Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : HIPPOCAMPEinfo2
  • HIPPOCAMPEinfo2
  • : TOUTE L'INFO Locale, Nationale et Internationale. Reportages -
  • Contact

DIVERS

 

soir-sur-les-quais.jpgScan-Lauf-jpg

 

 

Recherche

A la Une!

 Le premier média sur l'info locale
 Votre annonce ou votre publicité sur

"Ensemble, faisons circuler l'Info" "  

« Le savoir faire n’est rien sans le faire savoir »

contact téléphonique : 06 27 22 74 28

site  de Milepat Production : http://mileprod.over-blog.com
(pour nous contacter cliquer sur le bandeau)
entreprise individuelle SIRET n° 332 893 635 00059 code APE 7021Z

Les bonnes adresses au Croisic 

cliquer sur les liens 

 

Les saveurs de la mer, au cœur du centre historique  

 

Milepat Production Le Croisic "Votre communication sur mesure" :

 MAQUET~2 MAQUET~2 (cliquer sur le lien)

 

 

 

Communiqués

Carnaval : venez nous rejoindre

La ville invite tous ceux qui souhaitent à rejoindre les carnavaliers déjà inscrits pour le carnaval du Croisic le samedi 14 avril au soir pour le bal et le dimanche 15 avril pour le défilé sur les quais. Pas de thème imposé, costumes libres, chars acceptés avec enthousiasme. Contact à la mairie Laure Brechet 02 28 56 78 50 ou l.brechet@lecroisic.fr

 

 

 

Promotion de la Ville   

le croisic documentaire le croisic : documentaire copyright Milepat Production

 

(clic gauche pour visionner chaque vue, clic droit pour voir la vue précédente)

le croisic donnez de la hauteur 

Archives

Site à découvrir CAPTAIN MALO


Pour atteindre le site de CAPTAIN MALO cliquer  sur le bandeau
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 18:21
Inscriptions à l'Ecole de Musique.

Samedis 7  et 14 septembre de 10 h à 12 h,
Mercredis 11 et  18 septembre de 10 h à 12 h, de 14 h à 16 h et de 18 h à 19 h
Maison des Associations, 15 rue Jean Jacques Rousseau, Le Croisic.
Instruments enseignés : flûte à bec, piano, guitare, accordéon, chant, solfège, atelier orchestre. Contact : tél. 02 40 23 12 52, maris-stella@hotmail.fr, http://www.maris-stella.fr
Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOCIETE
commenter cet article
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 10:19

 Restos du cœur

Toujours la nécessité de soutenir et d’accompagner

 

Vingt ans après leur création les restos du Cœur occupent toujours le terrain en apportant une aide globale aux personnes en difficulté. Une aide alimentaire d’abord mais aussi des vêtements ainsi que toutes choses nécessaires et indispensables à la vie de tous les jours et surtout un écoute patiente et quelques conseils judicieux pour permettre aux bénéficiaires de se sortir des difficultés financières ou administratives.

 

L’antenne croisicaise des Restos du Cœur qui couvre également la commune de Batz sur Mer mobilise les énergies locales, une douzaine de bénévoles s’activent durant la campagne officielle et pendant la période intermédiaire pour répondre aux besoins.

« Nous comptabilisons une quarantaine de familles sur notre secteur avec plus de jeunes et de familles mono parentales, nous avons eu de nouvelles inscriptions cette année, les distributions sont effectuées chaque semaine en période normale, l’été c’est tous les quinze jours » souligne Chantal Larose qui organise l’équipe de bénévoles, une réalité qui pourrait bien devenir plus sensible dans les mois à venir en raison de la crise.

