Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : HIPPOCAMPEinfo2
  • HIPPOCAMPEinfo2
  • : TOUTE L'INFO Locale, Nationale et Internationale. Reportages -
  • Contact

DIVERS

 

soir-sur-les-quais.jpgScan-Lauf-jpg

 

 

Recherche

A la Une!

 Le premier média sur l'info locale
 Votre annonce ou votre publicité sur

"Ensemble, faisons circuler l'Info" "  

« Le savoir faire n’est rien sans le faire savoir »

contact téléphonique : 06 27 22 74 28

site  de Milepat Production : http://mileprod.over-blog.com
(pour nous contacter cliquer sur le bandeau)
entreprise individuelle SIRET n° 332 893 635 00059 code APE 7021Z

Les bonnes adresses au Croisic 

cliquer sur les liens 

 

Les saveurs de la mer, au cœur du centre historique  

 

Milepat Production Le Croisic "Votre communication sur mesure" :

 MAQUET~2 MAQUET~2 (cliquer sur le lien)

 

 

 

Communiqués

Carnaval : venez nous rejoindre

La ville invite tous ceux qui souhaitent à rejoindre les carnavaliers déjà inscrits pour le carnaval du Croisic le samedi 14 avril au soir pour le bal et le dimanche 15 avril pour le défilé sur les quais. Pas de thème imposé, costumes libres, chars acceptés avec enthousiasme. Contact à la mairie Laure Brechet 02 28 56 78 50 ou l.brechet@lecroisic.fr

 

 

 

Promotion de la Ville   

le croisic documentaire le croisic : documentaire copyright Milepat Production

 

(clic gauche pour visionner chaque vue, clic droit pour voir la vue précédente)

le croisic donnez de la hauteur 

Archives

Site à découvrir CAPTAIN MALO


Pour atteindre le site de CAPTAIN MALO cliquer  sur le bandeau
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 21:20

l3-maires.jpg

es maires du Croisic, de batz sur mer et de Guérande restent mobilisés pour trouver une solution pour le maintien des 160 lits sur Le Croisic (retraite et soins de suite) et feront face avec détermination au désengagement financier de l'Etat ( par le biais de l'ARS : agence régionale de santé) pour le financement de l'accueil et l'accompagnement de qualité et de proximité des ainés dont on se doit de préserver le confort et la proximité avec leurs familles et ausi maintenir les emplois ( l'hôpital est le premier employeur sur la commune comme sur le secteur de la presqu'île)... Il y a un besoin dans ce domaine, il y a du foncier existant et des obligations morale de préserver les personnes âgées et de favoriser les échanges intergénérationnels.... l' Etat fuit ses responsabilités dans ce domaine comme dans d'autres cas ... rendons la parole aux citoyens... et bravo aux élus de proximité qui font leur devoir

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOCIAL
commenter cet article
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 13:22

l_DSC0017.jpg

 

11 nouveau logements sociaux livrés sur la commune

 

La ville du Croisic accentue ses actions ( en partenariat) vers l'accessibilité aux logements pour tous

 

_DSC0005.jpg

Bâtiments ossature bois....tarif de location pratiqué de 6€ au m2, avec terrasses, cellier, caveau et emplacements de parking ou garages à 5 mn du centre ville....gestion assurée par la SILENE ( 11 logements : 5 T2 de (320€ à 395€), 4 T3 ( de 371€ à 495€ suivant la présence ou non de garage) et 2 T4 ( de 590€ à 620€ garage compris).... ce programme a reçu le label Qualitel BBC Effinergie)

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOCIAL
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 17:47

Révision du projet du Plan Local d’Urbanisme

Le choix  éclairé justifié par des besoins exprimé par les jeunes ménages

 

C’est en vérité un constat né d’une priorité sociale, les demandes existent   formulées par des jeunes couples croisicais d’acquérir, à des conditions financières acceptables, des parcelles de taille modérée et libres de constructeur sur la commune. L’enjeu est de taille puisqu’il s’agit de maintenir une population destinée à assurer le maintien sur place des services publics, tel les écoles mais aussi et plus largement  les commerces de proximité. Un véritable enjeu pour l’avenir dans une commune qui, à l’image à ses voisines, a tendance à constater un vieillissement de sa population.

