


Commentée par l’auteur le dimanche 21 septembre à 14h30.


« Le Croisic, base d’hydravion pendant la Première Guerre Mondiale » de Laurent Delpire, historien.

Bien qu’éloigné du Front, Le Croisic a été directement impacté par le premier conflit mondial avec la présence entre 1917 et 1919 d’une base américaine d’hydravions destinée à la protection des convois de troupes alliées qui débarquaient à Saint-Nazaire contre les sous-marins allemands. De rares clichés conservés par les archives du service historique de la Marine ou par des particuliers permettent de mieux connaître cette base implantée sur les jonchères du port ainsi que la vie des soldats présents. Le Croisic fut pendant près de deux années à l’heure américaine !

 

Diplômé en histoire et en histoire de l’art, Laurent Delpire est attaché de conservation du Patrimoine à la Ville du Croisic où il dirige le service Urbanisme et Patrimoine Communal. Ses recherches historiques sur Le Croisic et sa région se traduisent par plusieurs articles et contributions à des revues d’histoire locale ainsi que par des visites commentées en saison. Il est également Conservateur des Antiquités et Objets d’Art de Loire-Atlantique en charge du patrimoine mobilier protégé du département.


Commentée par l’auteur le samedi 20 septembre à 14h00.


 « La BD en 1914 » par Bernard Bertho

 

La bande dessinée en 1914 avec Bécassine, les Pieds Nickelés et la famille Fenouillard, une des premières bandes dessinées française parue à la fin du XIXe siècle.

 

Bernard Bertho sera présent sur le salon le dimanche 21 septembre pour présenter son nouvel ouvrage « 1914… cent ans » qui retrace l’histoire de la station balnéaire ce dernier centenaire.


Commentée par l’auteur le dimanche 21 septembre à 16h00.


Bernard Bertho est président du Relais culturel et créateur du festival de la bande dessinée et du dessin « La Bulle-Escoublac ».


Quatre films


Le cinéma le Hublot organise une semaine de projection de films en relation avec le thème du salon 2014.


« Marthe » film français de  Jean-Loup Hubert, 1997 


Blessé dans les tranchées quelque part en Argonne au début de l'automne 1915, Simon est transféré loin du front. Là, le temps du répit que dure sa convalescence va lui permettre de faire la connaissance de Marthe, une jeune institutrice qu'il va aimer au-delà de tout.


Projections : jeudi 25 septembre, à 18h00 et lundi 29 Septembre 2014, à 15h00.


« La voleuse de livres » film dramatique américano-allemand de Brian Percival, 2013.


L’histoire de Liesel, une jeune fille envoyée dans sa famille d’adoption allemande pendant la Seconde Guerre Mondiale. Elle apprend à lire avec le soutien de sa nouvelle famille, et de Max, un réfugié Juif qu’ils cachent sous leurs escaliers. Pour Liesel et Max, le pouvoir des mots ainsi que leur propre imagination vont devenir leur seule échappatoire face à la guerre.


Projections : jeudi 18 et lundi 22 Septembre 2014, à 18h00.


« Les Sentiers de la Gloire » (Paths of Glory) film de guerre américain de Stanley Kubrick, en noir et blanc, sorti en 1957, d'après le livre éponyme de Humphrey Cobb paru en 1935.


En 1916, la guerre s'est enlisée dans les tranchées. Le général Broulard, commandant de la division, fait miroiter un avancement et incite le général de brigade Mireau à lancer un de ses régiments à l'assaut d'une très solide position allemande, la Cote 110 et ce, sans renforts ni préparatifs, et avec un bombardement préalable très court, de quinze minutes. Le régiment, emmené par le colonel Dax, est repoussé par le feu ennemi et doit se replier avec de lourdes pertes


Projections : jeudi 11 et lundi 15 Septembre 2014, à 18h00.