 

La campagne sera officiellement close fin mars suivra début mai la campagne intermédiaire qui couvrira la période estivale. L’antenne reçoit les produits alimentaires du dépôt de saint Nazaire « Ce sont les employés communaux qui se chargent d’aller chercher les produits de première nécessité. Le complément est apporté par une supérette croisicaise et les particuliers effectuent des dons non alimentaires tels que vêtements dont ils n’ont plus l’usage, de la vaisselle… »

 

Le « rencart » fixé par Coluche à ceux qui n’ont plus rien reste d’actualité ; ce que l’on croyait temporaire s’est installé dans le temps, vingt ans plus tard, c’est un mouvement de fond qui n’en finit pas de mobiliser les bonnes volontés.

 

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOCIETE
commenter cet article
27 avril 2008 7 27 /04 /avril /2008 20:03

 

 

ADDEVA44 – Le Croisic Presqu’île

Toujours plus de dossiers à traiter

 

 

 


 

 

 

Réunis en assemblée générale jeudi 17 avril derniers, les victimes de l’amiante, toujours plus nombreux ont écouté le rapport d’activité dressé par Gérard Deslandes ainsi que l’état actuel d’une situation qui ne fait que révéler l’ampleur des conséquences de l’amiante.


 

Onze bénévoles sont désormais actifs sur le secteur Le Croisic – Presqu’île guérandaise qui renseignent, conseillent et accompagnent les personnes dans leurs démarches pour que soit qu’ils soient reconnus comme victimes de l’amiante. Pas moins de 650 personnes ont, depuis la création de l’antenne croisicaise, se sont succédées mais comme le souligne Gérard Deslandes « Nous avons traités à ce jour 730 dossiers. Nous montons des dossiers toujours plus nombreux concernant la reconnaissance de la maladie professionnelle, à la clé les personnes concernées ont droit après reconnaissance  au fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante (FIVA), nous faisons reconnaître la faute inexcusable de l’employeur. Les personnes ayant exercé leur activité professionnelle dans un milieu à risque peuvent prétendre au départ en pré-retraite dans le cadre du tiers temps et bénéficier de l’allocation pour cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante (ACAATA) et nous menons une action de fonds pour la reconnaissance des entreprises en ACAATA. »

 

C’est un travail de fonds qui mobilise les bénévoles eux-mêmes directement concernés à titre personnel par ce problème de santé publique. L’ADDEVA 44 comme dans tout le pays, s’appuie sur des cabinets d’avocat « Car la bataille se mène également devant les tribunaux » sachant que l’action se développe face au Ministère mais aussi en direction des élus, députés et sénateurs par le biais de revendications qui ambitionnent de peser sur le projet de loi de financement sur la Sécurité sociale » précise Gérard Deslandes qui a évoqué quelques affaires ayant eu des prolongements judiciaires, notamment celle d’un médecin du travail lié à l’entreprise Valéo dans le Calvados qui avait le mérite de poser clairement la supposée indépendance de la médecine du travail vis à vis des employeurs. Il y a eu aussi la condamnation en appel de la société Alsthom Power Boiler dans le nord. « Mais parfois la procédure stagne à l’image des auditions sur les dossiers déposés, le Pôle Santé Public de Paris ayant vu ses enquêteurs partir en retraite et qui n’ont pas été remplacés »

Selon Gérard Deslandes, la pression ne doit pas se relâcher « Nous nous attendons à des initiatives nationales voire même locales »

illustrations : publication ANDEVA


© HippocampeInfo2

 

 

 

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOCIETE
commenter cet article
22 janvier 2008 2 22 /01 /janvier /2008 12:30

EDITO: L'info locale, une nécessité


L’un des accès privilégiés des citoyens à la vie de la cité est la lecture d’un journal proche de leurs préoccupations.

La presse régionale est la plus lue. Ainsi, parmi tous les quotidiens français, c’est Ouest France qui a le plus gros tirage (plus de 780 000 exemplaires) . Ce succès s’explique aisément. 

En effet, si ces journaux contiennent une partie d’informations générales (d’ordre national ou international), la majeure partie a pour objet la vie locale sous tous ses aspects (politique, culturel, social...). 

Dès lors, ils sont un lien quotidiennement maintenu entre les citoyens et l’environnement dans lequel ils vivent.