_DSC2107.jpg 

 

Un investissement motivé et raisonné a récemment été effectué     

 avec l’acquisition d’un peu plus de 5 Ha c'est un acte fondateur, porteur d’une confiance dans le développement  attendu et  espéré par l’ensemble d’une population, consciente et responsable, convaincue que demain ne saurait être souriant sans un équilibre intergénérationnel.

 

Au cours de l’été dernier, la ville a acquit  plus de 5 Ha, de terrains bien positionnés dans un cadre rural donc paysagé garant d'un qualité de vie.

 

Ces terrains vont permettre de répondre à la demande des jeunes couples (Une quarantaine) en recherche de surfaces moyennes pour édifier des maisons de village, simples et pratiques à habiter dans un périmètre où prendra place (en position centrale) une unité décentralisée du Centre Saint Jean de Dieu accueillant des résidants capables d’autonomie car le but dans ce domaine est de permettre à ce type de public de vivre une meilleure intégration. Le côté social est donc très évident dans la réalisation de ce projet.

 

Aménagement et dessertes sont pour l’instant schématisés

pour avoir une vision approchant, au mieux,  de la réalité de ce que sera  finalement le futur quartier (tout cela sera bien sûr affiné). Pour cela des réunions se sont tenus d’une part avec les riverains et aussi d’une manière plus large avec l’ensemble des habitants peu ou prou concernés. Un projet plutôt bien accueilli car cohérent, visionnaire et responsable.

 

La qualité environnementale est très prégnante dans ce projet d’aménagement,

la municipalité consciente de l’importance de la qualité de vie à donner sur ce projet envisage une présence forte de ce qui constitue l’aspect environnemental et historique du lieu avec, par exemple, la présence et la pérennité de haies caractéristiques, de ce que l’on appelle « murs croisicais » ainsi que de présence animale avec des zones de séjour et de nidification. Le but étant que le projet soit intégré au milieu naturel existant.

Un projet intégré respectueux du cadre de vie. Pour ce faire les dessertes des zones bâties seront réalisées en tenant compte d’une modération des flux de circulation sur ce périmètre avec une préservation des modes de circulations douces (piétons et vélos) avec quand il le faut l’établissement de sens uniques favorisant la dispersion des véhicules différenciés suivant leur nature et en fonction des nécessités.

 

Avec ce programme, la ville développe encore ses actions en vue du maintien de sa population la plus jeune,

en parfaite adéquation avec les besoins et les demandes exprimées par les jeunes couples et jeunes parents désirant accéder à la propriété.

Ceux – ci confirment leur peu d’intérêt pour les terrains situés en entrée de ville pour questions de tranquillité et de confort et surtout de sécurité car ils estiment que ce qui n’était pas bon pour les associations concernant le projet Forum est de la même manière pas bon pour eux.

C’est une évidence surtout une volonté de ne pas être ghettoïsés en ce qui les concernent. C’est ce qu’ils disent  par opposition à certaines prises de positions étrangères à leurs besoins clairement exprimés,

Une précision nécessaire car les jeunes couples concernés n’apprécient pas vraiment  qu’on les instrumentalisent à des fins politiques qui sont pour eux définitivement déplacées et peu conformes à leurs espoirs.

 

Cela vaut pour certaines prises de position très politiciennes (exaspérantes voire sectaires)  en tout cas très éloignées des besoins véritables formulés par les primo- accèdants et les personnes espérant des logements sociaux.

Il est des fois où la politique doit s'effacer devant des besoins fortements ressentis et exprimés par les personnes  en ayant le plus besoin.

 

C'est vital et tout simplement humain.!!!

 

Bref, le projet de PLU modifié devrait être validé,

après les différentes phases légales...à la fin de cette année, les premiers terrains seraient accessibles aux prétendants au cours du premier semestre 2013.

 

.

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOCIAL
commenter cet article
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 08:01

Aide à l’emploi

Bilan satisfaisant pour le deuxième anniversaire des permanences

 

 

Née de l’idée proposée à la ville par Jean – Yves Jegou, l’Aide à l’emploi a trouvé son public. Pour les personnes en recherche d’emploi c’est une course de fond avec bien des écueils qui jalonnent leur route. Savoir se présenter et convaincre n’est pas chose facile. Il suffit parfois voire même souvent d’un coup de pouce pour prendre ou retrouver confiance et emporter la décision.