« Nantes sous les bombes alliées » une histoire oubliée de la France en guerre. Un film documentaire de 52 minutes de François Gauducheau, produit par Aber images - France Télévisions

 

Nantes, jeudi 16 septembre 1943. Á quelques jours de la rentrée des classes, le temps est radieux.
Il est 16h00 lorsque de sourds vrombissements annoncent le passage au dessus de la ville de bombardiers américains. 16h10, des bombes tombent sur Nantes.

 

A 16h20, le centre de Nantes est détruit, on compte près de 1 000 morts et 2 000 blessés, la ville et ses habitants sont traumatisés.

 

Les bombardiers ont raté leur cible, le port était visé. Les victimes nantaises font partie de ces 75 000 français morts sous les bombardements alliés et comme eux, ils ont été jusqu'à aujourd'hui oubliés par l'Histoire de la Seconde Guerre Mondiale.

 

Ni résistants, ni collabos, ni tués par l'occupant, ils sont morts pour la France mais leur mémoire a été enfouie après la Libération.

 

En donnant la parole à ceux qui ont connu cette journée si particulière, « Nantes sous les bombes alliées » lève le voile sur cette histoire méconnue des bombardements alliés en France durant la seconde guerre mondiale.


Projection commentée par l’auteur : samedi 20 septembre à 11h00, ancienne criée.


François Gauducheau est né à Nantes. Après des études de Lettres et une année de coopération en Afrique, il s'installe à Paris et démarre la réalisation documentaire à l'ORTF. De 1970 à 1980, il réalise de nombreux films en particulier pour l'émission « Le jour du Seigneur » : France, Afrique, Inde, Asie, les sujets sont variés mais à forte couleur sociale et humaine.
Obligé de revenir à Nantes au début des années 80 pour des raisons familiales, il intègre une société locale, Vidéo 44, qui avec les outils de la vidéo légère alors naissante, produit et réalise de nombreux films institutionnels, principalement pour les collectivités locales.


Mais quelques années plus tard, le désir de refaire du documentaire est le plus fort et François Gauducheau crée GF. Production, sa propre société qui lui permet à la fois de vivre de son métier de réalisateur et de replonger à nouveau dans le monde du documentaire.


En 1997 il crée l'association des Producteurs audiovisuels de Pays-de-la-Loire. Cependant le métier de producteur devenant trop prenant, il cède son entreprise au Groupe Her-bak et revient au statut d'auteur-réalisateur indépendant.


Depuis, François Gauducheau réalise de nombreux documentaires pour la télévision. Il collabore avec les sociétés de production régionales : Pois-chiche films, 24 Images, Odysséus productions, Plan Large, Aligal, Aber images. Ses films sont diffusés sur Arte, Planète, France 2, France 3 régionale et nationale, Odyssée, Histoire, TV Rennes, Télénantes.


Une dictée par Jean-Pierre Colignon


Samedi 20 septembre à 14h00, salle du Soleil Royal, hôtel de ville


Inscription en ligne sur le site de la ville 


Jean Pierre Colignon, correcteur d’imprimerie, d’édition, puis de presse, Jean-Pierre Colignon a été durant une vingtaine d’années chef du service correction du journal Le Monde. Depuis 2002, il a été rédacteur, auteur de chroniques langagières, et de critiques de livres (langue française), et, au sein de la direction générale des rédactions, conseiller linguistique pour l’ensemble des journaux du groupe Le Monde.

 

  • Petit abécédaire de la Grande Guerre - Courrier du livre – 2014
  • Curiosités, jeux et énigmes de Bretagne - Albin Michel.- 2014
  • Le Grand Livre Anti-Faute d’orthographe - Les Éditions de l’Opportun.- 2013
  • Curiosités, jeux et énigmes de l’Histoire, - Albin Michel.- 201
  • Ma Bretagne, illustré par Trez, - Éditions Jean Picollec – 2007


Des lectures du poète Albert-Paul Granier, mort dans les tranchées

Né au Croisic le 3 décembre 1888, Albert-Paul Granier suit des études et devient notaire peu avant la Grande Guerre. Il appartient à cette génération des sacrifiés, destinés à assurer les premières lignes dès 1914. Ce qui ne l'empêche pas, entre 1914 et 1916, de rédiger 38 poèmes dans lesquels il cite les canons, ces fabuleuses machines à tuer « crachant leur haine ».