Toutefois, on voit depuis plusieurs années se développer des journaux dont l’objet est encore plus réduit. En effet, des parutions visent à rendre compte de la vie dans une seule ville, ou même dans un seul quartier d’une grande ville. 

Ces journaux et c'est le cas d'HIPPOCAMPEINFO2,  n’ont bien souvent aucun but lucratif, mais se présentent simplement comme un acte citoyen afin de créer un lien entre les habitants d’un même lieu. 

Ces journaux ou support d'informations traitent des manifestations culturelles ayant lieu dans la ville ou le quartier, de la gestion des équipes municipales, et de divers événements de la vie quotidienne (ex : débats organisés dans la librairie du quartier...). 

Le développement même de ce type de publications indique une volonté, chez un nombre croissant de citoyens, de participer activement à la vie de la cité.

vie publique

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOCIETE
commenter cet article
22 janvier 2008 2 22 /01 /janvier /2008 10:09

Mise au point sur les quotas de pêche

La France ne veut pas remettre en cause les quotas de pêche, contrairement à ce qu’à dit Nicolas Sarkozy samedi 19 janvier. Le ministre de l’agriculture a dû se fendre d’une explication pour calmer les clameurs provoquées par cette annonce.

 

Deux jours après les propos de Nicolas Sarkozy qui ont surpris la communauté européenne et choquer plusieurs ONG environnementales, Michel Barnier, le ministre de l’agriculture, a effectué une mise au point sur l’attitude la France face aux quotas de pêche.

Samedi à Boulogne-sur-Mer, Nicolas Sarkozy a déclaré qu’il fallait « sortir des quotas » et que « l’opportunité » se présentait avec la prochaine présidence française de l’Union européenne du 1er juillet au 31 décembre prochain. « On ne peut plus avoir d’un côté les scientifiques, de l’autre les pêcheurs ». Des propos qui ont de quoi surprendre, un mois après avoir signé un accord sur les quotas 2008 en Europe.

Lundi, Michel Barnier a donc rectifié le tir. « La France n’entend pas préconiser un abandon du système. (…) On peut remettre à plat la méthode, mais sûrement pas [remettre en cause] les quotas».

undefinedLes quotas définissent un nombre limité de poissons, par espèce, que les pêcheurs peuvent puiser dans la mer, sans que cela ne dommage l’éco système. « Les quotas de pêche, ce n’est pas fait pour ennuyer nécessairement les pêcheurs, c’est pour la survie de l’espèce », a précisé Jacques Barrot, le patron de la FNSEA (Fédération national des syndicats des exploitants agricoles). Il a d’ailleurs tenu à rappeler que la France ne pourra pas prendre de décision unilatérale lorsqu’elle sera à la tête de l’Union Européenne.

 

Marie Billon En3mots

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOCIETE
commenter cet article
7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 10:22
Spéculations sur l' « Offre d'emploi acceptable »

Le président a indiqué, vendredi 4 janvier, que les chômeurs refusant plus de deux « offres d’emplois acceptables » seraient sanctionnés. Une mesure remise en cause par les syndicats et l’Unedic.

  Nicolas Sarkozy met son projet à exécution. A moins d’une semaine de l’étude, au Sénat, de la fusion ANPE-Unedic, il a annoncé vendredi 4 janvier, que le gouvernement cherchait à mettre en place un système de « sanctions » pour les chômeurs qui refuseraient plus de deux « offres d’emplois acceptables ». Mesure qu’il avait annoncée au cours de sa campagne.