Ce service gratuit assuré de manière bénévole est désormais accessible à celles et ceux qui voudraient bien que les lendemains chantent.

 

C’est en mars 2010 que Jean Yves Jegou choisi de faire profiter de son expérience, d’employé puis de responsable d’une grande société, celles et ceux qui se trouvent confronté (es) à une compétition de plus en plus dure pour occuper une place dans le monde du travail.

Jeunes sortants d’école ou de formations, personnes connaissant le chômage souvent pour la première fois, femmes au foyer désirant retrouver la vie active, les cas sont de nos jours nombreux.

 

« C’est surtout la tranche d’âge située entre 20 et 35 ans qui forme majoritairement le public que je reçois »

déclare Jean Yves Jegou qui poursuit «  C’est vrai qu’à chaque fois que le sujet est abordé dans les médias, on sent une recrudescence de la fréquentation des permanences qui se tiennent chaque mardi hors vacances estivales. Ce sont 70 personnes qui ont été reçues depuis l’origine, cela peut paraître peu et pourtant ce chiffre dépasse mes prévisions car il s’agit d’une démarche qui n’est pas facile à effectuer pour celles et ceux qui l’entreprennent. La demande porte très souvent sur l’aide à la rédaction d’un CV ou d’une lettre de motivation plus complexe. Je propose également des simulations d’entretien d’embauche avec un débriefing et, suivant la demande un suivi peut être effectué, une manière de comprendre ce qui n’a éventuellement pas marché. En fait il s’agit d’un public qui n’est pas uniquement croisicais, bien que ces derniers soient majoritaires, certains viennent de plusieurs communes de la presqu’île  ou plus largement de la communauté d’agglomérations relevant de Saint Nazaire. Tous ont en commun le besoin d’un service de proximité pour les aider à comprendre et maîtriser l’aspect administratif auquel ils ne sont pas habitués»

 

JY-JEGOU.jpgSi cette aide et ces conseils peuvent être précieux, ils s’adressent surtout à des personnes motivées désirant se donner tous les atouts pour réussir dans leur démarche.

« Je vois des personnes qui sont issues de la filière technique peu formées pour décrocher un premier emploi, car il est important de comprendre qu’en la matière il faut argumenter sur ses avantages, sur sa qualité, sur l’envie de rejoindre l’entreprise, de dire l’intérêt que l’on a de participer à son développement grâce à sa capacité d’intégration » des arguments forts auxquels sont sensibles les employeurs. « Ce public est très équilibré entre hommes et femmes ; quand ils se présentent ici c’est qu’ils (elles) ont tout essayé, certains ressentant dans leurs démarches précédentes comme un blocage ; celui-ci étant très souvent de nature administrative ce qui débouche sur besoin d’expliquer ce qu’ils (elles) recherchent dans le cadre de 45 mn environ d’écoute (rien n’est figé à ce propos) je ne pose aucune question, ensuite je rentre plus au cœur du problème et réponds le plus exactement possible à leurs attentes et à leurs besoins précis»

 

Service à la carte donc puisque très étroitement lié au cas de chacun.

Un service nécessaire et indispensable qui est soutenu par la ville du Croisic, qui a mis à disposition un bureau dans lequel sont reçues les personnes avec toute la confidentialité voulue. Un gage de confiance sans lequel rien ne serait possible.

Cela étant, l’action qui avait été menée auprès des entrepreneurs locaux pour quantifier leurs besoins spécifiques n’a pas été concluante, ces derniers ayant probablement recours aux institutionnels comme l’Agence Nationale Pour l’Emploi qui organise le conseil ainsi que des forums notamment concernant les emplois saisonniers, par exemple.

 

 

Ensemble pour l'emploi

Tous les mardis, de 14h à 17h, hôtel de ville, sur rendez-vous à l’hôtel de ville du Croisic

Aide à la rédaction de la lettre de motivation, à la construction d’un CV, simulation d'entretien d'embauche et tous renseignements liés au contrat de travail.

Pour prendre RDV : hôtel de ville du Croisic. Tél. 02 28 56 78 50.

Courriel : ensemblepourlemploi@lecroisic.