 

Dans un de ses plus beaux poèmes, la guerre apparaît « dure comme une tempête » et « belle comme la mer », et la tranchée est semblable à « une vague pétrifiée ». Malheureusement, le sous-lieutenant d'artillerie est tué en août 1917 dans le ciel de Verdun, alors qu'il venait de passer observateur dans l'aviation.

 

Quelques semaines auparavant, à la faveur d'une permission, il avait réuni ses textes pour un volume publié à compte d'auteur. Projet que sa mort a empêché de mener à bien. Par chance, et par un incroyable concours de circonstances, Claude Duneton, écrivain et comédien, a retrouvé ces poèmes et les a fait publier. Ce premier et unique recueil « Les coqs et les vautours » a permis à Albert-Paul Granier de gagner une place désormais reconnue parmi les poètes de la Grande Guerre. Ouest France.

 

L’œuvre d’Albert-Paul Granier, jeune auteur mort en 1917, était restée inconnue jusqu'à aujourd'hui. Par un incroyable concours de circonstances, Claude Duneton a retrouvé ses superbes poèmes de guerre. Lire la suite. Le Figaro.

Ces personnages oubliés de la guerre 14-18.

L’Express


Une veillée


Samedi 20 septembre, à 21h00, La Galerie Chapleau, en présence des témoins de l’époque.


Une librairie partenaire

 

« La Gède aux Livres », la librairie de Batz-sur-Mer d’Élisabeth Lesimple est la partenaire du salon du livre.


Un coin jeunes

 

Avec la bibliothèque de la Côte Sauvage

Avec le conseil municipal des jeunes du Croisic. Il présente au travers d’un recueil un travail de mémoire

sur les Croisicais tombés au champ d’honneur pendant la Première Guerre Mondiale.


Des interviews


Dominique Labarrière, écrivain, ponctue les journées de samedi et dimanche par des interviews des auteurs.

 

Né à Gien (Loiret), Dominique  Labarrière a fait des études secondaires à Saint-François de Sales et au Lycée Bernard Palissy, puis des études supérieures de philosophie à la Faculté de Lettres de Tours et à l'Institut d'études de la Renaissance.

 

Après avoir brièvement enseigné la philosophie, il devient journaliste indépendant et auteur. Il publie sous divers pseudonymes une centaine de romans dits de gare, polars etc. A la fin des années 80, il publie des romans et des documents

 

Parallèlement, il collabore à divers journaux, comme auteur de billets ou de chroniques, ou comme chroniqueur judiciaire. De 1994 à2001, il devient directeur culturel du Palais des Congrès de La Baule, puis publie des livres comme « Cet homme a été assassiné », enquête sur la mort de Pierre Bérégovoy, (La Table ronde des éditeurs), ou encore « Marie Besnard » et plus récemment « La Bataille de l'Ouest » édité aux éditions Pascal Galode de Saint-Malo.


Des partenaires

  •  Académie littéraire de Bretagne et des Pays-de-la-Loire
  • La Gède aux livres, Librairie Librairie – Café – Carterie, 22 rue Jean XXIII  - 44740 Batz-sur-Mer. Tél. 09 64 25 30 11
  •  Le cinéma Le Hublot


Contacts

Jacques Bruneau, maire-adjoint en charge de la Culture, des Animations et de la Vie associative

William Nocus, directeur de la Communication et de la Culture

Laure Bréchet, responsable technique et administrative du salon du livre

Partager cet article

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans EVENEMENT
commenter cet article

commentaires