« Double peine »
Le problème est que la définition d'une « offre d'emploi acceptable » reste floue. Les partenaires sociaux sont donc tenus de définir précisément ce concept. Une ébauche du texte qui devrait être adopté le 10 janvier préciserait qu’une « offre valable d’emploi » doit tenir compte « de l’ancienneté dans le chômage, du parcours professionnel, de l’expérience, de la formation, de l’ancienne rémunération et du lieu de résidence ».
Les syndicats se sont insurgés contre un « un discours cynique et méprisant au plus haut niveau de l’Etat », instaurant « une double peine pour les chômeurs (…) Au traumatisme subi de la perte de son emploi s’ajouterait celui de devoir accepter une sous-qualification ou une dégradation de ses conditions de vie ». 
Pour l’Unedic, on se trompe de problème
Depuis 2005, des sanctions existent déjà pour les chômeurs qui manqueraient de zèle dans leur recherche d’emploi ou de formation. En 2006, 22 000 personnes sur les 4,5 millions inscrites à l’ANPE (Agence nationale pour l’emploi) auraient été sanctionnées pour ces raisons. En 2007, sur les 563 680 radiations, seulement 2,4% sont dues, selon l’agence, à un refus d’emploi.
Selon Annie Thomas, la présidente (CFDT) de l’Unedic, « les possibilités de sanctions existent déjà au premier refus, le problème n’est donc pas là : aujourd’hui l’ANPE est dans l’incapacité de proposer deux offres d’emploi en adéquation avec les 2 millions de chômeurs ». 
Le concept « d’offre valable d’emploi » existe déjà dans onze pays de l’Union européenne. 
Marie Billon En3mots
Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOCIETE
commenter cet article
3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 06:44

"Politique de civilisation": Sarkozy a simplement "lancé un mot", selon le sociologue Edgar Morin

PARIS (AFP) — Nicolas Sarkozy a simplement "lancé un mot" sans développer de "direction qui aille dans le sens de mes idées", a affirmé mercredi le sociologue Edgar Morin, auteur du livre "Pour une politique de civilisation" dont la formule a été reprise lors des voeux présidentiels.

"C'est simplement un mot qui est lancé", a indiqué le sociologue interrogé par l'AFP, le "contexte (du discours des voeux) n'indique pas de direction qui aille dans le sens de mes idées". Le président de la République "n'a pas du tout indiqué quels étaient les axes de cette politique de civilisation", a ajouté M. Morin.

Le chef de l'Etat avait affirmé lundi soir, lors de ses voeux aux Français, qu'il avait "la conviction que dans l'époque où nous sommes, nous avons besoin de ce que j'appelle une politique de civilisation", appelant à mettre "au coeur de la politique le souci de l'intégration, de la diversité, de la justice, des droits de l'Homme, de l'environnement".

Pour Edgar Morin, "nous sommes tous d'accord pour les valeurs, pour l'éthique, la solidarité. La question est de savoir quels sont les types de politiques à promouvoir pour restaurer la solidarité, la responsabilité ? Tout le monde parle de justice, de liberté. Le problème, c'est quelle politique concrète ?", s'est-il interrogé.

Le sociologue a rappelé que lors de la campagne électorale, dans un article au Monde intitulé +Si j'avais été candidat+, il avait "développé des idées, des diagnostics, des propositions", comme pour la solidarité: "créer des maisons de la solidarité ou faire un service civique de solidarité".

"On va voir ce qui va être developpé par le président", a-t-il poursuivi. "S'il y a une conversion de sa part à mes idées, j'en serai enchanté", a-t-il ajouté, en évoquant les "grandes conversions comme celle de Saint Paul, devenu le disciple du Christ qu'il pourchassait".

"J'attends de voir s'il y aura des précisions ou s'il y aura une suite", a ajouté M. Morin, par ailleurs "très heureux et qui aimerait à ce moment-là intervenir", s'il se créait "une curiosité pour les idées que je développe".

sources AFP

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOCIETE
commenter cet article
30 novembre 2007 5 30 /11 /novembre /2007 09:41

Plusieurs blessés dont un grave après la manifestation à Nantes mardi

Mardi, la manifestation nantaise étudiants/lycéens a quelque peu dégénérée. Alors qu'ils manifestaient devant le rectorat, la charge policière laisse sur le carreau une dizaine de personnes.