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOCIAL
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 06:35

Pass’ Bénévolat Solidarité

Des bénévoles à la rencontre des personnes isolées

 

Suite à l’enquête près des seniors d’octobre 2010 au Croisic, le « Solidarité, Famille, Personnes âgées », et CCAS ont mis en place un réseau de bénévoles (non élu) sous l’appellation de « Pass’ Bénévolat Solidarité ».

Soucieux d’améliorer les prestations auprès de la population et constatant les demandes de visites des Croisicais isolés, ces bénévoles souhaitent renforcer les échanges et les rencontres avec les personnes âgées isolées domiciliées sur la commune, afin de maintenir le lien social et le contact régulier avec l’extérieur.

Quelques grands principes gouvernent l’esprit de la visite. Le respect  de la dignité, de la liberté, de la vie privée, des opinions et des particularités de la personne visitée, de la confidentialité des informations reçues. La responsabilité  de ses actes et de ses paroles, assumée par le visiteur, face à une personne parfois vulnérable ou en détresse. Le désintéressement : base même du volontariat, qui exclut également tout esprit de propagande militante, politique ou religieuse. C’est dans l’échange avec la personne visitée que réside la valeur essentielle de l’activité.

Les bénévoles interviennent, gratuitement, par deux, une à deux fois par mois et ne peuvent en aucun cas se substituer aux professionnels chargés de l’aide à la personne (aide au repas, à la toilette, tâches domestiques etc.…), et ne jamais intervenir dans le domaine médical ou financier.

L’inscription des bénévoles et des bénéficiaires se fait auprès du centre communal d’action sociale, hôtel de ville du Croisic, 5, rue jules-Ferry. Té. : 02 28 56 78 50.

 

 

Source : Ville du Croisic - com

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOCIAL
commenter cet article
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 21:34

Restos du cœur

La chaîne de solidarité ne faiblit pas

 

 

  "Les restos du coeur" cliquer pour écouter

 

A peine terminée, la campagne d’été cède la place à la campagne hivernale qui apportera une aide alimentaire aux familles les plus en détresse pour les 3 mois d’hiver à venir, sans doute les plus difficiles, au Croisic comme ailleurs. Au cœur de ce  dispositif citoyen, une groupe de bénévoles qui ne désarment pas face à la crise et à la mission qui est la sienne.

SAM_0036.JPG 

Un constat s’impose c’est que l’action et l’aide des restos restent un facteur déterminant sur le plan local où les personnes en recherche de soutien risquent de devenir de plus en plus nombreuses. « Ce sont des familles monoparentales en difficulté, de jeunes sans emploi ou en activité mais avec une situation précaire, des seniors isolés » précisent les restos qui développent depuis déjà trop d’années une action souvent déterminante qui se traduit concrètement par un accompagnement, une qualité de l’accueil et quelques conseil éclairés sur ce qu’il faut faire ou entreprendre pour faire face aux difficultés de la vie. L’aide alimentaire est la partie immergée de l’iceberg mais il y a aussi tant de choses, de petits détails qui ont leur importance. A commencer par cette qualité de l’accueil assurée par celles et ceux qui se dévouent pour cette cause, l’écoute patiente autour d’un café, le service vestiaire alimenté par quelques généreux donateurs, des objets, de la vaisselle qui parfois fait défaut.

 

« Chacune des personnes est accueillie individuellement par un entretien personnalisé » souligne Michel Frappier, responsable de l’antenne du Croisic et de Batz « il faut que ces personnes prennent soin de se munir de tous les documents utiles : dépenses, ressources,  loyer, endettements qui permettent de faire le point sur la situation de chacun » sachant que ces éléments permettent aux demandeurs de devenir bénéficiaires de cette aide précieuse fournie par les restos « Tout cela dans le respect de la personne et en toute confidentialité »

 

 autre chanson à écouter et à méditer

Le mercredi 17 novembre est le jour où il faut s’inscrire mais précise Michel Frappier « Si la situation ne justifie pas la demande, un panier de dépannage est accordé à la personne demandeuse » une façon concrète de ne laisser personne sur le bord de la route « La vraie distribution, coup d’envoi de cette campagne sera faite dès le 1er décembre de 15 h à 17 h » Une mission citoyenne et solidaire, soutenue par la ville, qui a toujours besoin de bénévoles. « Nous faisons appel à la générosité et à la solidarité des donateurs pour des produits ciblés longue conservation : conserves, féculents, céréales, huile, café, sucre, chocolat, produits d’hygiène, produits pour bébés… Cette chaîne de solidarité permet à des personnes qui sont autour de nous de conserver l’espoir et de rester dignes, grâce à l’aide de tous. »

 

Les inscriptions sur justificatifs seront reçues le 17 novembre  de 9 h 30 à 12 h et de 14 h 30 à 16 h 30 au local rue du Grand Lin (1ère rue à droite après l’ancienne mairie). Aide alimentaire et vestimentaire. Confidentialité assurée.

 

On compte sur vous!

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOCIAL
commenter cet article
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 16:02

Aide à la recherche d’emploi

Accentuer l’efficacité et la qualité de la prestation grand public

 

Après quatre mois d’existence c’est l’heure du premier bilan pour l’opération « Ensemble pour l’emploi ». Un bilan très positif livré par Jean Yves Jegou qui mène bénévolement  l’opération et de Michèle Quellard qui soutient la démarche qui agit directement sur le volet social.

 ensemble-pour-l-emploi.jpg

Au départ de cette initiative, Jean Yves Jegou, ancien directeur d’une importante entreprise de transport public a soumis ce projet au Maire Michèle Quellard. Projet  d’accompagner dans leurs démarches de recherche d’emploi, jeunes et moins jeunes souvent démunis voir même perdus dans le dédale des démarches pour décrocher le précieux sésame qui ouvre sur le monde du travail. Idée non seulement retenue mais aussi soutenue sans réserve par le premier magistrat et son équipe qui a fait du social l’une de leurs priorités. Le bilan après quatre mois est très positif et correspond à une véritable attente puisque les permanences ont été fréquentées pas seulement par des croisicais mais aussi par des habitants de plusieurs communes de la presqu’île. «  La moyenne d’âge se situe dans une fourchette de à 55 ans, précise Jean Yves Jegou qui dispense les conseils et accompagne les demandeurs d’emploi. Le temps consacré pour chaque dossier est de l’ordre de 45 mn avec simulation d’entretien d’embauche évalué à deux heures. En dehors des permanences, chaque dossier demande en moyenne 1 h de traitement et est transmis à l’intéressé(e) sous 24 h. Dans le cas de la préparation d’entretien 3 à 4 correspondances via internet sont nécessaires »

 200px-halo_svg.png

De son côté Michèle Quellard, forte de ce constat a donc décidé d’attribuer des moyens supplémentaires à l’action menée par Jean Yves Jegou « Sur sa proposition et conformément à nos objectifs d’agir concrètement sur le social nous lancerons dans les semaines qui suivent une sorte de bourse pour l’emploi qui créera le lien indispensable entre les demandeurs d’emploi et les employeurs, le meilleur moyen pour mettre en adéquation les attentes de chacun et gagner en efficacité. Il s’agit là d’une démarche globale, pas exclusivement croisicaise, elle s’adressera à un public plus vaste, résidant sur la presqu’île voir même le territoire couvert par Cap Atlantique. Le but est de multiplier les chances de succès » Des moyens vont être dédiés à la communication (avec adresse électronique spécifique prochainement active, numéro de téléphone et une présence permanente en mairie par demi-journée en semaine et sans rendez-vous).

 

La mobilisation de ces moyens sera prolongée par une information municipale récurrente, une information sur les communes limitrophes et un affichage sur les lieux publics. « Une démarche qui ne se substitue pas à la mission menée par Pôle Emploi mais complémentaire et surtout plus personnalisée » souligne le maire.

 

Utile : Mairie du Croisic 5, rue Jules ferry 44490 Le Croisic

02 28 56 78 50 - fax : 02 28 56 79 31. Courriel : mairieducroisic@lecroisic.fr

Horaires d'ouverture : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30 (17h15 le vendredi), samedi matin de 9h à 12h.