 

3 500 manifestants ont terminé la manifestation devant le rectorat de Nantes. Accueillis par 70 CRS et gendarmes mobiles, ils enfoncent un grillage pour entrer sur le parc de la représentation. Après une annonce, les forces de l'ordre interviennent pour éviter l'occupation du rectorat. Coups de matraque, quelques pierres côté étudiant, ces derniers clament "étudiants non-violents, on va partir ''

Mais le mal est fait. La violence a surpris, tant les manifestants que les journalistes. Le bilan est lourd. Un tir de Flash-Ball, un lycéen qui reste à terre. En tout, deux manifestants blessés et un policier hospitalisés. Mais c'est surtout l'oeil du jeune lycéen de 17 ans qui inquiète. "La perte de l'oeil n'est toujours pas écartée", dira son père, très inquiet.

 

X.Aurégan

Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOCIETE
commenter cet article
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 05:35
Prix du gazole: "démonstration de force" des pêcheurs, Sarkozy mardi en Bretagne
Le président Nicolas Sarkozy est attendu mardi matin au port du Guilvinec (Finistère)pour rencontrer les représentants des pêcheurs , qui ont fortement perturbé lundi les accès de plusieurs ports bretons et normands pour obtenir des mesures face à l'envolée des prix du gazole.

Le président "discutera avec eux des solutions qui peuvent être imaginées pour aider leurs entreprises à retrouver de la compétitivité et pour sécuriser les conditions d'emplois et de rémunération des marins", a précisé David Martinon, le porte-parole de l'Elysée.

Les pêcheurs accueilleront M. Sarkozy "dans un esprit constructif" mais espèrent qu'il "viendra avec des propositions concrètes" pour compenser la forte hausse des prix du gazole, a indiqué Philippe Le Moigne, porte-parole du comité de crise créé la semaine dernière par les pêcheurs du Finistère.

Plusieurs centaines de pêcheurs ont montré lundi leur détermination en brûlant, dès l'aube, des pneus et des palettes devant les dépôts de carburants des ports de Brest, et Lorient, tandis que des manifestations se déroulaient à Concarneau ou Saint-Brieuc. "C'est une démonstration de force et il s'agit de se montrer", a expliqué Robert Bouguéon, président du comité des pêches du Guilvinec.

Le mouvement s'est propagé à d'autres ports de la façade Atlantique et de la Manche, comme aux Sables d'Olonne (Vendée), où les chalutiers sont restés à quai, ou au Havre. Dans cette dernière ville, les marins ont cessé leur mouvement peu avant 20H30.

"On attend la réunion au Guilvinec avec Sarkozy mardi à 10H00 et si ça nous plaît pas on recommence", a indiqué Pierrehic Cauchois, un pêcheur d'Honfleur porte-parole du mouvement.

Les pêcheurs de La Turballe et du Croisic (Loire-Atlantique) ont entamé le blocus de l'importante raffinerie Total de Donges, action qui a pris fin vers 19H00. Ceux de Boulogne-sur-Mer ont décidé d'attendre la tenue de la réunion de mercredi au ministère pour décider d'éventuelles actions.

Au Guilvinec, le "comité de crise" doit décider mardi des suites à donner au mouvement et de sa participation à la réunion prévue mercredi au ministère de l'Agriculture et de la Pêche à Paris. Le ministre, Michel Barnier, qui accompagnera M. Sarkozy, a proposé lundi matin d'y inclure des représentants du "comité de crise" aux côtés de responsables des comités national et régionaux des pêches.

"Pour l'instant, nous sommes très réservés" sur cette proposition, a réagi Philippe Le Moigne, porte-parole du comité. Certains pêcheurs bretons ne veulent pas être représentés par des responsables du comité national des pêches, qui n'a pas soutenu leur mouvement.

"La grève va se poursuivre" car "les pêcheurs ne lâcheront rien" et "ne souhaitent pas se déplacer à Paris", a annoncé Liliane Cariou, la présidente du comité des pêches de Lorient.