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOCIAL
commenter cet article
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 10:37

ADDEVA 44

L'amiante toujours et encore un problème sanitaire majeur

 

C'est au Croisic, devant une salle comble (plus de 200 personnes) que c'est déroulée la dernière réunion d'information concernant les victimes de l'amiante ainsi que la situation sur la reconnaissance des entreprises. Une réunion destinée à faire le point sur les dossiers en cours mais aussi pour renseigner les personnes exposées dans le cadre de leur profession ou susceptibles de l'avoir été. Si l'association ADDEVA enregistre des succès dans ses démarches, elle constate souvent une lenteur exaspérante dans le traitement des dossiers par le ministère de tutelle, voire même une obstruction sur certains dossiers ce qui l'oblige fréquemment à avoir recours au Tribunal Administratif pour obtenir la reconnaissance des entreprises.

 hippocampe-new-image-5458.JPG

A tire indicatif, le bureau de saint Nazaire créé en 19966 a donné à l'antenne du Croisic (créée elle en 2002)de nombreux dossiers (800) de personnes habitant la presqu'île Guérandaise, depuis ce nombre ne cesse de croître, tout comme le nombre des adhérents

 

En ligne de mire, la possibilité de bénéficier de l'allocation de cessation d'activité anticipée des travailleurs de l'amiante (ACAATA) qui fait suite à la prise en charge sur le plan médical aux fins de déterminer que l'exposition a généré une atteinte physique.

 

Maître Quinquis du Cabinet d'avocat Ledoux ,  qui 2005_0924-20BD-20Amiante.jpgreprésente les intérêts de l’ANDEVA est venu spécialement donné des conseils d'ordre juridique et répondre aux questions des personnes présentes. Force est de constater que le phénomène amiante continue d'effectuer des ravages dans la population et continuera encore; l'attitude des pouvoirs publics ne brille pas spécialement par son humanité " On constate une réduction de la base de calcul des indemnités". Le sentiment est que les principaux interlocuteurs ralentissent le classement d'entreprises " C'est un énorme problème de santé public qui a des implications économiques et l'on entend des affirmations comme quoi après 1997 l'amiante aurait subitement disparu de notre univers, c'est de la mauvaise fois évidente"

 

Reste que la société française a réellement du mal avec le passé, l'amiante était présente partout sur le lieu de travail, dans les bâtiments, les machines, les moteurs.... un problème dont on ne peut pas dire que personne ne savait l'impact qu'il aurait sur la population, un problème qui rappelle étrangement l'affaire du sang contaminé.....

 

 

Scandale de l’amiante : une épidémie inéluctable et irréversible

 

Le scandale de l'amiante désigne la prise de conscience française d'abord dans les années 1970, puis dans les années 1990, aux larges échos médiatiques, du problème sanitaire causé par l'exposition à l'amiante. C'est l'inhalation des fibres d'amiante qui est dangereuse. Elle produit une fibrose pulmonaire, l'asbestose, dans le cas de fortes expositions (travailleurs de l'amiante). C'est également un cancérogène, en cause dans les cancers broncho-pulmonaires, et dans les cancers de la plèvre (mésothéliome ; ce dernier est considéré comme spécifique de l'amiante et sert de marqueur statistique). Les populations concernées sont les travailleurs de l'amiante, les travailleurs du bâtiment (amenés à intervenir dans des bâtiments contenant de l'amiante), et de façon plus générale les populations qui ont été exposées à l'amiante. Le rapport INSERM 2006 sur l'amiante a établi que "Il n'y a pas de limite sous laquelle on peut considérer que l'amiante n'est pas cancérogène", mais la fréquence des pathologies qui y sont liées est fonction de la durée d'exposition, de la quantité d'amiante inhalée, et, hormis les fibroses, se matérialise longtemps après l'exposition (en ce qui concerne les cancers autour de 30 à 40 ans).

 

Des procès ont lieu entre industriels et ouvriers. Selon un rapport du Sénat de 2005, l’utilisation de l’amiante est responsable de 35 000 décès survenus entre 1965 et 1995 en France, et pourrait causer de 65 000 décès à 100 000 décès entre 2005 et 2025–2030

 

Le président Jacques Chirac avait décidé d’interdire totalement l’amiante en 1997. Les pouvoirs publics ont par ailleurs engagé des chantiers de désamiantage de bâtiments publics. Mais quid du recyclage et du stockage des déchets ?