Les pêcheurs bretons ont lancé leur mouvement vendredi pour réclamer, de la part de l'Etat, des mesures pour compenser la forte hausse du prix du gazole, qui a atteint un record à plus de 1,14 euro par litre en moyenne.

Les pêcheurs professionnels, qui ne paient pas de taxes sur le gazole, paient actuellement environ 50 centimes par litre mais ils estiment que le seuil de rentabilité d'un bateau n'est atteint qu'avec un gazole inférieur à 0,30 euro le litre.

"Le poste gazole qui représentait 20% des dépenses est monté selon les bateaux à 30, 35 voire même 40%", a déploré lundi Joël Guerpin, ancien président du comité local des pêches du Havre.
Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOCIETE
commenter cet article
21 octobre 2007 7 21 /10 /octobre /2007 11:19
Secours Populaire
Continuer les actions de fond pour les plus démunis
 
C'est un rapport quasiment identique à celui donné l'année dernière qui a été publié en présence de Nathalie Boyer, secrétaire départementale du Secours Populaire


DSC08857.jpgJean Tison, secrétaire général a rappelé les différentes opérations organisées tout au long de l'année : Bric à Brac, distributions alimentaires, épicerie solidaire, cette dernière opération prends de l'extension "C'est un plus qui vient appuyer les distributions alimentaires", le vestiaire.... avec aussi des actions ponctuelles et importantes comme la collecte de denrées alimentaires auprès des clients des grandes surfaces "Les gens répondent favorablement signe évident qu'il existe de la solidarité", Père Noël vert... Par contre cette année il n'y a pas eu de demandes pour les bons vacances; tout cela nécessite de la part des bénévoles un engagement important "Nous en recherchons surtout pour ce qui touche à l'organisation et la gestion du comité" a souligné le secrétaire général, de même le comité recherche un local plus adapté pour pouvoir stocker les encombrants (meubles) 
Pour le Trésorier, Pierre Leberche, "nous devrons nous impliquer encore davantage pour essayer de générer des recettes supplémentaires. le bilan de l'année se solde par un léger déficit de l'ordre de 299€ , compensé par l'excédent de l'exercice précédent."
 
logo-spf.gifAutre sujet, la tournée théâtrale avec la pièce MOTAMO TATOUDIT, un succès qui a réuni des membres du théâtre AD'HOC et des bénéficiaires, ces derniers ont pris beaucoup de plaisir à vivre cette expérience nouvelle pour eux, cerise sur le gâteau, cette tournée a généré des bénéficies dont l'affectation sera décidée ultérieurement. Si nous pouvons remonter un tel projet à l'avenir ce serait bien, cette expérience n'a été possible que grâce à la générosité d'un donateur
Actuellement, 80 bénéficiaires fréquentent le local de la rue de la plage, ils sont issus des communes du Croisic, de Batz et du Pouliguen.
 
La discussion s'est ensuite développée autour des aides financières, apportées ponctuellement et dans certains cas, principalement pour couvrir des loyers et factures impayées .... Pour Bernadette Ramillisson "Nous venons en appoint des CCAS, c'est d'abord vers eux que doivent aller les personnes en difficulté mais il est aussi de notre devoir en tant association caritative d'apporter l'aide nécessaire" Très souvent la réaction des CCAS et des assistantes sociales est de les diriger vers le secours populaire et autres associations caritatives »... Il n'y a pas sur la commune de logements d'urgence mais des solutions sont trouvées parfois avec un hébergement hôtelier.
 
Toutes les opérations habituelles sont évidemment reconduites, comme celles plus ciblées comme Père Noël vert, Dons action,
 
Prochains rendez-vous : 
31 octobre Braderie - Marché de Noël : se déroulera le 1er décembre, un chalet sera tenu par les bénévoles avec vente de vin chaud et arbre de noël avec spectacle pour les enfants
Repost 0
Published by Padraig De CHEMOULIN - dans SOCIETE
commenter cet article