 

lien utile :  http://andeva.free.fr/spip/?Addeva-44-rapport-d-activite

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOCIAL
commenter cet article
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 11:43

Logements sociaux

Une réalisation de qualité réalisée sur la commune

 

Mixité sociale et intégration de la personne handicapée sont les deux principes qui ont guidé la municipalité et le concepteur Loire littoral sur l’implantation de nouveaux bâtiments à  vocation sociale à l’angle de la rue Emmanuel Provost et de la rue de la Persévérance.  Une réalisation exemplaire bien loin des habitations au rabais qui étaient souvent réalisées dans l’urgence sur le plan national au début des années 60.

 NOUVEAUX-LOGT-SOCIAUX.jpg

Une première visite découverte de ce nouvel ensemble immobilier constitué de 5 maisons collectives et 2 individuelles allant du T2 au T4 (dont 1 T2 et 2 T3 dévolus aux personnes à mobilité réduite) Un ensemble géré par Loire Littoral Habitat 44. Une visite s’est  déroulée à l’invitation des élus et de l’architecte du projet qui arrive à terme, les premières occupations sont prévues pour le début du mois d’avril.

Le projet est articulé autour d’un espace sorte de jardin patio accessible à l’ensemble des locataires, il est constitué de maisons d’habitation et d’appartements dont certains avec terrasse,

« Ces constructions offrant de beaux APPT-ET-TERRASSE.jpgvolumes sont réalisées avec une recherche de qualité à la fois dans la conception, mais aussi sur le choix des matériaux» précise l’architecte Loïc Brandet. C’est un total de 8 nouveaux logements sociaux qui vient grossir le parc immobilier local « Nous comptabilisons à ce jour 176 logements( en incluant le Foyer logement) dans cette catégorie, soit 10 % du total bâti sur la commune. Sept nouveaux logements verront le jour rue de la Maison Rouge » précise Michèle Quellard, maire du Croisic qui souligne la montée de la qualité des réalisations actuelles.

 GROUPE-2.jpg

Michèle Benoiton, maire déléguée aux Affaires Sociales et au logement indique « Tous ces logements sont attribués, nous avons encore pour l’instant une quarantaine de demandes en attente ; les décisions d’attribution sont rendues par une commission départementale avec une  préférence est donnée aux croisicais »

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOCIAL
commenter cet article
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 18:53

Emploi et solidarité

Un dispositif d’aide et d’accompagnement mis en place

 

Fort du constat que les demandeurs d’emploi ne sont pas toujours bien armés pour décrocher un poste, une initiative locale vient d’être mise en place par un ancien directeur de société avec l’aval de la municipalité.

 

Jean Yves Jegou, croisicais de souche et désormais disponible a fait le choix d’apporter un soutien nécessaire et indispensable aux personnes à la recherche d’un emploi.

C’est la traduction citoyenne et directement concrétisée par un soutien dans la préparation d’un entretien d’embauche et d’une aide utile à la rédaction de la lettre de motivation et du curriculum vitae qui peut faire la différence.

 

L’initiateur a mesuré les besoins et les attentes d’une population l animée d’un désir fort de travailler mais ne disposant pas toujours de tous les atouts dans la recherche d’un emploi qui relève de plus en plus du parcours du combattant. De la même façon bien des entrepreneurs n’arrivent pas à trouver de la main d’œuvre alors qu’ils ont des emplois à proposer.

Ici la proximité du conseil cohabite avec des demandes trop souvent ignorées « C’est une situation paradoxale qu’il faut corriger » affirme Jean Yves Jégou qui souhaite transmettre bénévolement son expérience et ses connaissances de l’entreprise. Une proposition vite retenue par le maire Michèle Quelllard qui travaille depuis plusieurs années sur le volet social et l’égalité des chances.

Une permanence sera tenue chaque mardi en mairie, en toute confidentialité, comme le précise le maire « Il y a de véritables besoins dans ce domaine dans la commune, le centre d’actions sociales gèrent déjà beaucoup de dossiers de toute nature, cet apport est précieux, nous avons rapidement adhéré à cette initiative basée sur le partage de l’expérience »

 

Les personnes concernées peuvent prendre rendez-vous en mairie

tél. : 02 28 56 78 50 - fax : 02 28 56 79 31

courriel : mairieducroisic@lecroisic.fr

Horaires d'ouverture : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30 (17h15 le vendredi), samedi matin de 9h à 12h.

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOCIAL
commenter cet article